blogueurs Guinéen les plus influents en 2018

Nous avons réalisé un classement des principaux blogueurs guinéen autour des sujets politiques , Economique du marketing digital, technologie, faits sociaux….
Info : le classement est effectué selon les données de traffic web (wordpress, blogger, mondoblog…), l’influence sociale (Facebook/Twitter/linkedin) des blogueurs et leurs activismes sur le terrain. Cette liste n’est pas exhaustive !

Avant de pouvoir cibler les blogueurs influenceurs, encore faut-il être au clair sur la définition de ce qu’est un blogueur influenceur. Disons-le tout de suite : tous les blogueurs ne sont pas des influenceurs. Dans votre recherche de blogueurs avec qui collaborer, vous devez cibler ceux qui ont un réel pouvoir d’influence. Aujourd’hui, les blogueurs influenceurs ont tous un point commun : une présence forte sur les réseaux sociaux. L’influence, plus que jamais, passe par les réseaux sociaux.
voici une liste de blogueurs et de blogueuses guinéen plus ou moins influent et selon notre point de vue.

Se lancer dans un blog, c’est comme se lancer dans une grande aventure ; et pour la rendre aussi palpitante que possible, elle doit reposer sur 3 piliers importants : l’obtention d’un certain respect au sein d’une communauté, une source régulière de revenus et une satisfaction personnelle.

1- Alimou Sow

  1. Blogueur pour Mondoblog et web activiste très influent, Alimou a reçu le prix de meilleur blog francophone décerné par The Bobs en 2013 avec son blog Ma Guinée Plurielle. Son compteur affiche plus de 1921 tweets et et 13600 abonnés. Il ne dispose pas d'une page facebook mais son compte à plus de 4955 amis.
    Alimou Sow

Blogueur pour Mondoblog et web activiste très influent, Alimou a reçu le prix de meilleur blog francophone décerné par The Bobs en 2013 avec son blog Ma Guinée Plurielle. Son compteur affiche plus de 1921 tweets et et 13600 abonnés. Il ne dispose pas d’une page facebook mais son compte à plus de 4955 amis.

Son blog  » Guinée Plurielle  » a comptabilise plus de 1000 visite par jour.

2– Fodé Sanikayi Kouyaté

Président de l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI), activiste qui œuvre à faire d’internet un outil de démocratisation et de gouvernance ouverte.
Sanikayi kouyate

Président de l’Association des Blogueurs de Guinée (ABLOGUI), activiste qui œuvre à faire d’internet un outil de démocratisation et de gouvernance ouverte. Il met en place des actions pour l’observation citoyenne des élections et assurer le respect des engagements présidentiels. Acteur de l’Open Data, il promeut les valeurs du gouvernement ouvert en Guinée.
Blogueur et observateur pour france24 Son blog Guinee50 et son compteur de twitter affiche plus de 13600 tweets et 13.633 abonnés. Son compte Facebook totalise plus de 1.024 amis.

3- Dieretou Diallo

Diplome en communication, Dieretou Diallo est une jeune femme à l’avant-garde de la révolution numérique en Guinée. Fondatrice de la web télé EntreNous TV et présidente du collectif #GuinéenneDu21èmeSiècle , elle représente le dynamisme de la nouvelle génération de guinéens connectés.
Dieretou Diallo
Diplome en communication, Dieretou Diallo est une jeune femme à l’avant-garde de la révolution numérique en Guinée. Fondatrice de la web télé EntreNous TV et présidente du collectif #GuinéenneDu21èmeSiècle , elle représente le dynamisme de la nouvelle génération de guinéens connectés. Elle est Blogueuse de Mondoblog ( De vous à nous ) comptabilise plus de 500 visite par jour, Dieretou est aussi l’initiatrice de la campagne numérique #Guinéennedu21esiècle , elle est aussi fondatrice de EntreNousTV,
Facebook page: affiche plus 7.930 abonnés, son Twitter plus de 15.200 abonnés…

