Les 35 jeunes innovateurs qui font bouger l’Afrique en 2019 !

jeunes africain.e.s âgés de 18 à 35 ans qui comptent des réalisations exceptionnelles dans leurs communautés représentent les lauréats des Prix Africa 35.35, décernés chaque année pour célébrer l’excellence de la jeunesse africaine et de l’Afro-diaspora.

Une prestigieuse cérémonie de remise des prix se tiendra le 25 novembre 2019 à Accra au Ghana réunissant plusieurs personnalités pour dévoiler le super prix du « Jeune Africain de l’Année » et pour remettre une distinction à chaque Lauréat. Cet évènement sera précédé d’ « INSPIRATION AFRICA » un évènement qui verra des personnalités africaines inspirantes parler de leurs parcours exceptionnels ouverts au grand public.

Pour une 4e année consécutive, nous avons le plaisir de vous dévoiler la liste de ces 35 jeunes talents Africains ou d’origine Africaine qui se distinguent sur le continent et dans le monde, ce sont en:

INTERPRÉTATION CINÉMA

Halimatou Gadji, 30 ans, Sénégal

Dans la série culte «Maîtresse d’un homme marié» qui compte 2,4 millions d’internautes et des millions de téléspectateurs, Khalima Gadji campe le rôle principal de Marème. Actrice sénégalo-marocaine plébiscitée, elle s’affirme comme une voix féminine qui détonne dans le cinéma africain. Ses récentes apparitions incluent Sakho & Mangane (2019) et Xalé Bu Rérr (2017).

Martha Ankomah, 33 ans, Ghana

Révélée grâce à la série SUNCITY, Martha Ankomah est une actrice célébrée pour son interprétation remarquable dans un riche répertoire de plus de 100 films. Initiatrice de la Fondation Martha Ankomah, elle use de sa popularité et de son influence pour apporter un soutien aux enfants défavorisés et démunis du Ghana.

Rahama Sadau, 25 ans, Nigéria

Egérie de KANNYWOOD, l’industrie cinéma en langue haoussa du nord du Nigéria, Rahama Sadau est une actrice Nigériane populaire avec ses 2,2 millions d’abonnées sur les réseaux sociaux. D’autres cordes à son arc incluent une société de production Sadau Pictures et Ray of Hope, un organisme de bienfaisance dans l’humanitaire.

PLAIDOYER ET ACTION COMMUNAUTAIRE (deux lauréats ex-aequo)

Elijah Amoo Addo, 29 ans, Ghana

Au Ghana, 45 % de la nourriture périt le long de la chaîne d’approvisionnement. Dans le même temps, 1 enfant sur 4 se couche affamé. Food for All Africa fondée par le jeune chef Ghanéen Elijah Amoo récupère l’excédent de nourriture auprès d’entreprises dans la distribution et de petits exploitants qu’il rend disponible auprès de communautés vulnérables, via une application qui permet de consulter le stock et de magasins communautaires sous le nom de marque «Okumkom». Son organisation récupère entre 8 000 à 10 000 dollars de vivres par mois et soutient plus de 5.000 bénéficiaires.

Ismaila Badji, 26 ans, Sénégal

Ismaila Badji entend révolutionner l’état d’esprit des jeunes africains. Initiateur de nombreuses conférences et initiatives qui ont permis de toucher plus de 30,000 jeunes, c’est surtout son livre «Solutions pour la jeunesse africaine» vendu à plus de 15 000 exemplaires qui fait de lui un des plus ardents défenseurs de la jeunesse et de la promotion de la citoyenneté africaine.

Kayumba Chiwele, 30 ans, Zambie

Les services de santé mentale représentent un défi en Zambie. En 2013, Kayumba Chiwele est secouée par une visite où elle est exposée à de jeunes filles victimes d’abus sexuels et émotionnels souffrant de maladies mentales graves. Leur fardeau depuis est devenu son fardeau. Il lance « PsycHealth Zambia » qui est un programme pionnier qui propose un traitement non-médicamenteux, de psychothérapie. En 2019, c’est plus de 1 500 femmes souffrant de dépression qui ont bénéficié de ces services ainsi que pour 130 mineurs en conflit avec la loi via une clinique de thérapie mobile qui visite les prisons.

Uche Kenneth Udekwe, 31 ans, Nigéria

Les accouchements à domicile continuent d’être une réalité frappante dans les zones reculées du Nigeria. Après le décès de son amie d’enfance à l’accouchement, Uche Kenneth a fondé Natal Cares qui rend disponible des kits d’accouchement très abordables comprenant des fournitures stériles pour femmes enceintes pour assurer un accouchement propre, sûr et hygiénique. L’an dernier, il a distribué plus de 11,000 kits d’accouchement dans 26 communautés rurales du Nigéria qu’il complémente avec des SMS d’information sur la santé et de rappels de vaccination.

