Comment apprendre a dire non

Comment savoir dire non pour se faire respecter ? Quelles sont les astuces pour ne pas culpabiliser lorsqu’on ne peut pas aider une personne ou qu’on a tout simplement pas le temps ? Quels sont les conseils pour réussir à se faire confiance et à s’imposer tout en restant une bonne personne ?

Aujourd’hui, nous allons voir plusieurs conseils pour apprendre à dire « non ». Il est très important de refuser quelques fois de faire une action, notamment dans le but de se préserver. En effet, les « oui » sont une source de problèmes contrairement aux « non ». Vous devez apprendre à refuser des propositions, car il est impossible de dire oui à tout sans perdre en efficacité dans votre travail ou dans votre vie personnelle.

Les « oui » prennent plus de temps (Aller à une soirée, exécuter une tâche pour rendre service…), et sont des contraintes plus grandes. Souvenez-vous de ça.

La majeure partie des auteurs américains sur le développement personnel ou l’entreprenariat insiste sur le fait que la gestion du temps est le critère le plus important pour un être humain.

Vous devez être capable de suivre vos envies et c’est pourquoi je vous invite dans cet article à prendre votre vie en main en acceptant l’idée de dire NON.
Si vous avez des questions ou que vous souhaitez interagir sur mes conseils, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, je vous répondrai avec grand plaisir. D’ailleurs dîtes-moi comment vous vous sentez quand vous dîtes « non » ?

1 – Réfléchissez avant de répondre

Il ne s’agit pas d’un jeu où le but est « buzzer » le plus rapidement possible pour répondre. Prenez le temps de réfléchir avant de donner une réponse à votre interlocuteur. Vous pouvez tout à fait prendre quelques minutes (voir quelques heures) de réflexion afin de ne pas répondre sous l’effet de la pression.
De plus, cela va montrer à la personne en face de vous que sa demande vous pose problème et qu’il ne suffit pas toujours de demander pour avoir un « oui » immédiat.

Le fait d’accepter l’idée que vous pouvez dire « Non » signifie déjà faire un pas en avant qui vous permettra de vous affirmer mais aussi de commencer à changer votre état d’esprit vers vos envies, en vous faisant confiance tout simplement.

2 – Cessez de vous justifier

Nous avons tous à un moment ou un autre inventé une excuse pour nous sortir d’une situation délicate. Je vous parle des fameux : « Non, je ne vais pas pouvoir venir ce soir j’ai tout un tas de chose à faire pour le boulot » alors que notre programme de la soirée se résume en réalité à rester affalé sur le canapé devant un bon film

Publicités

Comment apprendre à avoir confiance en soi

La confiance en soi ne se gagne pas d’un simple coup de baguette magique. Elle requiert la pratique des exercices au quotidien. Ces exercices se fondent sur le renforcement des acquis et compétences. Tout être humain est doté de compétences dissimulées quelque part. A force de les explorer, on finit par avoir une haute opinion de soi-même. Identifier celles-ci exigent un travail d’introspection rigoureux mais qui reste à la portée de tous. Voici quelques détails pour vous aider à obtenir cette confiance.

Ne jamais douter ni hésiter

La vie nous offre de nombreuses opportunités pour réussir. Elles ne sont jamais hors de portée mais c’est à chacun de nous faire le geste pour s’en saisir. Au lieu de s’en emparer, beaucoup de monde laisse la place au doute et à l’hésitation. Les causes de ces comportements sont souvent liées à une peur d’échouer face à l’opportunité et au changement.

L’hésitation débouche parfois par l’indécision. Plus on est indécis moins on n’arrive à avancer. Il est donc essentiel d’identifier les origines du problème pour trouver les issues possibles. Ce n’est autre que le manque de confiance en soi et la peur de l’échec qu’il faut surpasser.

Ce sont des concepts chers au développement personnel. Cette discipline offre les alternatives pour mieux contourner ces freins ou les manipuler à son profit. Des sites et des applications tels que developpementpersonnel peuvent venir en aide aux personnes confrontées à des problèmes d’estime d’elles-mêmes entraînant une peur qui les empêche de passer à l’action. Ces blogs accompagnent les personnes en proie à ce type de difficultés pour leur permettre de mieux saisir les opportunités qui se présentent à eux.

Ces plateformes de développement personnel visent également à aider les lecteurs à aller plus loin que de simplement surmonter un blocage en les accompagnant pour découvrir le meilleur de leur personnalité et l’utiliser à leur profit dans toutes les situations de la vie.