4– Kindy Dramé

Blogueur, web-activiste et web-Entrepreneur Guinéen résident en France, Kindy tweete toute la journée sur divers sujets: politique, sport, économie,Tech…, il est l’un des twittos guinéens les plus actifs avec plus de 378.000 tweets, il compte un peu plus de 7.900 followers. Page facebook: affliche plus 1000 abonnés
Kindy Drame

Blogueur, web-activiste et web-Entrepreneur Guinéen résident en France, Kindy tweete toute la journée sur divers sujets: politique, sport, économie,Tech…, il est l’un des twittos guinéens les plus actifs avec plus de 378.000 tweets, il compte un peu plus de 7.900 followers. Page facebook: affliche plus 1000 abonnés

Il est blogueur kindy ) et référenceur depuis 7 ans , il accompagne entrepreneurs, TPE et PME dans leur stratégie de communication web pour une meilleur visibilité. Spéci5- Abdoulaye Bah

Un des Doyens de la blogosphère guinéenne, le doyen Abdoulaye Bah, blogueur pour GlobalVoice, et plusieurs autres plateforme, il anime le blog sur wordpress ( Konakry Express ) et compte plus de 10500 tweets et 11.400 abonnés, son profit facebook affiche plus de 2000 abonnés 6-Binany Binany bah Il est Journaliste, Analyste Politique, Activiste, Blogueur, Administrateur Général du site guineeinfos.org et compte plus de 10500 tweets et 2.800 abonnés,
Abdoulaye

Un des Doyens de la blogosphère guinéenne, le doyen Abdoulaye Bah, blogueur pour GlobalVoice, et plusieurs autres plateforme, il anime le blog sur wordpress ( Konakry Express ) et compte plus de 10500 tweets et 11.400 abonnés, son profit facebook affiche plus de 2000 abonnés

6Binany Binany bah

Il est Journaliste, Analyste Politique, Activiste, Blogueur, Administrateur Général du site guineeinfos.org et compte plus de 10500 tweets et 2.800 abonnés, son profit facebook affiche plus de 9650 abonnés. Il est tres actif sur les groupes facebook soit en moin 20 publications par jours.

7-Chérif Fatoumata

Fatoumata Chérif est Economiste et Consultante en communication. Blogueuse pour mondoblog ( fatoumatacherif.com , Africa224 ) , Communication Analyste; Directrice de New Business Communication-NBC ; Fondateur et presidente Women Power-Development ; Initiatrice #SelfieDéchets #FemmeVision2030 #SustDevArt. Son twitter comptabilise plus de 12500 tweets et plus de 12000 abonnés, sa page facebook affiche plus de 20000 abonnés.
Fatoumata chérif

Fatoumata Chérif est Economiste et Consultante en communication.
Blogueuse pour mondoblog ( fatoumatacherif.com , Africa224 ) , Communication Analyste; Directrice de New Business Communication-NBC ; Fondateur et presidente Women Power-Development ; Initiatrice
#SelfieDéchets #FemmeVision2030 #SustDevArt. Son twitter comptabilise plus de 12500 tweets et plus de 12000 abonnés, sa page facebook affiche plus de 20000 abonnés.

8- Sally Bilaly Sow

Blogueur pour mondoblog ( l'autre guinée ) développeur Web, coordinateur de l’association Villageois 2.0, community manager du groupe Hadafo médias (Espace FM, Espace TV, Sweet Fm, Kalac Radio et Espace Foutah ), membre du réseau Africtivistes, contributeur de la chaine Les Haut-Parleurs et co-fondateur de la startup YitereStudio Studio Oeil).
Sally Bilaly Sow

Blogueur pour mondoblog ( l’autre guinée ) développeur Web, coordinateur de l’association Villageois 2.0, community manager du groupe Hadafo médias (Espace FM, Espace TV, Sweet Fm, Kalac Radio et Espace Foutah ), membre du réseau Africtivistes, contributeur de la chaine Les Haut-Parleurs et co-fondateur de la startup YitereStudio Studio Oeil).Il totalise à ce jour plus de 14.000 abonnés et à son actif un peu plus de 21.000 tweets. Sur facebook sa page comptabilise 910 abonnés.

