Les 35 jeunes innovateurs qui font bouger l’Afrique en 2019 !

jeunes africain.e.s âgés de 18 à 35 ans qui comptent des réalisations exceptionnelles dans leurs communautés représentent les lauréats des Prix Africa 35.35, décernés chaque année pour célébrer l’excellence de la jeunesse africaine et de l’Afro-diaspora.

Une prestigieuse cérémonie de remise des prix se tiendra le 25 novembre 2019 à Accra au Ghana réunissant plusieurs personnalités pour dévoiler le super prix du « Jeune Africain de l’Année » et pour remettre une distinction à chaque Lauréat. Cet évènement sera précédé d’ « INSPIRATION AFRICA » un évènement qui verra des personnalités africaines inspirantes parler de leurs parcours exceptionnels ouverts au grand public.

Pour une 4e année consécutive, nous avons le plaisir de vous dévoiler la liste de ces 35 jeunes talents Africains ou d’origine Africaine qui se distinguent sur le continent et dans le monde, ce sont en:

INTERPRÉTATION CINÉMA

Halimatou Gadji, 30 ans, Sénégal

Dans la série culte «Maîtresse d’un homme marié» qui compte 2,4 millions d’internautes et des millions de téléspectateurs, Khalima Gadji campe le rôle principal de Marème. Actrice sénégalo-marocaine plébiscitée, elle s’affirme comme une voix féminine qui détonne dans le cinéma africain. Ses récentes apparitions incluent Sakho & Mangane (2019) et Xalé Bu Rérr (2017).

Martha Ankomah, 33 ans, Ghana

Révélée grâce à la série SUNCITY, Martha Ankomah est une actrice célébrée pour son interprétation remarquable dans un riche répertoire de plus de 100 films. Initiatrice de la Fondation Martha Ankomah, elle use de sa popularité et de son influence pour apporter un soutien aux enfants défavorisés et démunis du Ghana.

Rahama Sadau, 25 ans, Nigéria

Egérie de KANNYWOOD, l’industrie cinéma en langue haoussa du nord du Nigéria, Rahama Sadau est une actrice Nigériane populaire avec ses 2,2 millions d’abonnées sur les réseaux sociaux. D’autres cordes à son arc incluent une société de production Sadau Pictures et Ray of Hope, un organisme de bienfaisance dans l’humanitaire.

PLAIDOYER ET ACTION COMMUNAUTAIRE (deux lauréats ex-aequo)

Elijah Amoo Addo, 29 ans, Ghana

Au Ghana, 45 % de la nourriture périt le long de la chaîne d’approvisionnement. Dans le même temps, 1 enfant sur 4 se couche affamé. Food for All Africa fondée par le jeune chef Ghanéen Elijah Amoo récupère l’excédent de nourriture auprès d’entreprises dans la distribution et de petits exploitants qu’il rend disponible auprès de communautés vulnérables, via une application qui permet de consulter le stock et de magasins communautaires sous le nom de marque «Okumkom». Son organisation récupère entre 8 000 à 10 000 dollars de vivres par mois et soutient plus de 5.000 bénéficiaires.

Ismaila Badji, 26 ans, Sénégal

Ismaila Badji entend révolutionner l’état d’esprit des jeunes africains. Initiateur de nombreuses conférences et initiatives qui ont permis de toucher plus de 30,000 jeunes, c’est surtout son livre «Solutions pour la jeunesse africaine» vendu à plus de 15 000 exemplaires qui fait de lui un des plus ardents défenseurs de la jeunesse et de la promotion de la citoyenneté africaine.

Kayumba Chiwele, 30 ans, Zambie

Les services de santé mentale représentent un défi en Zambie. En 2013, Kayumba Chiwele est secouée par une visite où elle est exposée à de jeunes filles victimes d’abus sexuels et émotionnels souffrant de maladies mentales graves. Leur fardeau depuis est devenu son fardeau. Il lance « PsycHealth Zambia » qui est un programme pionnier qui propose un traitement non-médicamenteux, de psychothérapie. En 2019, c’est plus de 1 500 femmes souffrant de dépression qui ont bénéficié de ces services ainsi que pour 130 mineurs en conflit avec la loi via une clinique de thérapie mobile qui visite les prisons.

