Qui est Aliko Dangote, homme d’affaires et philanthrope 

Plus encore qu’à sa fortune, l’influence d’un homme se mesure à ses amis. Et des amis influents, Aliko Dangote (61 ans) en a beaucoup, la plupart réunis le 23 mars dans un palace lagotien. L’homme le plus riche d’Afrique mariait sa fille Fatima en présence de 2 500 invités.

À sa table avaient pris place Nana Akufo-Addo, le président ghanéen, Jakaya Kikwete, l’ancien chef de l’État tanzanien, et Yemi Osinbajo, le vice-président nigérian – Muhammadu Buhari, le chef de l’État, s’était fait représenter par son épouse.

Il y avait aussi, entre autres célébrités, Akinwumi Adesina, patron de la BAD, Mo Ibrahim, et l’émir de Kano. Au programme, les chanteurs Wizkid et Davido, mais aussi Bill Gates, qui ne chante pas mais était quand même venu tout exprès des États-Unis. Barack Obama, que Dangote côtoie, était en revanche absent. Tous les convives sont repartis avec une Rolex en cadeau.

L’empire Dangote s’accroît

Riche, toujours plus riche… La fortune de l’homme d’affaires natif de Kano, la grande ville du Nord, est estimée par le magazine américain Forbes à 11,1 milliards d’euros. Et l’empire Dangote ne cesse de s’étendre : ciment, sucre, pâtes alimentaires, engrais…

Publicité

Acheter sur Amazon

Diversification donc, mais aussi internationalisation. Présent dans une quinzaine de pays africains, Dangote espère réaliser plus de la moitié de ses investissements en Europe et aux États-Unis d’ici à 2020. Et il n’a pas renoncé à acheter Arsenal, le célèbre club de foot anglais, dont il est fan.


>>> À LIRE – Les 21 Secrets De La Réussite En Affaires Selon Aliko Dangote


Mais c’est encore au Nigeria que se concentrent la plupart de ses intérêts et de ses projets. À commencer par la construction, considérée comme stratégique pour les autorités, d’une immense raffinerie de pétrole à la périphérie de Lagos, et l’édification de nombreuses écoles.

Également philanthrope, Dangote a créé il y a vingt-cinq ans la plus importante fondation d’Afrique, active dans de nombreux domaines, comme l’éducation, la santé et la nutrition.

Publicités

5 milliardaires qui ne laisseront presque rien de leurs fortunes à leurs enfants

Certaines des familles les plus riches du monde ont de grands projets pour leurs familles et laissent des fortunes à leurs enfants. Cependant, certains milliardaires ont décidé de laisser peu ou encore rien à leurs enfants. Ces derniers devront travailler pour acquérir leur propre richesse.

Michael Bloomberg

Ce milliardaire est le fondateur de Bloomberg L.P, une société internationale créée en 1987. Plusieurs autres sociétés dont Bloomberg News, Bloomberg Message, Bloomberg Tradebook ont vu le jour grâce à Bloomberg L.P. La fortune de Michael Bloomberg est actuellement estimée à 47,1 milliards de dollars et il a à plusieurs reprises déclaré que ses deux filles n’hériteront que très peu de sa fortune.

Ce milliardaire est le fondateur de Bloomberg L.P, une société internationale créée en 1987. Plusieurs autres sociétés dont Bloomberg News, Bloomberg Message, Bloomberg Tradebook ont vu le jour grâce à Bloomberg L.P. La fortune de Michael Bloomberg est actuellement estimée à 47,1 milliards de dollars et il a à plusieurs reprises déclaré que ses deux filles n’hériteront que très peu de sa fortune.

Gina Rinehart

Gina Rinehart est la femme la plus riche d’Australie et l’une des plus célèbres milliardaires au monde. Elle a eu des débuts très modestes et a même abandonné ses études en économie. Elle a commencé à travailler avec son père dans l’industrie du minerai de fer. Ayant acquis une grande expérience, elle a reconstruit l’entreprise de son père, devenant la directrice générale.

Aujourd’hui, sa fortune s’élève à 16,5 milliards de dollars. Elle a décidé de donner plus de la moitié de sa fortune à une charité, une décision qui a engendrée une dispute familiale. Elle a même été traduite en justice par son fils et il a été convenu qu’elle ne laissera que la moitié de sa richesse à la charité.

Bill Gates

Bill Gates est le co-fondateur de l’une des plus grandes sociétés d’informatique au monde. Gates et son partenaire d’affaires Paul Allen ont créé leur propre entreprise en 1975 et en 1976, Microsoft a été créée. Microsoft est devenu l’une des plus grandes sociétés de logiciels au monde et domine le marché mondial depuis. Son immense richesse a déjà été consacrée à des causes philanthropiques.