9- Alfa Diallo

Assistant chef projet lahidign , Président District Leo 403A1, Datactiviste, Blogueur pour Mondoblog ( himaya), membre assoviation des blogueur de guinee , GuineeVote et activiste pour Open Data Media en Guinee.
Alfa Diallo

Assistant chef projet lahidign , Président District Leo 403A1, Datactiviste, Blogueur pour
Mondoblog ( himaya), membre assoviation des blogueur de guinee , GuineeVote et activiste pour Open Data Media en Guinee.
. Il a 3396 tweets pour 6479 abonnés.

10- Thierno Diallo

Blogueur pour mondoblog ( Rivières du sud) , Communicant , Membre de l'ablogui. Cofondateur et CEO de yiteretech | Chef projet pour Génération qui Ose.tter: Il a 3396 tweets pour 12479 abonnés.
Thierno Diallo

Blogueur pour mondoblog ( Rivières du sud) , Communicant , Membre de l’ablogui. Cofondateur et CEO de yiteretech | Chef projet pour Génération qui Ose.tter: Il a 3396 tweets pour 12479 abonnés.

Facebook: sa page totalise plus de 2000 abonnés.

Si nous avons omis certains blogueurs que vous pensez tres actifs, prière de les mentionner dans les commentaires. C’est à vous.
Publicités

Quelles sont les plus grandes banques d’Afrique en 2017

Quelles sont les plus grandes banques d’Afrique en 2017?

PAR MEHDI PICCAND L’hebdomadaire panafricain Jeune Afrique vient de publier son 19ème numéro hors-série spécial finance, une édition annuelle du classement exclusif des 200 premières banques africaines.

depuis près de 20 ans, à dresser annuellement un classement des banques africaines, consacrant pour le coup son dernier hors-série à cette 19ème édition du palmarès. «La base de données utilisée pour réaliser les classements comporte 1061 banques africaines (juridiquement basées sur le continent). Chacune a été contactée au moins une fois et jusqu’à cinq fois. Il nous aura fallu cinq mois pour obtenir 447 réponses et réaliser ainsi le palmarès des 200 premières banques africaines, les classements par zone et par critères», détaille Frédéric Maury, responsable du pôle « économie » de Jeune Afrique.

Pour concocter son classement général, le groupe s’est concentré sur la détention d’actifs pour chaque institut bancaire, comme le confirme Frédéric Maury: «Le classement général se fait sur la base du total de bilan 2016, converti en dollars au 31 décembre 2016. Tous les éléments financiers sont certifiés par les répondants.» Le hors-série englobe, d’autre part, un classement des banques par leur rentabilité et un autre par leur capacité.

Le secteur bancaire africain tient bon

En dépit d’une détérioration très marquée de l’économie de deux de ses fers de lance, à savoir le Nigéria et l’Afrique du Sud, le secteur bancaire africain tient bon contre vents et marées. Si le total de bilan cumulé des 200 premières banques africaines poursuit sa tendance à la baisse, pour passer de 1497,2 milliards de dollars à 1471,4 milliards (-1,7%), le déclin reste moindre par rapport à l’année 2015 qui avait enregistrée un affaiblissement de 5,2%.

«Le produit net bancaire cumulé recule quant à lui de 2,3%, constate Frédéric Maury. Après des années de très forte croissance, les banques africaines ont vu les conditions d’opération se durcir, d’abord en 2008, puis plus nettement depuis la chute de la croissance sur le continent en 2015.»

Si, auparavant, les banquiers africains réfléchissaient principalement en terme de développement, de nouvelles priorités sont, désormais, apparues comme le relève Frédéric Maury: «Les grandes institutions se concentrent aujourd’hui essentiellement sur la réduction des coûts, l’augmentation de l’efficience opérationnelle, la digitalisation, la refonte des réseaux de distribution et la meilleure gestion des risques.» Avec un taux de bancarisation toujours très maigre sur le continent, le groupe Jeune Afrique se veut optimiste pour les opportunités futures: «En raison de la sous-bancarisation (part des plus de 15 ans disposant d’un compte en banque) sur le continent (autour de 25% en moyenne, mais parfois moins de 10% dans certains pays), les perspectives restent excellentes pour le secteur. Toutefois, les contraintes se durcissent: concurrence très forte, durcissement réglementaire et augmentation des risques», note Frédéric Maury.