Uche Kenneth Udekwe, 31 ans, Nigéria

Les accouchements à domicile continuent d’être une réalité frappante dans les zones reculées du Nigeria. Après le décès de son amie d’enfance à l’accouchement, Uche Kenneth a fondé Natal Cares qui rend disponible des kits d’accouchement très abordables comprenant des fournitures stériles pour femmes enceintes pour assurer un accouchement propre, sûr et hygiénique. L’an dernier, il a distribué plus de 11,000 kits d’accouchement dans 26 communautés rurales du Nigéria qu’il complémente avec des SMS d’information sur la santé et de rappels de vaccination.

AGRICULTURE ET AGRI BUSINESS

Affiong Williams, 33 ans, Nigéria

ReelFruit est la plus grande entreprise de fruits séchés au Nigéria en termes de chiffre d’affaires et de distribution. Leur gamme est distribuée dans plus de 250 points de vente au Nigeria, des écoles, des compagnies aériennes, des hôtels et via Amazon.com.

Joseph-Olivier Biley, 26 ans, Côte d’Ivoire

Enfant, Joseph-Olivier voulait être pilote de ligne. Des années après, Joseph-Olivier donne à l’Agriculture africaine de l’envol en la modernisant. Il est le co-fondateur de Wefly Agri, une startup qui fait usage de drones dans l’agriculture et dont les services incluent la cartographie de superficies, la visite virtuelle et la gestion à distance de fermes.

Steeve Camara, 27 ans, Côte d’Ivoire

Titulaire d’une maîtrise en gestion de projets informatiques de l’Université de New York, Steeve Camara est le co-fondateur de Wefly Agri. Leur solution inédite, qui permet de garder un œil sur vos terres sans vous déplacer couvre plus de 12,000 hectares de plantation en Afrique.

Palenfo Faïçal Abdoul Wakil, 26 ans, Burkina Faso

FASO ELEVAGE substitue le besoin d’importer des couveuses de l’extérieur en devenant un fabricant local pionnier de couveuses au Burkina Faso. Leurs couveuses ont la particularité de se brancher sur tout type d’installation électrique (courant, batterie, solaire) et d’être accessibles. En 2018, l’entreprise a vendu 724 couveuses dans 7 pays et construit 11 bâtiments avicoles pour un chiffre d’affaires de plus de 200 millions FCFA.

ARTS, CULTURE ET MODE

Aline Savadogo, 32 ans, Burkina Faso

Le Faso DanFani est le pagne traditionnel du Burkina, un trésor national. Avec son Entreprise DanFaniment, Aline Savadogo a réussi le pari de le revisiter : d’ordinaire très lourd, elle lui a donné une texture plus légère et des couleurs plus raffinées de sorte à ce qu’il puisse être porté par plus de monde. Ayant démarré leur activité en 2017 avec 5 tisseuses, l’entreprise compte aujourd’hui 39 tisseuses permanentes et 12 contractuelles.

Lassina Koné, 33 ans, Mali

À 24 ans, Lassina Koné crée l’association DON SEN FOLO et établit un centre culturel de 300 places où s’organise régulièrement des évènements culturels. En 2018, il crée la première formation en danse contemporaine au Mali pour 18 jeunes danseurs des différentes régions du Mali. Lassina Koné n’est pas seulement un artiste, c’est un passeur de culture et d’Art.

Orphélie Thalmas, 29 ans, Côte d’Ivoire

Meilleure blogeuse de Côte d’Ivoire en 2014, meilleur blog francophone africain en 2016, Ophélie est une blogeuse et entrepreneure culturelle acclamée dans son pays. Elle a créé Culturiche, un site d’information et une agence de promotion des Arts et de la culture pour l’Afrique qui collabore depuis avec de nombreux acteurs sur des projets culturels innovants, tels que dans la mise en place du Yop Créalab, le 1er espace de création libre et numérique dans un quartier défavorisé d’Abidjan.

BLOG ET INNOVATION MÉDIA

Ansoumane Mory Mara, 25 ans, Guinée/Maroc

Ayant constaté les agressions répétées subies par les subsahariens, Ansoumane Mara lance un blog qui se mue en un média en ligne : AfriMaghreb. Avec plus de 1500 visiteurs uniques par jour, 126 000 abonnés sur Facebook en mois d’un an et 29 associations partenaires ; AfriMaghreb agit comme un couteau suisse : il dénonce les violences, oriente les nouveaux migrants et organise des activités d’assistance sociale en faveur des migrants sans abris et en situation précaire.