« Je ne pense pas que ce soit une bonne idée de donner de l’argent à mes enfants, cela ne serait bon ni pour mes enfants ni pour la société», avait déclaré Bill Gates au journal The Sun en 2010.

Warren Buffett

Warren Buffett est devenu un milliardaire grâce à sa société Berkshire Hathaway créée avec la collaboration de son ami Charlie Munger. Buffet est devenu le directeur général de la société en 1970. Buffet a une fortune estimée à 78,9 milliards de dollars et prévoit faire don de 99% de sa fortune à des agences caritatives.

« Je veux donner à mes enfants juste peu pour qu’ils sachent qu’ils doivent travailler et pas faire du n’importe quoi », avait déclaré le magnat.

Pierre Omidyar

Âgé de 50 ans, Pierre Omidyar est l’un des milliardaires les plus célèbres. L’Iranien-Américain est le co-fondateur et propriétaire de la grande société de ventes aux enchères sur Internet eBay. Sa première entreprise était une société d’informatique à stylo appelée Ink Development. La société s’est transformée au fil du temps en eShop. Il lui a fallu seulement trois ans pour devenir milliardaire et sa fortune s’élève à 10 milliards de dollars. Il ne compte laisser que très peu à sa famille.

« Notre point de vue est assez simple, notre famille n’a pas vraiment besoin de cet argent. Il pourrait être utilisé pour résoudre des problèmes les plus difficiles dans le monde », estime le milliardaire.

classements des jeunes moin de 30ans les plus fortunés dans le monde

Être milliardaire avant 30 ans n’est pas impossible. Après tout, Mark Zuckerberg n’avait, lui, que 23 ans quand il a rejoint ce cercle très fermé.
Dans le classement Forbes 2017, 10 personnes âgées de 30 ans ou moins ont un patrimoine qui dépasse le milliard de dollars. Si beaucoup ont avant tout la chance d’avoir de riches parents, d’autres ont également réussi en montant leur propre entreprise, comme Zuckerberg. Tour d’horizon.

> Alexandra (21 ans) et Katharina Andresen (22 ans), 1,2 milliard de dollars chacune

Les sœurs les plus célèbres de Norvège sont entrées toutes les deux dans le classement
Forbes des milliardaires l’an dernier. Alexandra et Katharina ont la chance d’appartenir à une riche famille, qui s’est fait un nom il y a plus de 100 ans en détenant la marque de cigarettes Tiedemann’s, qui a été depuis vendue en 2005. Les Andresen ont entre-temps créé une société d’investissement, appelée Ferd. En 2007 le père d’Alexandra et Katharina, Johan, transfère à ses deux filles 84% du capital de la société, à raison de 42% chacune. La fortune des deux sœurs n’apparaîtra qu’après 2013, le fisc norvégien rendant publiques les déclarations fiscales de chaque contribuable ayant plus de 17 ans.
Aucune des deux sœurs ne contrôle toutefois le fonds familial dont Johan continue de tenir solidement les rênes. Ce dernier n’oblige aucune de ses filles à prendre sa succession à la tête de l’entreprise familiale. Cela tombe bien, Alexandra, une jolie rousse au regard doux se destine plutôt à une carrière de cavalière et de dresseuse de chevaux. Sur Instagram, elle semble vivre une vie assez calme, faite de compétition et d’entraînement. Plus extravertie, Katharina, cheveux blonds et coupe à la garçonne, a un train de vie plus proche d’une jet-setteuse, avec un petit ami mannequin. Elle étudie les sciences sociales à l’université d’Amsterdam.

> Gustav Magnar Witzoe (24 ans), 1,3 milliard de dollar

Décidément, la Norvège a beaucoup de très jeunes et riches héritiers. Gustav Magnar Witzoe a pour père Gustav Witzoe (d’où l’importance du « Magnar » dans le nom), un riche entrepreneur qui a fondé la société SalMar, productrice de saumons, la grande spécialité du pays scandinave.

Publicite en Affiliation

En 2013, Gustav père transfère l’équivalent de 47% des parts de SalMar à son fils, pour des raisons fiscales. Le paternel garde néanmoins la barre de l’entreprise familiale en restant directeur général. Gustav fils se retrouve alors milliardaire à 20 ans à peine. Beau garçon à l’allure de gendre idéal, Gustav Magnar chercherait, selon Forbes, à se faire lui-même un nom en investissant dans l’immobilier et les start-up.