La primauté sud-africaine et le dynamisme marocain

En terme de résultats, l’Afrique du Sud conserve sa prééminence et reste le premier pays représenté dans le classement des 200, avec 39,7% du total de bilan cumulé, suivi par l’Egypte (10,8%), le Maroc (9,85%) et le Nigeria (7,3%). L’Egypte et le Nigeria enregistrent une baisse considérable en raison de la dévaluation de leur monnaie nationale.

Malgré l’apparition dans le classement des banques de la RD Congo, le poids de l’Afrique centrale continue de décroître: «L’Afrique centrale est la région la moins bien représentée dans le palmarès, avec seulement 1% du total de bilan cumulé, un chiffre en recul», reconnaît Frédéric Maury. L’Afrique de l’Est voit à l’inverse son poids se renforcer chaque année, à 6% désormais.

Quant à la région du Maghreb, la dynamique marocaine semble en marche: «Les banques marocaines voient en effet leur poids se renforcer d’année en année, en raison d’un programme très actif de déploiement en dehors du Maroc pour les trois plus grandes: Attijariwafa Bank, Banque centrale populaire et BMCE Bank of Africa. Attijariwafa Bank devient d’ailleurs cette année la sixième banque du continent et la première hors Afrique du Sud», conclut Frédéric Maury.

10 habitudes qui distinguent les personnes moins intelligentes des personnes intelligentes. La numéro 9 va vous étonner !

La véritable intelligence sociale provient de la confiance et de la compréhension que vous avez de vous-même, au point d’être capable d’interagir avec les autres de manière très mature.

Les individus qui sont socialement intelligents savent ce qu’ils veulent et comment se comporter avec ceux qui les entourent, pour que la compréhension et la relation soient les plus cordiales possibles.

Il y a certaines choses que les personnes intelligentes font si bien qu’elles se distinguent de celles qui ont de mauvaises habitudes, que la société ne tolère souvent pas. Pour savoir distinguer les personnes intelligentes de celles qui le sont moins, voici 10 habitudes et la 9ème va vous surprendre.

1 – Les personnes intelligentes savent rester calmes :

Une dispute avec votre conjoint, un embouteillage interminable ou une annulation de dernière minute. Beaucoup de raisons qui peuvent déclencher la frustration ou la colère. Les gens intelligents perdent moins souvent leur sang-froid et arrivent à garder le contrôle de soi, contrairement à des personnes moins intelligentes ou ayant un QI moins élevé.

2 – Les personnes intelligentes ne montrent pas aux autres qu’elles ont raison

Voici un signe de maturité à la fois émotionnel et intellectuel : comprendre les différences que l’on a avec les autres.
Quand vous jugez d’autres personnes dans le but d’imposer vos idées et vos opinions personnelles sur quelque chose, vous n’obtiendrez qu’une chose : les gens éviteront de partager ce qu’ils pensent avec vous. L’idéal est d’être une personne ouverte et réceptive, sans avoir besoin d’avoir la même opinion que les autres.

3 – Les gens intelligents reconnaissent leurs erreurs

Si votre QI (capacité intellectuelle) est plus élevé que la moyenne, vous n’avez aucun mal à admettre vos erreurs et à tout faire pour y remédier. Les personnes qui sont moins intelligentes pensent toujours avoir raison !

4 – Les gens intelligents ont beaucoup d’empathie

L’empathie est une qualité nécessaire pour avoir de bonne relation. Elle fait partie des traits de caractère des personnes intelligentes. Ces dernières arrivent à se projeter dans la situation dans laquelle se trouvent leurs proches, leurs amis, ils arrivent à se mettre à leur place pour compatir ! Les moins intelligents ne se remettent jamais en question et veulent toujours avoir raison.

5 – Les personnes intelligentes sont anxieuses et méfiantes

Le stress et la méfiance font partie de leur vie de tous les jours car elles sont toujours en train de douter de leur capacité à y arriver, à atteindre leur but par tous les moyens. Elles mettent ainsi du temps à accorder leur confiance aux autres et se faire des amis car elles analysent tout et imaginent tout ce qui pourrait mal se passer.