Bassératou Kindo, 34 ans, Burkina Faso

Journaliste et bloggeuse burkinabé, Bassératou Kindo est Présidente de l’Association des Bloggeurs du Burkina. Cette association qui compte une centaine de membres met à contribution les blogs pour défendre la liberté d’expression et contribuer à la bonne gouvernance. L’association s’implique notamment dans l’initiative «Le Présimètre», une plateforme de veille citoyenne soutenue par l’ONG Diakonia qui mobilise l’action des pouvoirs publics.

Milo Milfort , 32ans, Haiti

ENQUET’ACTION est un média en ligne unique qui fait du journalisme d’enquête en Haïti. En deux années, plus d’une quinzaine d’enquêtes ont été réalisées autour d’enjeux de société négligés ou peu traités qui affectent la société haïtienne. En 2019, ce média emmené par Milfort Milo a remporté le Prix francophone de l’innovation dans les médias.

EDUCATION

Daraja Haidara, 27 ans, Mali

Fondée en 2010, Al Barka-AIDE Mali est une association humanitaire qui facilite le parrainage de milliers d’enfants démunis. Grâce aux fonds collectés, l’Association contribue à la scolarisation de centaines d’enfants démunis, offre à des milliers d’enfants des kits scolaires à chaque rentrée de classe et facilite l’accès aux extraits d’actes de naissance et à des consultations ophtalmologiques gratuites pour des enfants en situation difficile.

Izzy Obeng, 26 ans, Angleterre

La seule femme noire d’une cohorte de 400 diplômés de sa promotion, Izzy Obeng s’intéresse très vite à plus d’égalité par des opportunités. Elle lance STARTUP54 (SU54), un programme d’apprentissage conçu pour enseigner les compétences entrepreneuriales aux jeunes et femmes des communautés minoritaires en Angleterre. Le programme compte 120 jeunes chefs d’entreprise bénéficiaires et voudrait toucher 5,000 jeunes d’ici 2021 en Angleterre, au Ghana et au Nigéria.

Oscar Obiora Udebuana, 25 ans, Nigéria

EduPoint est une plateforme en ligne innovante qui met en relation des étudiants avec des enseignants locaux vérifiés qui dispensent des leçons individuelles dans toutes les matières et compétences. EduPoint regroupe à ce jour 3,000 enseignants qualifiés pour plus de 30,000 heures de cours dispensés.

ENTREPRENEURIAT (deux lauréats ex-aequo)

Chidi Nwaogu, 29 ans, Nigéria

Le secteur créatif en Afrique rencontre des difficultés pour réaliser des ventes en ligne sur des plateformes internationales. Dans ce sens, Chidi Nwaogu a créé Publiseer, une plateforme de distribution de contenu numérique qui permet aux écrivains, musiciens et cinéastes africains indépendants de publier et monétiser en quelques clics leurs créations dans plus de 400 enseignes partenaires (Amazon, Google Play, Apple Store, Spotify, Deezer). 2,100 créateurs africains sont listés pour plus de 100 000 dollars de revenus générés.

Jorge Appiah, 30 ans, Ghana

Jorge Appiah a fondé SolarTaxi Ghana, une entreprise qui réalise l’assemblage de véhicules solaires adaptés (tricycle, scooter et van) au Ghana – un projet de 1,2 million USD qu’il a réussi à faire financer. Il tire son inspiration à la suite de KUMASI HIVE, un espace d’innovation technologique qu’il a créé en 2016 qui accompagne des startups et a depuis formé 5,000 jeunes diplômés, sans emploi et sous-employés à acquérir des compétences compétentes en technologies émergentes. (Biotech, Blockchain, VR/AR, etc.)

Kimberly Addison et Priscilla Addison, Ghana

Les sœurs Addison sont les fondatrices de ‘57 Chocolate, une marque africaine de chocolat artisanal haut de gamme et distinctif. Né à Accra, ‘57 Chocolate est un hommage à 1957, l’année de l’indépendance du Ghana où prévalait un esprit « du tout est possible ». Leur packaging inclut des symboles adinkra, de l’ethnie Akan, dont le langage très graphique représente des concepts (leadership, beauté, humilité, force…). Chaque semaine, plus de 1,000 tablettes sont ainsi distribués au Ghana et dans plusieurs autres pays.

