Découvrez en photos les enfants des hommes noirs les plus riches au monde

Vos parents sont les premières personnes que vous rencontrez dans votre vie. Ils deviennent vos gardiens, votre soutien, votre plus grand amour, vos enseignants, vos mentors, vos juges, vos bourreaux, vos meilleurs amis et, en plus, ils sont vos idoles.

Cependant, lorsque vos parents sont des milliardaires, tout d’un coup, ils attendent trop de vous. Cette vie peut être très intimidante. C’est pourquoi nous avons décidé de regarder la vie des milliardaires, mais pas ceux dont la vie est souvent analysée. Nous avons choisi de vérifier la vie des milliardaires noirs les plus riches au monde.

Bien qu’ils ont grandi dans un privilège indéniable, de nombreux enfants de milliardaires ont su se démarquer de façon positif

Michael Jordan et Marcus

Découvrez en photos les enfants des hommes noirs les plus riches au monde

Crédit photo: Loan Pride

Michael Jordan est peut-être le plus grand joueur de basket-ball de tous les temps, mais aussi l’un des Afro-Américains les plus riches de la planète avec une valeur nette de 1,65 milliard de dollars. En 2014, Jordan est devenu père d’un garçon et d’une fille jumeaux, ses quatrième et cinquième enfants.
Son fils, Marcus Jordan, a joué au basketball à l’Université de Floride centrale de 2009 à 2012 où il a marqué une moyenne de 12,3 points par match.

Mohammed Ibrahim et sa fille Hadeel

Découvrez en photos les enfants des hommes noirs les plus riches au monde

Crédit photo: Al Jazeera

Le milliardaire, Mohammed Ibrahim, 71 ans, est né au Soudan et vit aujourd’hui au Royaume-Uni. Il est devenu milliardaire après avoir vendu sa société de télécommunications et passe maintenant une grande partie de son temps à améliorer la vie des citoyens africains à travers la Fondation Mo Ibrahim. Sa valeur nette dépasse 1,1 milliard de dollars.

La fille de Mohammed est Hadeel Ibrahim, qui est devenu directrice exécutive de la fondation de son père à 22 ans. Elle siège au Groupe de haut niveau sur le financement humanitaire du Secrétaire général des Nations Unies et siège au conseil d’administration de nombreuses organisations, dont la Fondation Clinton. Hadeel est également la co-présidente du Centre de l’Afrique à New York qui favorise la collaboration entre l’Afrique et les États-Unis.

Folorunso Alakija et ses fils

Découvrez en photos les enfants des hommes noirs les plus riches au monde

Crédit photo: City Scoop

Folorunso Alakija, vice-présidente de la société pétrolière nigériane Famfa Oil, a fait ses débuts en tant que fondatrice d’un label de mode nigérian d’élite. La milliardaire de 66 ans vaut 1,7 milliard de dollars, vit à Lagos, au Nigeria, et a quatre fils. L’un d’eux, Rotimi est le directeur exécutif de Famfa Oil.

Mike Adenuga

Découvrez en photos les enfants des hommes noirs les plus riches au monde

Crédit photo: Mydailygist

Publicité

Un autre Nigérian, Mike Adenuga, est président de la société de télécommunications Globacom, qui compte 36 millions d’abonnés, ainsi que le propriétaire majoritaire de Conoil, une compagnie pétrolière basée à Lagos. Au total, Mike Adenuga a huit enfants avec plusieurs femmes différentes et une valeur nette de 5,4 milliards de dollars.
Eniola Adenuga est le fils aîné de Mike et directeur exécutif de Conoil. Eniola a été engagé dans une bataille de garde contentieuse avec la mère de son enfant. Tunde “Paddy” Abolade est directeur exécutif du groupe Globacom chez Adenuga et a failli acheter lui-même les activités de Chevron aux Pays-Bas.

Aliko Dangote et ses enfants

Découvrez en photos les enfants des hommes noirs les plus riches au monde

Crédit photo: vibe.ng

Aliko Dangote est le milliardaire noir le plus riche au monde avec une fortune de 14,5 milliards de dollars. Le Nigérian a été marié quatre fois et a 15 enfants, y compris un fils adoptif – Abdulrahman Fasasi. On sait peu de choses sur la progéniture de Dangote

Publicités

USA : Oprah Winfrey révèle pourquoi elle n’a jamais voulu avoir d’enfants

Dans une interview accordée au premier épisode du podcast « The Goop » de Gwyneth Paltrow, l’animatrice de 64 ans a révélé qu’elle a pris cette décision parce qu’elle n’a pas d’instinct maternel. Oprah Winfrey a également avoué qu’elle n’aurait pas pu élever des enfants comme Paltrow.