6 – Les personnes intelligentes sont désordonnées

Le désordre n’est pas nécessairement un signe de paresse! Comme beaucoup d’études l’ont déjà montré, les gens qui accordent moins de valeur à la propreté ont tendance à être plus créatifs, plus disposés à tenter quelque chose de nouveau, et donc plus intelligents.

7 – Les personnes intelligentes jurent plus que les autres

Selon une étude qui a été menée récemment, les personnes qui jurent et qui disent beaucoup de gros mots sont des personnes intelligentes. C’est même un signe important de l’intelligence chez une personne même si cela peut paraitre étrange.

8 – Les gens intelligents sont des noctambules

Les personnes intelligentes sont des personnes qui restent plus longtemps éveillées que les moins intelligentes. Ce sont des noctambules.

9 – Les gens intelligents sont de faux paresseux

Les personnes qui ont tendance à ne rien faire sont des personnes intelligentes. Elles prennent le temps de réfléchir au monde qui les entoure. Les moins intelligents par contre, ont toujours besoin de quelque chose pour se distraire

Les 10 pays les plus riches d’Afrique subsaharienne francophone

En 2017, la République démocratique du Congo est l’économie ayant le produit intérieur brut le plus important en Afrique subsaharienne francophone, selon le dernier rapport de la Banque africaine de développement (BAD).

Douzième du classement des pays les plus riches en Afrique en 2017, derrière la Libye (47 milliards $), la RD Congo qui a triplé la taille de son économie en 12 ans, devrait totaliser, au terme de cette année, 44,7 milliards $ de Pib, selon l’institution panafricaine. Bien que frappé par une crise financière et monétaire depuis l’année dernière, le premier producteur de cuivre en Afrique devrait connaître une croissance de 2,4%. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)


L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)

10-Madagascar (10,318 milliards $)
Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)
9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)


L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)

10-Madagascar (10,318 milliards $)
Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)
9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Les 10 pays les plus riches d’Afrique subsaharienne francophone

En 2017, la République démocratique du Congo est l’économie ayant le produit intérieur brut le plus important en Afrique subsaharienne francophone, selon le dernier rapport de la Banque africaine de développement (BAD).

Douzième du classement des pays les plus riches en Afrique en 2017, derrière la Libye (47 milliards $), la RD Congo qui a triplé la taille de son économie en 12 ans, devrait totaliser, au terme de cette année, 44,7 milliards $ de Pib, selon l’institution panafricaine. Bien que frappé par une crise financière et monétaire depuis l’année dernière, le premier producteur de cuivre en Afrique devrait connaître une croissance de 2,4%. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)


L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)

10-Madagascar (10,318 milliards $)
Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)
9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Les 10 pays les plus riches d’Afrique subsaharienne francophone

En 2017, la République démocratique du Congo est l’économie ayant le produit intérieur brut le plus important en Afrique subsaharienne francophone, selon le dernier rapport de la Banque africaine de développement (BAD).

Douzième du classement des pays les plus riches en Afrique en 2017, derrière la Libye (47 milliards $), la RD Congo qui a triplé la taille de son économie en 12 ans, devrait totaliser, au terme de cette année, 44,7 milliards $ de Pib, selon l’institution panafricaine. Bien que frappé par une crise financière et monétaire depuis l’année dernière, le premier producteur de cuivre en Afrique devrait connaître une croissance de 2,4%. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)


L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)

10-Madagascar (10,318 milliards $)
Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)
9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Les 10 pays les plus riches d’Afrique subsaharienne francophone

En 2017, la République démocratique du Congo est l’économie ayant le produit intérieur brut le plus important en Afrique subsaharienne francophone, selon le dernier rapport de la Banque africaine de développement (BAD).

