Guinée : les 5 femmes les plus influentes en 2019

Femmes d’influences, ces leaders féminins font bouger les lignes. Combattantes et investies dans leurs missions en guinée, elles sont des dirigeantes et défendent le droit des femmes. Présentes et dynamiques, elles n’ont rien à envier aux hommes.

Top 5 des femmes les plus influentes en 2019

Aissata Beavogui

La directrice générale de Guinea Alumina Corporation (GAC), Diallo Aissata Beavogui concentre toute son énergie pour voir la mine de Sangaredi entrer en production en 2019.

Quand Conakry fait la promotion des réformes économiques entreprises en faveur des investissements en Guinée, les autorités n’oublient pas de citer le projet d’Emirates Global Aluminium (EGA) . À Kamsar, le groupe dubaïote s’est engagé à construire une usine pour transformer la bauxite en alumine. Pour l’heure, Diallo Aissata Beavogui, directrice générale de Guinea Alumina Corporation (GAC), filiale d’EGA, travaille d’arrache-pied pour construire les infrastructures nécessaires à l’entrée en production de la mine en 2019.

Née en Guinée, éduquée au Sénégal, cette quadragénaire a commencé sa carrière aux États-Unis dans des cabinets spécialisés en audit gouvernemental, après avoir décroché un bachelor en comptabilité à l’université de Binghamton (État de New York). En 2014, elle a rejoint GAC en tant que directrice de la conformité, avant d’être propulsée à la place de numéro un après la nomination de Mamady Youla au poste de Premier ministre.

Kanny Diallo

Elle était sur le point de s’installer au Canada, à Ottawa, lorsqu’elle a été rappelée à Conakry, en mai 2015, par le président Alpha Condé pour devenir sa conseillère économique principale. Originaire de Labé, dans le centre de la Moyenne Guinée, cette femme d’expérience a visiblement convaincu son ex-mari, puisqu’il l’a nommée à la tête du ministère du Plan et de la Coopération internationale un peu plus de six mois plus tard, en janvier 2016.

Économiste de formation, spécialiste des questions de développement, Kanny Diallo a effectué la quasi-totalité de sa carrière au sein de la Banque africaine de développement (BAD), où elle a occupé différents postes pendant près de trente ans. « Mon objectif est de centraliser le processus de planification du développement au sein du ministère. Il faut mettre en place une structure plus rationnelle pour éviter l’éparpillement et le gaspillage des ressources », explique celle qui entend « mettre de l’ordre dans ce domaine » et devenir l’interlocutrice principale des partenaires étrangers de la Guinée.

Djene Kaba Conde

Djene Kaba Conde est l’épouse du président de la Guinée, Alpha Conde.

Elle commence ses études universitaires à la Faculté des Sciences Sociales et de la Nature (FASSONA) de Donka,

Elle a étudié à l’Université de Paris VII en France, et est titulaire d’un Master de Sciences de l’information et de la communication. Elle possède également un diplôme en sociologie.

Après ses études universitaires, Djéné Kaba commence à travailler à l’Agence de la coopération culturelle et Technique (ACCT) maintenant devenue Agence de la Francophonie, à Paris. Elle y occupe différents postes pendant huit ans.

Elle devient ensuite conseillère à l’Emploi au sein de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) aujourd’hui « Pôle Emploi ».

Hadja Halimatou Dalein Diallo

Hadja Halimatou Dalein Diallo, l’épouse du chef de file de l’opposition guinéenne. Halimatou est une femme très influent car Elle possède une capacité de mobilisation considérable en politique.

HANN Dienaba Keita

Mme HANN Dienaba Keita dans sa fonction de Directrice Générale Adjointe appuie le Directeur General de l’APIP-Guinée dans la gestion Technique, Administrative et Financière de l’Agence et du Conseil Présidentiel des Investissements et des Partenariats Public-Privé (CPI-PPP). Elle possède une dizaine d’années d’expériences dans le secteur financier, Marketing et les Relations publiques. Auparavant, elle était gestionnaire de portefeuille dans la banque d’investissement Morgan Stanley Inc. aux USA.

De retour au pays, Mme HANN a travaillé avec la compagnie Américaine Discoverytel en tant que Directrice Marketing avant de créer son entreprise dans le domaine de la création et vente des produits et services à valeurs ajoutées via SMS aux compagnies de télécommunications. De même, elle a été employée par Skye Bank Guinée S.A. en tant que Directrice Marketing/Communication/Monétique pendant plusieurs années, puis consultante experte en Marketing/RP à l’APIP. Avant sa nomination, elle occupait la fonction de Conseiller Technique en charge du suivi des investissements avec l’African Governance Initiative de Tony Blair (AGI) auprès de l’Agence.

Qu’en pense tu de ce classement? Aime et partage avec tes amis.