AGRICULTURE ET AGRI BUSINESS

Affiong Williams, 33 ans, Nigéria

ReelFruit est la plus grande entreprise de fruits séchés au Nigéria en termes de chiffre d’affaires et de distribution. Leur gamme est distribuée dans plus de 250 points de vente au Nigeria, des écoles, des compagnies aériennes, des hôtels et via Amazon.com.

Joseph-Olivier Biley, 26 ans, Côte d’Ivoire

Enfant, Joseph-Olivier voulait être pilote de ligne. Des années après, Joseph-Olivier donne à l’Agriculture africaine de l’envol en la modernisant. Il est le co-fondateur de Wefly Agri, une startup qui fait usage de drones dans l’agriculture et dont les services incluent la cartographie de superficies, la visite virtuelle et la gestion à distance de fermes.

Steeve Camara, 27 ans, Côte d’Ivoire

Titulaire d’une maîtrise en gestion de projets informatiques de l’Université de New York, Steeve Camara est le co-fondateur de Wefly Agri. Leur solution inédite, qui permet de garder un œil sur vos terres sans vous déplacer couvre plus de 12,000 hectares de plantation en Afrique.

Palenfo Faïçal Abdoul Wakil, 26 ans, Burkina Faso

FASO ELEVAGE substitue le besoin d’importer des couveuses de l’extérieur en devenant un fabricant local pionnier de couveuses au Burkina Faso. Leurs couveuses ont la particularité de se brancher sur tout type d’installation électrique (courant, batterie, solaire) et d’être accessibles. En 2018, l’entreprise a vendu 724 couveuses dans 7 pays et construit 11 bâtiments avicoles pour un chiffre d’affaires de plus de 200 millions FCFA.

ARTS, CULTURE ET MODE

Aline Savadogo, 32 ans, Burkina Faso

Le Faso DanFani est le pagne traditionnel du Burkina, un trésor national. Avec son Entreprise DanFaniment, Aline Savadogo a réussi le pari de le revisiter : d’ordinaire très lourd, elle lui a donné une texture plus légère et des couleurs plus raffinées de sorte à ce qu’il puisse être porté par plus de monde. Ayant démarré leur activité en 2017 avec 5 tisseuses, l’entreprise compte aujourd’hui 39 tisseuses permanentes et 12 contractuelles.

Lassina Koné, 33 ans, Mali

À 24 ans, Lassina Koné crée l’association DON SEN FOLO et établit un centre culturel de 300 places où s’organise régulièrement des évènements culturels. En 2018, il crée la première formation en danse contemporaine au Mali pour 18 jeunes danseurs des différentes régions du Mali. Lassina Koné n’est pas seulement un artiste, c’est un passeur de culture et d’Art.

Orphélie Thalmas, 29 ans, Côte d’Ivoire

Meilleure blogeuse de Côte d’Ivoire en 2014, meilleur blog francophone africain en 2016, Ophélie est une blogeuse et entrepreneure culturelle acclamée dans son pays. Elle a créé Culturiche, un site d’information et une agence de promotion des Arts et de la culture pour l’Afrique qui collabore depuis avec de nombreux acteurs sur des projets culturels innovants, tels que dans la mise en place du Yop Créalab, le 1er espace de création libre et numérique dans un quartier défavorisé d’Abidjan.

BLOG ET INNOVATION MÉDIA

Ansoumane Mory Mara, 25 ans, Guinée/Maroc

Ayant constaté les agressions répétées subies par les subsahariens, Ansoumane Mara lance un blog qui se mue en un média en ligne : AfriMaghreb. Avec plus de 1500 visiteurs uniques par jour, 126 000 abonnés sur Facebook en mois d’un an et 29 associations partenaires ; AfriMaghreb agit comme un couteau suisse : il dénonce les violences, oriente les nouveaux migrants et organise des activités d’assistance sociale en faveur des migrants sans abris et en situation précaire.

Bassératou Kindo, 34 ans, Burkina Faso

Journaliste et bloggeuse burkinabé, Bassératou Kindo est Présidente de l’Association des Bloggeurs du Burkina. Cette association qui compte une centaine de membres met à contribution les blogs pour défendre la liberté d’expression et contribuer à la bonne gouvernance. L’association s’implique notamment dans l’initiative «Le Présimètre», une plateforme de veille citoyenne soutenue par l’ONG Diakonia qui mobilise l’action des pouvoirs publics.