Douzième du classement des pays les plus riches en Afrique en 2017, derrière la Libye (47 milliards $), la RD Congo qui a triplé la taille de son économie en 12 ans, devrait totaliser, au terme de cette année, 44,7 milliards $ de Pib, selon l’institution panafricaine. Bien que frappé par une crise financière et monétaire depuis l’année dernière, le premier producteur de cuivre en Afrique devrait connaître une croissance de 2,4%. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun. La Côte d’Ivoire arrive deuxième du classement. La deuxième économie d’Afrique de l’Ouest, touchée par une baisse de 35% des cours mondiaux du cacao, devrait connaitre la troisième plus forte croissance au niveau mondial, derrière l’Ethiopie et Myanmar. La taille de l’économie ivoirienne pourrait franchir la barre des 38 milliards $, cette année, devant le Cameroun.
L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)


L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)

L’économie du Cameroun restée résiliente face à la chute des prix du brut, devrait totaliser un volume d’activité évalué à plus de 32 milliards $. Suivent le Sénégal (16,963 milliards $), le Gabon (16,186 milliards $), l’île Maurice (14,4 milliards $) et le Burkina Faso (14,2 milliards $). Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)

10-Madagascar (10,318 milliards $)
Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)Avec plus de 13 milliards $, le Mali est la huitième nation en importance du Pib devant le Bénin, qui au terme de l’exercice 2017, devrait enregistrer un Pib avoisinant les 10,4 milliards $. Enfin, Madagascar ferme le top 10 avec 10,3 milliards $. Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)
9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Précisons que ce classement ne prend en compte que les pays d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle ; le français ne représentant que la seconde langue officielle de la Guinée équatoriale qui aurait pu y figurer, grâce à une prévision de plus de 15 milliards $ en 2017. D’autre part, ce classement qui concerne le Pib global des économies d’Afrique subsaharienne francophone, ne reflète pas le mieux-être des populations des pays concernés.Classement des pays les plus riches d’Afrique subsaharienne ayant le français comme première langue officielle1-RD Congo (44,73 milliards $)2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)
2-Côte d’Ivoire (38,496 milliards $)3-Cameroun (32,625 milliards $)4-Sénégal (16,963 milliards $)5-Gabon (16,186 milliards $)6-Maurice (14,406 milliards $)
7-Burkina Faso (14,275 milliards $)8-Mali (13,827 milliards $)9-Bénin (10,425 milliards $)
10-Madagascar (10,318 milliards $)

Bill Gates rembourse la dette de 76 millions de dollars de ce pays

Les philanthropes milliardaires Bill et Melinda Gates vont rembourser 76 millions de dollars de la dette du Nigeria par l’intermédiaire de leur fondation homonyme. Les paiements, qui seront effectués au cours des 20 prochaines années, doivent commencer cette année.

 

Le Nigeria n’a pas eu de nouveaux cas de poliomyélite l’année dernière

En 2014, le Nigeria a emprunté l’argent du Japon pour financer sa lutte contre la maladie évitable, rapporte Quartz. La Fondation Bill & Melinda Gates a « accepté de rembourser le prêt après que le Nigeria a atteint la couverture vaccinale de plus de 80% dans au moins un cycle par an dans les zones à très haut risque dans 80% des zones du gouvernement local ». à Quartz.

 

Aucun nouveau cas de poliomyélite n’a été signalé dans le pays en 2017. Il s’agit d’un changement radical par rapport à 2012, lorsque le Nigéria avait plus de la moitié de tous les cas de polio dans le monde, selon la publication.

 

Dans un blog récent, Gates reconnaît les progrès significatifs réalisés pour éradiquer la maladie à l’échelle mondiale – il y a 30 ans, il y avait 350 000 cas de polio par an dans le monde, alors que l’année dernière, ce nombre tombait à 21.

 

«Les héros qui ont rendu ce progrès possible sont les millions de vaccinateurs qui ont fait du porte à porte pour vacciner plus de 2,5 milliards d’enfants, et grâce à leur travail, 16 millions de personnes paralysées marchent aujourd’hui», écrit Gates.

Les philanthropes milliardaires Bill et Melinda Gates vont rembourser 76 millions de dollars de la dette du Nigeria par l’intermédiaire de leur fondation homonyme. Les paiements, qui seront effectués au cours des 20 prochaines années, doivent commencer cette année.