> John (27 ans) et Patrick Collison (29 ans), 1,1 milliard de dollars chacun.
Voilà des self-made men à la Mark Zuckerberg, qui sont toutefois Irlandais et pas Américains. John Collison et son frère Patrick font leur entrée dans le classement Forbes des milliardaires cette année. Les deux frangins co-fondent en 2010 la société Stripe , spécialisée dans le paiement en ligne pour les professionnels et les entreprises. En décembre dernier, la jeune pousse américaine a procédé à une levée de fonds qui la valorise à plus de 9 milliards de dollars. Chaque frère ayant 12% de la compagnie, John et Patrick ont désormais une fortune de 1,1 milliard de dollars chacun.
Les deux frères originaires de Limerick n’en sont toutefois pas à leur premier coup d’éclat. En 2007, ils avaient ainsi créé Shuppa, leur première entreprise, alors que John n’avait que 17 ans. Une start-up qu’ils ont fusionnée avec une autre jeune pousse créée par deux étudiants pour donner une nouvelle entreprise, Auctomatic, qui sera ensuite vendue en 2010. Les deux frères, qui ont appris à coder ensemble lorsque Patrick a reçu un ordinateur pour son dixième anniversaire lancent ensuite Stripe, lorsqu’ils se rendent compte, après avoir étudié sur la côte Est des États-Unis (Harvard pour John, le MIT pour Patrick) qu’ils n’arrivent pas facilement à transférer de l’argent en Irlande. Si tous deux ont la bosse des maths, Patrick a remporté un concours national de science en créant une intelligence artificielle nommée Lisp lorsqu’il avait 16 ans.

> Evan Spiegel, 27 ans (4,4 milliards de dollars)
Si certains entrepreneurs comme Mark Zuckerberg sont devenus riches en créant leur société, Evan Spiegel , lui, est passé de riche à ultra-riche. Le co-créateur de Snapchat, qui a réussi son introduction en Bourse début mars, est en effet le fils d’un couple d’avocats aisés. Il a passé sa jeunesse à Malibu, le quartier huppé de Los Angeles et a eu, pour ses 16 ans, une luxueuse Cadillac Escalade à 74.000 dollars. Et pour ses 18 ans, il a demandé à son père une BMW, lui promettant de limiter ses dépenses d’étudiants à 2.000 dollars par mois. Aujourd’hui à la tête de Snap, il est assis sur une fortune estimée à 4,4 milliards de dollars.

> Ludwig Theodore Braun (22 ans), 1,7 milliard de dollars et Eva Maria Braun-Luedicke (30 ans), 1,5 milliard de dollars
Peu de détails sont connus sur ces deux membres de la famille Braun, qui sont d’ailleurs cousins. Pas de trace d’interview, encore moins de photo de ces deux héritiers du puissant clan Braun. Le père de Ludwig Theodore, Ludwig Georg Braun, a pris les commandes de la société de services médicaux en 1977, lorsque celle-ci ne pesait que 24 millions de dollars de ventes annuelles. 40 ans plus tard, les revenus de Braun ont été multipliés par 270, à plus de 6 milliards d’euros , pour 500 millions d’euros de bénéfices. Ludwig Junior détient 10% de la compagnie, pour 1,02 milliard d’euros (1,1 milliard de dollars). Eva Maria, elle, en détient 11,3%, pour 1,26 milliard d’euros (1,36 milliard de dollars). Elle est la fille de Barbara Braun Luedicke, elle-même cousine de Ludwig Georg, lui-même père de Ludwig Theodore, donc. Pas toujours évident de s’y retrouver dans les entreprises familiales.

> Bobby Murphy (29 ans), 4,2 milliards de dollars
Bobby Murphy est l’autre cofondateur de Snapchat, avec donc Evan Spiegel. Les deux compères se sont rencontrés à l’Université de Stanford en Californie où ils étaient membres de la même fraternité (association d’étudiants). Tous les deux créèrent Snapchat en 2011, même si c’est avant tout Spiegel qui avait le premier eu l’idée du concept dans le cadre d’un de ses cours de dessin industriel. Petit génie des maths, Bobby Murphy fait office de CTO (chief techology officer), ou directeur informatique. Né d’une mère philippine et d’un père américain, il expliquait à Forbes en 2014 que Spiegel et lui, « n’étaient pas cool. Alors nous inventions des choses pour être cool ».

> Wang Han (30 ans), 1,3 milliard de dollars
Peu de choses sont là encore connues sur ce jeune Chinois qui a un célèbre présentateur d’émission télévisée pour homonyme. Il a hérité des 27% que son père (décédé en 2004) détenait dans la compagnie aérienne Juneyao, basée à Shanghai et fondée par ce même père, Wang Junyao. La société s’est introduite en Bourse en 2015, permettant à plusieurs de ses actionnaires de faire fortune. Elle est toujours dirigée par son oncle, Wang Junjin.