Milo Milfort , 32ans, Haiti

ENQUET’ACTION est un média en ligne unique qui fait du journalisme d’enquête en Haïti. En deux années, plus d’une quinzaine d’enquêtes ont été réalisées autour d’enjeux de société négligés ou peu traités qui affectent la société haïtienne. En 2019, ce média emmené par Milfort Milo a remporté le Prix francophone de l’innovation dans les médias.

EDUCATION

Daraja Haidara, 27 ans, Mali

Fondée en 2010, Al Barka-AIDE Mali est une association humanitaire qui facilite le parrainage de milliers d’enfants démunis. Grâce aux fonds collectés, l’Association contribue à la scolarisation de centaines d’enfants démunis, offre à des milliers d’enfants des kits scolaires à chaque rentrée de classe et facilite l’accès aux extraits d’actes de naissance et à des consultations ophtalmologiques gratuites pour des enfants en situation difficile.

Izzy Obeng, 26 ans, Angleterre

La seule femme noire d’une cohorte de 400 diplômés de sa promotion, Izzy Obeng s’intéresse très vite à plus d’égalité par des opportunités. Elle lance STARTUP54 (SU54), un programme d’apprentissage conçu pour enseigner les compétences entrepreneuriales aux jeunes et femmes des communautés minoritaires en Angleterre. Le programme compte 120 jeunes chefs d’entreprise bénéficiaires et voudrait toucher 5,000 jeunes d’ici 2021 en Angleterre, au Ghana et au Nigéria.

Oscar Obiora Udebuana, 25 ans, Nigéria

EduPoint est une plateforme en ligne innovante qui met en relation des étudiants avec des enseignants locaux vérifiés qui dispensent des leçons individuelles dans toutes les matières et compétences. EduPoint regroupe à ce jour 3,000 enseignants qualifiés pour plus de 30,000 heures de cours dispensés.

ENTREPRENEURIAT (deux lauréats ex-aequo)

Chidi Nwaogu, 29 ans, Nigéria

Le secteur créatif en Afrique rencontre des difficultés pour réaliser des ventes en ligne sur des plateformes internationales. Dans ce sens, Chidi Nwaogu a créé Publiseer, une plateforme de distribution de contenu numérique qui permet aux écrivains, musiciens et cinéastes africains indépendants de publier et monétiser en quelques clics leurs créations dans plus de 400 enseignes partenaires (Amazon, Google Play, Apple Store, Spotify, Deezer). 2,100 créateurs africains sont listés pour plus de 100 000 dollars de revenus générés.

Jorge Appiah, 30 ans, Ghana

Jorge Appiah a fondé SolarTaxi Ghana, une entreprise qui réalise l’assemblage de véhicules solaires adaptés (tricycle, scooter et van) au Ghana – un projet de 1,2 million USD qu’il a réussi à faire financer. Il tire son inspiration à la suite de KUMASI HIVE, un espace d’innovation technologique qu’il a créé en 2016 qui accompagne des startups et a depuis formé 5,000 jeunes diplômés, sans emploi et sous-employés à acquérir des compétences compétentes en technologies émergentes. (Biotech, Blockchain, VR/AR, etc.)

Kimberly Addison et Priscilla Addison, Ghana

Les sœurs Addison sont les fondatrices de ‘57 Chocolate, une marque africaine de chocolat artisanal haut de gamme et distinctif. Né à Accra, ‘57 Chocolate est un hommage à 1957, l’année de l’indépendance du Ghana où prévalait un esprit « du tout est possible ». Leur packaging inclut des symboles adinkra, de l’ethnie Akan, dont le langage très graphique représente des concepts (leadership, beauté, humilité, force…). Chaque semaine, plus de 1,000 tablettes sont ainsi distribués au Ghana et dans plusieurs autres pays.

Saif Eddine Laalej, 22 ans, Maroc

Au Maroc, plus de 550 000 tonnes de plastique sont produites chaque année dont seulement 12% sont recyclées. La start-up Zelij a mis au point un procédé qui transforme les déchets plastiques en pavés écologiques et durables et en dalles pour sol qui sont 2 fois moins cher à produire et 3 fois plus résistant que les matériaux ordinaires. Depuis 2018, la startup a recyclée plus de 100 tonnes de déchets plastiques et créé 5 emplois directs et plus de 100 emplois indirects dans le processus de collecte et de tri.