 

Le Nigeria n’a pas eu de nouveaux cas de poliomyélite l’année dernière

 

En 2014, le Nigeria a emprunté l’argent du Japon pour financer sa lutte contre la maladie évitable, rapporte Quartz. La Fondation Bill & Melinda Gates a « accepté de rembourser le prêt après que le Nigeria a atteint la couverture vaccinale de plus de 80% dans au moins un cycle par an dans les zones à très haut risque dans 80% des zones du gouvernement local ». à Quartz.

 

Aucun nouveau cas de poliomyélite n’a été signalé dans le pays en 2017. Il s’agit d’un changement radical par rapport à 2012, lorsque le Nigéria avait plus de la moitié de tous les cas de polio dans le monde, selon la publication.

 

Dans un blog récent, Gates reconnaît les progrès significatifs réalisés pour éradiquer la maladie à l’échelle mondiale – il y a 30 ans, il y avait 350 000 cas de polio par an dans le monde, alors que l’année dernière, ce nombre tombait à 21.

 

«Les héros qui ont rendu ce progrès possible sont les millions de vaccinateurs qui ont fait du porte à porte pour vacciner plus de 2,5 milliards d’enfants, et grâce à leur travail, 16 millions de personnes paralysées marchent aujourd’hui», écrit Gates.

 

 

La polio est «une maladie infectieuse invalidante et potentiellement mortelle» qui, après avoir envahi le système nerveux, peut provoquer une paralysie. Parmi ceux qui sont paralysés, deux à 10% meurent.

 

La Fondation Gates a dépensé 3 milliards de dollars en 2017 pour aider à stopper la propagation de la maladie, et fait de l’éradication de la poliomyélite l’une de ses «principales priorités». La fondation affirme qu’elle a soutenu les efforts de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite pour éliminer la maladie en fournissant des ressources techniques et financières pour accélérer les campagnes de vaccination ciblées, la mobilisation communautaire et les vaccinations de routine.

 

«Les progrès dans la lutte contre la poliomyélite pourraient être l’un des secrets les mieux gardés du monde en matière de santé mondiale», a déclaré M. Gates dans la lettre annuelle de 2017 de la fondation. « Si les choses restent stables dans les zones en conflit, l’humanité pourrait voir son dernier cas de polio cette année. »

 

En 1988, le virus était présent dans plus de 125 pays, paralysant environ 1 000 enfants par jour. Depuis lors, les cas de polio ont diminué de plus de 99%.

 

Les efforts de charité du couple

 

Le don de Gates n’est pas hors de son caractère; en 2017, ils ont donné 4,6 milliards de dollars à leur organisation homonyme. En plus de son travail avec la polio, la fondation a également dépensé 1 milliard de dollars pour envoyer plus de 20 000 enfants à l’université et a engagé des millions d’autres pour lutter contre la maladie d’Alzheimer et fournir des ressources aux femmes dans les pays en développement.

 

Grâce en partie à ses efforts philanthropiques massifs, Gates n’est plus la personne la plus riche du monde, un titre qu’il a occupé pendant la plus grande partie de la dernière décennie. Jeff Bezos est actuellement la personne la plus riche, avec une valeur nette de plus de 108 milliards de dollars, selon Forbes. Gates vaut actuellement 92 milliards de dollars.

 

Cependant, Bloomberg note que Gates aurait une valeur nette de 150 milliards de dollars s’il n’avait pas été si généreux. Bien que Bezos ne soit pas connu pour être particulièrement philanthrope à l’approche des milliardaires, il a annoncé en janvier un don de 33 millions de dollars à TheDream.Us, une organisation qui offre des bourses aux immigrants sans papiers amenés aux États-Unis comme des «rêveurs».

 

Gates a également fondé The Giving Pledge avec Warren Buffett. Ses signataires milliardaires ont promis de donner au moins la moitié de leur richesse.