Pour elle, il est impossible de communiquer avec quelqu’un qui ne parle pas.

« Je ne pense pas que j’aurais été une bonne mère pour les petits enfants, parce que j’ai besoin d’une personne avec qui je peux communiquer, qui peut me dire ce qui ne va pas », a-t-elle déclaré.

« Je me suis toujours sentie à l’aise avec les enfants une fois qu’ils avaient deux ans et plus et capable de parler ».

Bien qu’elle estime qu’elle n’aurait pas été une bonne mère, elle pense néanmoins qu’elle est une bonne amie parce qu’elle ne cesse de soutenir ses proches.

A la place d’élever des enfants, Oprah Winfrey a préféré consacrer son temps aux causes nobles. Elle a ouvert une école pour filles en Afrique du Sud.

« C’est bien plus gratifiant que ce que j’aurais pu imaginer. Au départ, j’apporte juste mon soutien à ces filles mais finalement, cela a apporté bien plus dans ma vie », avait-t-elle révélé il y a des années.

Il faut noter qu’Oprah Winfrey a déjà été enceinte. A cette époque, elle n’avait que 14 ans et a perdu le bébé qui était prématuré.

Voici 3 des plus jeunes femmes ministres en Afrique (photos)

Dans un continent où l’âge semble être le facteur déterminant du leadership politique, il y a quelques exceptions que les jeunes et les défenseurs du féminisme en Afrique et dans la diaspora pourraient considérer comme un exemple pour les autres dirigeants africains, de manière à créer une représentation équilibrée et digne dans le gouvernement.

Voici 3 des plus jeunes femmes ministres en Afrique :

1. Bogolo Joy Kenewendo, 31 ans

Bogolo Kenewendo a été nommé Ministre de l’investissement, du commerce et de l’industrie du Botswana le 4 avril 2018.

Née à Motopi, dans la région de Boteti, au Botswana, elle a obtenu un baccalauréat ès arts en économie de l’Université du Botswana et une maîtrise ès sciences en économie internationale de l’Université du Sussex, au Royaume-Uni.

Article a lire: Classement 2018 des démocraties africaines selon l’EIU

En 2016, elle avait rejoint le Parlement en tant que députée, élue par l’ancien président Ian Khama.

2. Kirsty Leigh Coventry, 36 ans

Kirsty Leigh Coventry, née le 16 septembre 1983, est la Ministre de la Jeunesse, des sports, des Arts et des Loisirs du Zimbabwe.

Elle est détentrice d’un record du monde en natation et l’athlète olympique la plus décorée d’Afrique. Elle est membre du Comité international olympique (CIO) et présidente de la commission des athlètes du CIO.

Article a lire: Classement des puissances militaires africaines en 2018

Aux Jeux olympiques d’été 2004, à Athènes, en Grèce, Coventry a remporté trois médailles olympiques : 1 en or, 1 en argent et 1 en bronze, tandis qu’aux Jeux olympiques d’été de 2008 à Beijing, elle a remporté quatre médailles : 1 en or et 3 en argent.

3. Kamissa Camara, 36 ans

Née en 1983 en France, Kamisssa Camara est la Ministre malienne des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Kamissa Camara est titulaire d’un baccalauréat en langues étrangères appliquées de l’Université Denis Diderot (France) et d’une maîtrise en économie internationale et développement de l’Université Pierre Mendès (France).

Elle est spécialisée dans les politiques africaines, en particulier en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Elle a gagné en popularité grâce à sa compréhension et à son analyse de diverses questions touchant la région du Sahel, telles que la gouvernance, les conflits, la démocratie, la sécurité, etc. et la façon dont elles peuvent être résolues.

Avant sa nomination au poste de ministre, elle a été conseillère diplomatique du président Ibrahim Boubacar Kéïta.

Elle est la fondatrice et co-présidente du Forum de la Stratégie du Sahel, un sommet qui crée une plateforme à l’échelle des parties prenantes pour interagir et promouvoir la paix, la sécurité et le développement dans le Sahel