ENTREPRENEURIAT DANS LES MÉDIAS

Fatoumata Coulibaly Koné, 34 ans, Cote d’Ivoire/Burkina Faso

Afribusiness TV est un média digital créé pour valoriser les initiatives entrepreneuriales africaines, à travers des émissions vidéos dynamiques pour accroître leurs visibilités et susciter un intérêt du public. Basé au Burkina Faso, qui compte plus de 16 000 entreprises, le média a mis en avant des parcours ou success stories de près d’une centaine d’entrepreneurs.

John Haule, 22 ans, Tanzanie

La Tanzanie compte 55 millions d’habitants où 90% d’entre eux parlent et comprennent la langue Swahili. Swahili Inspiration est un média digital qui use du Swahili pour inspirer et informer au travers d’actualités, d’opportunités et de parcours de réussite une population peu desservie en contenu numérique. Un média grandissant qui permet de toucher plus de 20 000 personnes par jour.

Mensah Thierry Koffi, 30 ans, Côte d’Ivoire

Celebrites.africa est une plateforme qui valorise et partage l’actualité des célébrités africaines sur le web. Le site attire plus de 5,000,000 de vues et une page Facebook comptant 193 000 abonnés. Portée par Mensah Koffi, ce prodige du digital accompagne depuis de nombreuses célébrités africaines sur leur présence digitale.

PERSONNALITÉ TV/RADIO

Chinemenma Umeseaka, a.k.a Chichi, 35 ans, Nigéria

Connue sous le pseudonyme « Auntie Chichi », Chichi est largement reconnue au Nigéria comme une coach-mentor-conseillère et thérapeute pour adolescents. Son engagement à donner aux adolescents une meilleure hygiène de vie se traduit comme présentatrice de son show TV «TEEN’sTIME EXCHANGE» et un show radio « TEEN’S TIME WITH CHICHI» diffusée à l’échelle nationale. Chichi agit aussi en qualité de conseiller spécial pour les questions d’adolescence pour l’Etat d’Abia au Nigéria.

Daniel Githinji Mwangi a.k.a Mbusii na Lion, Kenya

Mbusii na Lion est un animateur radio Kenyan, une référence au plan national. Ses émissions sur la radio Jambo doivent leur très grande popularité en partie parce qu’il les anime en « sheng », un argot local particulièrement apprécié des jeunes kényans. Il diffuse ainsi des messages de prise de conscience et de motivation.

Serwaa Amihere, Ghana

Serwaa Amihere est une productrice et présentatrice télé ghanéenne qui travaille pour GHOne TV. Ayant débuté en tant que productrice de l’émission d’actualité « State of Affairs », elle officie comme présentatrice du journal et anime Cheers, une émission sportive. Sa prestance et son charme en font l’une des présentatrices les plus en vues dans son pays.

SERVICE PUBLIC

Isabelle Vovor, 30 ans, Côte d’Ivoire

Isabelle Vovor est Responsable des Relations Publiques et de la Communication externe au Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes en Côte d’Ivoire. Elle est également la Présidente du Réseau Agir Ensemble par lequel, elle mène des actions sociales et citoyennes pour impacter positivement sa communauté. Ses responsabilités et ses distinctions inspirent de nombreux jeunes dans son pays.

Lolan Sagoe-Moses, 28 ans, Ghana

Lolan Sagoe-Moses est un activiste de la gouvernance ouverte. Il est responsable de la recherche pour Odekro, une organisation civique de premier plan qui promeut la transparence et la responsabilité au sein du gouvernement ghanéen, Lolan a dirigé les efforts visant à améliorer la liberté d’information au Ghana en créant la première évaluation complète du 6e Parlement de la 4ème République du Ghana. En 2016, il était le principal plaignant dans l’affaire Lolan Sagoe-Moses et Six Autres contre le Ministère des Transports qui a réaffirmé le droit à l’information au Ghana. Ce cas a récemment été inclus dans le projet « Liberté d’Expression Globale » de l’Université Columbia.

Stévy-Ferry Wallace, 32 ans, Bénin

Stévy-Ferry Wallace est depuis 2016, en charge de la communication digitale de la Présidence de la République du Bénin et de la gestion de l’image de marque du Bénin sur Internet. Cet expert passionné travaille à l’intégration des usages numériques dans les institutions de la République. Il a notamment travaillé à la mise en place de la plateforme « EVISA Bénin » qui permet à tout citoyen du monde d’obtenir son visa d’entrée au Bénin en ligne ainsi qu’il a initié « les sessions en ligne askgouvbenin » qui sont des sessions d’échanges entre les internautes et les autorités béninoises pour mieux comprendre l’action publique.