Identifier les causes de ces difficultés

Avant de s’attaquer aux symptômes d’un manque de confiance en soi et aux opportunités manquées, le développement personnel commence toujours par chercher à identifier les causes de ce trait de personnalité. Ces problématiques font généralement partie du champ des psychologies sociales. En effet, les personnes soufrant d’un manque de confiance expliquent souvent que ce frein est lié à une peur du regard et de la critique de l’autre. On observe souvent une forme de complexe d’infériorité. Il est important de travailler sur les causes de ces impressions pour tenter de les corriger.

De l’acceptation de soi à la confiance en soi

Développer la confiance personnelle nécessite donc de travailler également sur l’acceptation de soi. Cela permet de ne reconnaître non seulement ses qualités mais aussi ses défauts et ses imperfections. Le genre humain est ainsi fait et il est important de regarder cette réalité en face sans essayer de la dissimuler. Parfois, on peut même travailler sur ces défauts pour les transformer en atouts.

Une fois ce premier pas relevé, l’individu peut gagner en termes de confiance et d’estime de soi. L’admiration de soi-même permet également de développer cette haute image de soi.

Confiance en soi rime avec action

Il faut se sentir fier de ses accomplissements et réalisations et sortir de positions passives où l’on a tendance à attendre que d’autres se chargent des exploits et des réussites. Les lamentations et la confiance en soi ne peuvent jouer dans la même cour. Les plaintes sont à écarter, au risque de délimiter ses propres frontières. Elles finiront par chasser la confiance en soi.

Quelques astuces pratiques pour booster la confiance en soi

Enfin, au-delà d’un changement d’attitude et du suivi de programmes de développement personnel, certaines astuces permettent de donner un coup de fouet à l’estime de soi pour se sentir plus apte à affronter des situations difficiles :

  • Faire du sport par exemple est un excellent moyen d’arrêter de douter de soi, au moins pendant un temps cours. Tout d’abord parce que se dépenser physiquement libère de l’endorphine. Ensuite, car cela permet de se vider la tête, ce qui évite de se retrouver confronté à des pensées négatives.
  • De la même manière, prendre soin de son apparence physique permet de renforcer l’image qu’on a de soi. Un simple changement de tenue et une coiffure plus travailler peuvent radicalement améliorer la confiance en soi. Alors n’hésitez pas à planifier une sortie shopping et à prendre un rendez-vous chez votre coiffeur !

Les résultats de la confiance ne soi

N’oubliez pas que la confiance en soi occupe une grande place dans la source de nombreuses réussites : professionnelle, sociale, etc… ainsi que dans les relations amoureuses. Enfin, elle implique également la foi. Prenons l’exemple d’un entretien d’embauche. On donne facilement le meilleur de soi-même lorsqu’on parvient à se projeter dans l’emploi visé et avoir la foi à l’obtention du poste. La confiance en soi et la foi sont les deux moteurs qui poussent une personne à la réussite.

COMMENT APPRENDRE OU RENFORCER NOS CROYANCES ?

« Je n’ai jamais rien appris que je connaissais déjà  » Peter Ralston

Peter Ralston est un professeur d’arts martiaux et, en 1978, il est devenu le premier non-asiatique à remporter un tournoi d’arts martiaux. La raison pour laquelle je vous dis cela est exactement la même raison qui l’a poussé à participer à ce tournoi. Les gens ne croyaient pas ce qu’il disait alors il avait besoin de prouver ses dires.

Nous souffrons tous. Nous sommes coincés dans nos façons de penser. Non seulement sous la forme de micro habitudes, mais aussi dans la façon dont nous sentons les choses, réagissons, parlons et pensons. Nous percevons le monde à travers un filtre que nous nous avons créé, un filtre qui, par sa nature même, cache la vérité.

Nous pourrions penser que nous comprenons quelque chose, mais pour comprendre nous devons agir. Vous ne pouvez pas apprendre un art martial en lisant des livres. Vous devez aller au-delà du filtre, vous devez pratiquer ou, en d’autres termes:

Le pouvoir de transformer le corps réside dans l’expérience du corps, pas dans nos pensées, nos opinions et nos croyances. Si nous faisons une distinction entre ces deux activités, nous pouvons progresser vers la maîtrise dans toute entreprise – Peter Ralston

La seule façon de se débarrasser de ce filtre est de faire l’expérience. Si vous avez déjà pratiqué un art martial, vous savez probablement que le centre de gravité sur le corps humain est quelque part en dessous du nombril. Vous pouvez prendre ce que je viens de dire comme la vérité ou vous pouvez en faire l’expérience.

Bien que la science nous donne beaucoup de «vérités», la religion les médias populaires en font de même. Ils contribuent tous à construire notre filtre, un filtre par lequel nous avons tendance à voir tout ce qui est juste ou non, tout ce qui est bien ou mal sans prendre le temps de vivre et de forger notre propre opinion.

Ainsi, bien souvent, nous voulons simplement renforcer ce que nous savons déjà. Mais cela n’est en rien de l’apprentissage…