 

« Nous avons été bénis avec la bonne fortune au-delà de nos espérances les plus folles, et nous sommes profondément reconnaissants », Bill et Melinda ont écrit dans leur lettre Giving Pledge, CNBC Make It précédemment rapporté. « Mais tout comme ces dons sont super, nous ressentons une grande responsabilité de bien les utiliser. »

Cameroun : le budget du stade d’Olembé en question

Alors qu’une délégation de la Confédération africaine de football (CAF) a commencé ce vendredi une première mission d’inspection au Cameroun, où doit se tenir en 2019 la prochaine Coupe d’Afrique des nations, une polémique enfle dans le pays sur la construction du stade d’Olembé, qui devrait accueillir la compétition.

Ce vendredi 12 janvier, la délégation d’experts de la Confédération africaine de football (CAF) a commencé sa première mission d’inspection sur les installations de la future Coupe d’Afrique des nations (CAN), qui doit avoir lieu à l’été 2019.

Parmi celles-ci, le futur stade Paul Biya, situé dans le quartier d’Olembé, à une quinzaine de kilomètres de Yaoundé, qui attise les polémiques depuis le début du mois de janvier.

Pièces italiennes préfabriquées

Une soixantaine de camions ont en effet rejoint Yaoundé au début du mois, en transportant 6 500 tonnes de matériel arrivés par bateau d’Italie au port de Douala. Ils sont les premiers éléments des 26 500 tonnes de pièces préfabriquées destinées à être montées sur place pour former un édifice ultramoderne de 60 000 places. L’édifice, qui sera la plus grosse enceinte sportive jamais construite au Cameroun, comprendra, outre le stade en lui-même, une piste d’athlétisme, un terrain annexe, un parking, ainsi qu’une piscine olympique et une salle où il sera possible de jouer au basket ou au volley.

Mais cette importation clé en main fait grincer des dents. « Il aurait été moins coûteux de produire ce matériel au Cameroun, au moins une partie. C’est ce que disent différents experts camerounais en bâtiment. La main-d’œuvre est moins chère ici qu’en Italie, il n’y aurait pas eu les frais de transports, on aurait gagné plusieurs mois, et cela aurait profité à l’économie locale. On a jeté du fric par les fenêtres », regrette une source contactée par Jeune Afrique.

La structure a été commandée en décembre 2015 au groupe italien Piccini, qui revendique le leadership mondial dans le domaine de la construction d’ouvrages civils, pour un montant de 163 milliards de FCFA (249 millions d’euros). Mais sur place, de plus en plus d’observateurs craignent une révision des coûts à la hausse. « Il va falloir revoir le budget à la hausse, mais on ignore encore dans quelles proportions », grince une autre de nos sources.

L’organisation de la compétition confiée à un autre pays ?

Dans le milieu du football, on s’inquiète aussi d’éventuels retards dans la livraison, initialement prévue pour le 30 septembre 2018.

Ces questions sont d’autant plus prégnantes qu’à Yaoundé, comme à Douala, tout le monde sait que le nouveau patron du football africain, Ahmad Ahmad, se montrera intransigeant si des retards trop importants sont constatés dans l’avancée des travaux.

« Il faudra vraiment que tout soit livré dans les délais. Sinon, la CAF n’hésitera pas à retirer l’organisation de la compétition au pays et à la confier à un autre », souffle un proche de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot), actuellement pilotée par un comité de normalisation.

Le président malgache de la Confédération Africaine de Football (CAF) ne fera également aucun cadeau au Cameroun. Le successeur d’Issa Hayatou ne manque aucune occasion, en privé comme en public, d’afficher ses doutes sur la capacité du pays d’Afrique centrale d’organiser la CAN 2019 à vingt-quatre participants, contre seize auparavant. Et l’insulaire va forcément suivre de très près la mission d’inspection des dix membres du comité exécutif de l’instance, assistés d’experts appartenant à un organisme d’audit indépendant, dont les observations seront connues dans quelques semaines.

Face à l’urgence de la situation, Paul Biya, soucieux que l’édifice portant son nom soit achevé le plus rapidement possible, a ordonné que plusieurs centaines d’ouvriers soient embauchés séance tenante, après les dernières déclarations d’Ahmad Ahmad. La guerre des nerfs est bien lancée…

Source: jeune afrique