TECHNOLOGIE

Funkola Odeleye, 34 ans, Nigéria

99% des 37 millions de PME au Nigeria ne sont pas enregistrées et citent l’accès aux services juridiques et leur coût élevé comme une raison principale. Funkola Odeleye a donc fondé DIYLaw, une plate-forme technologique qui offre des ressources juridiques et commerciales gratuites aux entrepreneurs nigérians et un accès à des services juridiques abordables tels que l’incorporation à distance, des documents juridiques automatisés et du conseil. A ce jour, c’est plus de 600 entreprises enregistrées et d’autres services juridiques fournis à plus de 5 400 entrepreneurs.

Dzembouong Gyslain, 35 ans, Cameroun

Formé en Corée du Sud, Erik Tiam voudrait éliminer la faim et la pauvreté en Afrique avec AGROPAD. AGROPAD donne l’opportunité aux agriculteurs d’utiliser leurs téléphones portables pour arroser leurs plantations à distance sans connexion internet : c’est un automate d’irrigation intelligente, autonome avec système d’énergie solaire et pilotable à distance par téléphone portable grâce aux SMS ou une application mobile. Ayant démontré sa technologie sur plusieurs fermes, il a remporté le prix du meilleur projet innovant au Cameroun en 2018 et espère déployer sa solution au plan national.

Mansata Kurang, 32 ans, Gambie/Royaume-Uni

Dans le monde, plus de 50 millions de personnes souffrent de démence. A la tête de VR Revival, la mathématicienne et technophile Mansata Kurang recrée des films de réalité virtuelle à 360 degrés qui représentent des scènes familières et paisibles accompagné de musique qui servent de méthode thérapeutique efficace pour calmer ou soulager les patients souffrant de démence. Incluse dans la liste du « Top 10 People’s Champion » et « Top 100 Innovators » au Royaume-Uni par le Sunday Times et la Maserati Liste 2019, elle voudrait démocratiser sa solution pour tous les patients.

CADRE D’ENTREPRISE

Modou Njie, 29 ans, Gambie

Modou Njie construit l’écosystème entrepreneurial en Gambie. Grind Banjul fait partie d’un réseau appartenant à la plus grande communauté de startups indépendantes. Elle éduque, inspire et connecte activement plus de 1 500 000 entrepreneurs et développe des écosystèmes de startups dans 125 pays par le biais d’événements, de médias et de partenariats avec des organisations telles que Google for Startups. En Gambie, son équipe de 11 personnes a accompagné plus de 1,100 bénéficiaires qui aspirent à l’entrepreneuriat.

MUSIQUE

Kuami Eugene, 22 ans, Ghana

Remisant l’école pour plus tard pour se consacrer à sa passion, Eugene Kwame Marfo mieux connu sous le pseudonyme de Kuami Eugene est un auteur-compositeur-interprète ghanéen de Highlife et d’Afrobeats. A tout juste 22 ans, il s’est imposé comme une figure de proue de la musique Ghanéenne et rêve de conquérir l’Afrique et le monde.

Publicités

Guinée : les 20 Jeunes Entrepreneurs Guinéens Les Plus Prometteurs En 2019

Les jeunes entrepreneurs guinéens ne cessent de faire bouger les choses. Ils prennent plus de risques que jamais et montent des entreprises phénoménales qui s’attellent à résoudre les difficultés auxquelles ils sont confrontés et créent des emplois dans le processus.

Pour la première année, ce classement annuel des 20 jeunes entrepreneurs Guinéens les plus prometteurs met sur le devant de la scène quelques uns des jeunes talents et innovateurs les plus exceptionnels du monde professionnel guinéen actuel. Ces vingt noms ont été sélectionnés parmi plus de 552 jeune entrepreneur.

Dans les milieux variés de l’immobilier, des services financiers, de l’industrie, des médias, de la technologie, des technologies vertes, de l’agriculture et de la mode, les 20 jeunes entrepreneurs guinéens sélectionnés sont impatients de faire changer les choses dans notre pays. Ensemble, ils représentent l’élite entrepreneuriale, innovatrice et intellectuelle de leur génération.