Publicités

Guinée: Portrait De Femmes Scientifiques Dr Diaka SIDIBE

Dr Diaka SIDIBE, 30 ans, est récipiendaire du Prix d’Excellence 2017 des enseignantes chercheuses par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique. Elle a été aussi lauréate des oscars féminins en Sciences et Techniques en 2016. Dr Diaka a un Doctorat en Géosciences de l’Université Abdelmalek Essâadi de Tétouan au Maroc. Avant sa graduation en 2015, elle a été nommée Chef de Département à l’Institut Polytechnique de l’Université Roi Mohammed VI de Conakry. Elle est responsable du laboratoire universitaire en matériaux et mécanique des sols au sein de la même université. De sa volonté de partager le savoir et savoir-faire, elle enseigne dans plusieurs universités de la place.
Depuis août 2018, Elle est recrutée au sein de l’Autorité Nationale d’assurance qualité dans l’enseignement, la formation et la recherche au poste de chef de département Enseignement technique et formation professionnelle.

Fort de son expérience dans le domaine de la formation, de sa connaissance du sol et de sa gestion de laboratoire, elle a décidé de poursuivre sa formation en recherche post doctorale, et depuis plusieurs mois elle a rejoint l’équipe de matériaux pour le génie civil de l’université de Lorraine en France, pour comprendre la problématique des sols (routiers) guinéens, en mettant l’accent sur la portance des sols supports de chaussée.

Parallèlement, elle développe sa fibre entrepreneuriale en étant associée et responsable de la formation et de l’accompagnement de l’incubateur AgroGuineeLab.

Elle est en charge de la mise en œuvre des programmes de formation/accompagnement en faveur des agriculteurs et éleveurs. Elle a pour mission de conduire la mise en œuvre des programmes de partenariats avec les laboratoires de recherches agricoles en Guinée et à l’étranger.

L’agriculture, étant un secteur qui la passionne, elle compte mettre tout son savoir-faire et sa contribution dans le rayonnement socio-économique du pays, ce à travers un programme de développement communautaire qui la tient très à cœur en faveur des jeunes enfants et femmes des zones rurales.

Dr Diaka a une vie très active dans le volontariat et dans les associations. Elle est membre du Club Rotary de Conakry, Vice-présidence de ProFemmes, l’adjointe chargée de la communication et relation de l’Association des anciens étudiants et élèves stagiaires au Maroc.

Elle est également mentor et marraine de plusieurs jeunes filles et associations de jeunes filles en Guinée.

Partage avec tes amis pour valoriser l’Afrique

Voici 3 des plus jeunes femmes ministres en Afrique (photos)

Dans un continent où l’âge semble être le facteur déterminant du leadership politique, il y a quelques exceptions que les jeunes et les défenseurs du féminisme en Afrique et dans la diaspora pourraient considérer comme un exemple pour les autres dirigeants africains, de manière à créer une représentation équilibrée et digne dans le gouvernement.

Voici 3 des plus jeunes femmes ministres en Afrique :

1. Bogolo Joy Kenewendo, 31 ans

Bogolo Kenewendo a été nommé Ministre de l’investissement, du commerce et de l’industrie du Botswana le 4 avril 2018.

Née à Motopi, dans la région de Boteti, au Botswana, elle a obtenu un baccalauréat ès arts en économie de l’Université du Botswana et une maîtrise ès sciences en économie internationale de l’Université du Sussex, au Royaume-Uni.

Article a lire: Classement 2018 des démocraties africaines selon l’EIU

En 2016, elle avait rejoint le Parlement en tant que députée, élue par l’ancien président Ian Khama.

2. Kirsty Leigh Coventry, 36 ans

Kirsty Leigh Coventry, née le 16 septembre 1983, est la Ministre de la Jeunesse, des sports, des Arts et des Loisirs du Zimbabwe.

Elle est détentrice d’un record du monde en natation et l’athlète olympique la plus décorée d’Afrique. Elle est membre du Comité international olympique (CIO) et présidente de la commission des athlètes du CIO.

Article a lire: Classement des puissances militaires africaines en 2018

Aux Jeux olympiques d’été 2004, à Athènes, en Grèce, Coventry a remporté trois médailles olympiques : 1 en or, 1 en argent et 1 en bronze, tandis qu’aux Jeux olympiques d’été de 2008 à Beijing, elle a remporté quatre médailles : 1 en or et 3 en argent.

3. Kamissa Camara, 36 ans

Née en 1983 en France, Kamisssa Camara est la Ministre malienne des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Kamissa Camara est titulaire d’un baccalauréat en langues étrangères appliquées de l’Université Denis Diderot (France) et d’une maîtrise en économie internationale et développement de l’Université Pierre Mendès (France).

Elle est spécialisée dans les politiques africaines, en particulier en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Elle a gagné en popularité grâce à sa compréhension et à son analyse de diverses questions touchant la région du Sahel, telles que la gouvernance, les conflits, la démocratie, la sécurité, etc. et la façon dont elles peuvent être résolues.

Avant sa nomination au poste de ministre, elle a été conseillère diplomatique du président Ibrahim Boubacar Kéïta.

Elle est la fondatrice et co-présidente du Forum de la Stratégie du Sahel, un sommet qui crée une plateforme à l’échelle des parties prenantes pour interagir et promouvoir la paix, la sécurité et le développement dans le Sahel