Aliou Dieng

Activiste du secteur privé guinéen pour sa détermination, la trentaine d’années, originaire de Dinguiraye. Dieng Aliou est responsable de plusieurs PME Guinéennes dont ‘’EASY PRINT et EASY SERVICES’’, des entreprises qui n’emploient que des guinéens. Cette prouesse qui vend son image à travers la Guinée et dans le reste du monde, fait aujourd’hui de lui, un bel exemple de réussite et de leadership

Diallo Mamadou Aliou

Co fondateur et directeur général des ateliers Tensira en Guinée Sanoyah – Coyah

« Après une expérience professionnelle de quelques années à Dakar je décide de revenir en Guinée pour co-fonder les ateliers Tensira en 2010 et devenir le directeur général a l’âge de 26 ans. »

L’équipe Tensira associe savoir-faire artisanal africain et désigne moderne pour offrir un produit haut de gamme tout en gardant toute son originalité.

Mariama Kaba

Mariama Kaba 24 ans fondatrice de la société Miranass Tourisme lance son lot des pochettes africanisés pour Téléphone, des sacs et chaussures.

Sa société met en avant la Culture, l’Artisanat et le Tourisme de son pays la Guinée.

Mariam KOUROUMA

Mariam kourouma est la fondatrice INNOV’SERVICES, une entreprise de Facility Management. Ce n’est pas tout, celle qui croit en l’Afrique ainsi qu’à son potentiel va également se lancer dans la restauration avec son projet de fast food, « O’BURGER ».

Youssouf Youla

En 2015 il lance Print Shop, une imprimerie moderne équipée des dernières technologies, qui propose des solutions d’impression pour les organisations non gouvernementales et les sociétés en Guinée. Il se démarque très rapidement de ses concurrents grâce à des produits de qualité et des services innovants. Print Shop compte aujourd’hui une vingtaine de collaborateurs et des clients de renommés tels que l’Unicef,, Orange…

Lancine Camara

Lancine Camara est le fondateur et Gérant des Cabinets CA & Ko Consulting (conseil juridique et formations) et de EmploiGuinee.com (Solutions RH avec +300 entreprises + 40 000 candidats).

Il est titulaire d’un Maîtrise en droit des affaires internationales (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), d’un Master en droit bancaire et financier (Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), et d’un DESS en journalisme et communication de masse .

Thierno Ibrahima Diallo

Thierno Ibrahima Diallo dans la trentaine, a un parcours model. Sept (7) ans d’expériences à date, il a fait ses études universitaires en Guinée et au Sénégal. Une fois en Guinée, il a ouvert l’agence digitale Easy Link Guinea qui a connu plusieurs mutations d’activités, de Cyber-Café à Agence Digitale. EASY LINK GUINEA vise aujourd’hui à mettre en place un système pour aider les PME à utiliser le numérique dans leur quotidien selon leurs secteurs d’activités. Easy Link Guinea, c’est aussi la livraison à domicile avec le service “Allo224” et le magazine “Perfor-mance”. Thierno Ibrahima Diallo est celui qui a initié le concours inter-universitaire de programmation informatique en 2013 et en 2017, il lança le Conakry Digital Day avec un ami (Bailo Barry) , un autre événement également axé sur le numérique.

Mamadou Maladho Diallo

Mamadou Maladho Diallo est le fondateur et Président Coopérative Partenariat des Jeunes pour le Développement Durables, une entreprise a caractère social évoluent dans le domaine agricole.Il est aussi le president du PJDD Guinée et du PJLCG.

Moussa Daraba

Journaliste, présentateur de télévision à CISMEDIA, le jeune Moussa Daraba est également un entrepreneur. Il est le directeur général d’intelligentsia Guinée, une entreprise qui fait dans la communication, l’événementiel et l’institutionnel. Il est également l’initiateur des J-Awards ou les Awards de la jeunesse guinéenne et de la Semaine de la jeunesse guinéenne, qui s’inscrivent dans le Forum J-Modèles.

Aguibou Barry

Aguibou Barry est la fondatrice de Guinée facility et ZJ taxi

Guinée facility Créée par Aguibou Barry, une jeune entrepreneuse de 27 ans, Guinée Facilities propose par ailleurs un service de transport, avec des véhicules équipés de wifi. Guinée Facilities assure des services dans le domaine du Facility management, notamment dans l’assistance administrative

Diallo Mamadou Aliou

Il a lancé un magazine « Afrique Jeune Entrepreneur » en 2015. En moins de 3 ans d’existence, il est devenu l’une des références en Afrique francophone avec plus de 110.000 abonnés sur son réseau.

Afrique Jeune Entrepreneur organise ou parfois co-organise également un ensemble de rencontres comme des Startup Weekends ou des Forums sur l’entrepreneuriat en Afrique un peu partout dans le monde.

En 2018, il est nommé parmi les « 100 Most Positively Inspiring African Youths » par Positive Youth’s Africa.

Ousmane Cissé.

Il est Cofondateur et gérant de la startup Skylard Group , titulaire d’un Master 2 en Ingénierie logiciel. Il est l’un des lauréats de l’édition 2019 du programme d’entrepreunariat de The Tony Elumelu Foundation.

Développeur web, et actuellement responsable des questions OPEN DATA au sein de l’ Association des Blogueurs de Guinée – ABLOGUI , un projet qui vise à accompagner les collectivités locales dans l’ouverture des données publiques.

Abdourahamane Diallo

Il est le fondateur de la coopérative pour l’agriculture et la production animale CAPA.

« Le biodigesteur semi-industrielle permettra de valoriser des déchets organiques agricoles, de produire de l’énergie, et de fournir les fertilisants naturels nécessaires à l’agriculture biologique. »Abdourahamane Diallo.

Fantagbè Kaba

Fantagbè Kaba est la fondatrice de la start-up N’WALIMA.

Coup de cœur Féminin – N’WALIMA, qui signifie en soussou « je travaille » est un projet d’insertion social des étudiants dans la vie professionnelle pendant leurs cursus scolaires. une application qui offre des travaux temporaires aux étudiants.

Fadima Diawara

Fadima Diawara est la fondatrice de la premiere marque de smartphone guinéenne « Kunfabo » .

La guinéenne vit en Espagne et est la fondatrice de Kunfabo, une marque de smartphone low cost 100% Africain. C’est une nouvelle alternative pour tous ceux qui ne peuvent pas se permettre de payer cher pour une technologie.

Dieretou DIALLO

Dieretou DIALLO est une jeune guinéenne qui vit entre Paris et Conakry. Elle est activiste et entrepreneuse, fondatrice de la web télé Entre Nous TV destinée à la diaspora guinéenne et présidente du collectif « Guineenne Du 21e siecle ».

Seydi Nabé

Seydi Nabé est la fondatrice et Directrice d’Ictus and co et représentante de Les roses de Marie, une ligne de cosmétique naturelle base de beurre de karaté produit en Guinée.

Fatou Diarra

Fatou Diarra est la Directrice Générale de PAYCARD, l’entreprise qui transforme nos modes de paiements!

Abdoulaye Diallo

Abdoulaye Diallo, Gérant associé de MAGIC, service de livraison et de conciergerie

Professionnel, rapide et efficace, MAGIC est un service de livraison et de conciergerie installé à Conakry en République de Guinée. A l’occasion de ce nouveau numéro de « Les Jeudis de l’Entrepreneuriat », nous recevons pour vous Abdoulaye Diallo, Gérant associé de cette entreprise en pleine expansion.

Nènè Cissé

Fondatrice et Gérante de ALBOU Confitures, entreprise qui transforme nos produits exotiques en confitures « Un des défis que nous rencontrons en tant qu’entrepreneur est de faire comprendre qu’à partir de produits locaux, frais, nous pouvons avoir des produits de qualité » Nènè Cissé, Fondatrice et Gérante de ALBOU Confitures, entreprise qui transforme nos produits exotiques en confitures.

Guinée : voici les (3) trois jeunes entrepreneurs élus meilleurs de l’année 2019 au SADEN

Au salon des entrepreneurs de Guinée (SADEN), lancé mardi à Conakry, trois (3) jeunes talents et créateurs, ont été élus meilleurs entrepreneurs de l’année 2019.

Ils ont reçu des prix en trois (3) catégorie.

1-) Abdourahmane Diallo

Catégorie Tourisme et culture, Abdourahmane Diallo. Il est le fondateur de la marque « cauris wear » (vêtements faits à partir de cauris). C’est ce projet qu’il a présenté devant le jury.

Il repart avec 5 millions GNF et six (6) mois au studio Kirah.

« Notre marque est inspirée de la coutume des chasseurs et danseurs africains qui sont vêtus d’habits avec des cauris et amulettes, pour la protection. Par ce projet, nous comptons moderniser le concept afin de pouvoir exporter notre culture. On s’est fait connaitre à travers ce prix, et j’espère qu’avec l’incubation, on va pouvoir établir un business-plan solide, afin d’avoir un investissement et qu’on puisse offrir à des prix raisonnables », s’est réjoui l’heureux récipiendaire.

2-) Mamadou Cellou Diallo

Prixde la catégorie Technologie : Mamadou Cellou Diallo, étudiant en L3 génie informatique à l’université Amadou Dieng. Il a présenté le projet Djawo et obtient 5 millions GNF, plus 6 mois d’incubation chez saboutech.

« Aujourd’hui, j’ai présenté le projet Djawo qui est un dispositif électronique qui possède en son sein des informations personnelles, identiques à la carte d’identité nationale. Il possède également des informations médicales dans lesquelles, il y a le groupe sanguin, les allergies, les antécédents maladifs, plus les numéros des personnes à contacter d’urgence. C’est un dispositif qu’on peut mettre dans n’importe quel support. Que ça soit un bracelet, une chaîne, sur la monture d’une bague ou d’une montre. Le fait que je serais financé et incubé, me donne une plus grande visibilité dans le marché. Donc, j’ai la possibilité de faire plus connaître le produit et en faire profiter à plus de monde », a laissé entendre ce programmeur de formation.

3-) Bangaly Bangoura

Catégorie agriculture et engagement social : Bangaly Bangoura, qui remporte aussi 5 millions GNF et 6 mois d’incubation chez l’incubateur « osez innover ».

Il a présenté un projet intitulé ’’dognin fangnin’’, qui signifie bonne nourriture. C’est la transformation du manioc en couscous d’atiéké frais, sans aucun additif conservable pendant 1 mois.

« Notre objectif, c’est de nourrir les populations guinéennes avec un prix raisonnable. C’est aussi de consommer des produits locaux et des produits de qualité avec un produit sain. Je suis fier de ce prix, et je remercie les organisateurs et tous les partenaires techniques et financiers qui sont derrière le projet.

Avec ce prix, je peux avoir plein d’opportunités à l’échelle nationale et internationale et je pense que c’est le début du commencement. L’incubation qu’ils nous ont proposée va nous aider à améliorer nos produits et aller de l’avant », a déclaré Bangaly Bangoura.

Ces entrepreneurs seront suivis par une commission de SADEN.

Voici 3 des plus jeunes femmes ministres en Afrique (photos)

Dans un continent où l’âge semble être le facteur déterminant du leadership politique, il y a quelques exceptions que les jeunes et les défenseurs du féminisme en Afrique et dans la diaspora pourraient considérer comme un exemple pour les autres dirigeants africains, de manière à créer une représentation équilibrée et digne dans le gouvernement.

Voici 3 des plus jeunes femmes ministres en Afrique :

1. Bogolo Joy Kenewendo, 31 ans

Bogolo Kenewendo a été nommé Ministre de l’investissement, du commerce et de l’industrie du Botswana le 4 avril 2018.

Née à Motopi, dans la région de Boteti, au Botswana, elle a obtenu un baccalauréat ès arts en économie de l’Université du Botswana et une maîtrise ès sciences en économie internationale de l’Université du Sussex, au Royaume-Uni.

Article a lire: Classement 2018 des démocraties africaines selon l’EIU

En 2016, elle avait rejoint le Parlement en tant que députée, élue par l’ancien président Ian Khama.

2. Kirsty Leigh Coventry, 36 ans

Kirsty Leigh Coventry, née le 16 septembre 1983, est la Ministre de la Jeunesse, des sports, des Arts et des Loisirs du Zimbabwe.

Elle est détentrice d’un record du monde en natation et l’athlète olympique la plus décorée d’Afrique. Elle est membre du Comité international olympique (CIO) et présidente de la commission des athlètes du CIO.

Article a lire: Classement des puissances militaires africaines en 2018

Aux Jeux olympiques d’été 2004, à Athènes, en Grèce, Coventry a remporté trois médailles olympiques : 1 en or, 1 en argent et 1 en bronze, tandis qu’aux Jeux olympiques d’été de 2008 à Beijing, elle a remporté quatre médailles : 1 en or et 3 en argent.

3. Kamissa Camara, 36 ans

Née en 1983 en France, Kamisssa Camara est la Ministre malienne des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Kamissa Camara est titulaire d’un baccalauréat en langues étrangères appliquées de l’Université Denis Diderot (France) et d’une maîtrise en économie internationale et développement de l’Université Pierre Mendès (France).

Elle est spécialisée dans les politiques africaines, en particulier en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Elle a gagné en popularité grâce à sa compréhension et à son analyse de diverses questions touchant la région du Sahel, telles que la gouvernance, les conflits, la démocratie, la sécurité, etc. et la façon dont elles peuvent être résolues.

Avant sa nomination au poste de ministre, elle a été conseillère diplomatique du président Ibrahim Boubacar Kéïta.

Elle est la fondatrice et co-présidente du Forum de la Stratégie du Sahel, un sommet qui crée une plateforme à l’échelle des parties prenantes pour interagir et promouvoir la paix, la sécurité et le développement dans le Sahel