Saif Eddine Laalej, 22 ans, Maroc

Au Maroc, plus de 550 000 tonnes de plastique sont produites chaque année dont seulement 12% sont recyclées. La start-up Zelij a mis au point un procédé qui transforme les déchets plastiques en pavés écologiques et durables et en dalles pour sol qui sont 2 fois moins cher à produire et 3 fois plus résistant que les matériaux ordinaires. Depuis 2018, la startup a recyclée plus de 100 tonnes de déchets plastiques et créé 5 emplois directs et plus de 100 emplois indirects dans le processus de collecte et de tri.

ENTREPRENEURIAT DANS LES MÉDIAS

Fatoumata Coulibaly Koné, 34 ans, Cote d’Ivoire/Burkina Faso

Afribusiness TV est un média digital créé pour valoriser les initiatives entrepreneuriales africaines, à travers des émissions vidéos dynamiques pour accroître leurs visibilités et susciter un intérêt du public. Basé au Burkina Faso, qui compte plus de 16 000 entreprises, le média a mis en avant des parcours ou success stories de près d’une centaine d’entrepreneurs.

John Haule, 22 ans, Tanzanie

La Tanzanie compte 55 millions d’habitants où 90% d’entre eux parlent et comprennent la langue Swahili. Swahili Inspiration est un média digital qui use du Swahili pour inspirer et informer au travers d’actualités, d’opportunités et de parcours de réussite une population peu desservie en contenu numérique. Un média grandissant qui permet de toucher plus de 20 000 personnes par jour.

Mensah Thierry Koffi, 30 ans, Côte d’Ivoire

Celebrites.africa est une plateforme qui valorise et partage l’actualité des célébrités africaines sur le web. Le site attire plus de 5,000,000 de vues et une page Facebook comptant 193 000 abonnés. Portée par Mensah Koffi, ce prodige du digital accompagne depuis de nombreuses célébrités africaines sur leur présence digitale.

PERSONNALITÉ TV/RADIO

Chinemenma Umeseaka, a.k.a Chichi, 35 ans, Nigéria

Connue sous le pseudonyme « Auntie Chichi », Chichi est largement reconnue au Nigéria comme une coach-mentor-conseillère et thérapeute pour adolescents. Son engagement à donner aux adolescents une meilleure hygiène de vie se traduit comme présentatrice de son show TV «TEEN’sTIME EXCHANGE» et un show radio « TEEN’S TIME WITH CHICHI» diffusée à l’échelle nationale. Chichi agit aussi en qualité de conseiller spécial pour les questions d’adolescence pour l’Etat d’Abia au Nigéria.

Daniel Githinji Mwangi a.k.a Mbusii na Lion, Kenya

Mbusii na Lion est un animateur radio Kenyan, une référence au plan national. Ses émissions sur la radio Jambo doivent leur très grande popularité en partie parce qu’il les anime en « sheng », un argot local particulièrement apprécié des jeunes kényans. Il diffuse ainsi des messages de prise de conscience et de motivation.

Serwaa Amihere, Ghana

Serwaa Amihere est une productrice et présentatrice télé ghanéenne qui travaille pour GHOne TV. Ayant débuté en tant que productrice de l’émission d’actualité « State of Affairs », elle officie comme présentatrice du journal et anime Cheers, une émission sportive. Sa prestance et son charme en font l’une des présentatrices les plus en vues dans son pays.

SERVICE PUBLIC

Isabelle Vovor, 30 ans, Côte d’Ivoire

Isabelle Vovor est Responsable des Relations Publiques et de la Communication externe au Ministère de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes en Côte d’Ivoire. Elle est également la Présidente du Réseau Agir Ensemble par lequel, elle mène des actions sociales et citoyennes pour impacter positivement sa communauté. Ses responsabilités et ses distinctions inspirent de nombreux jeunes dans son pays.

Lolan Sagoe-Moses, 28 ans, Ghana

Lolan Sagoe-Moses est un activiste de la gouvernance ouverte. Il est responsable de la recherche pour Odekro, une organisation civique de premier plan qui promeut la transparence et la responsabilité au sein du gouvernement ghanéen, Lolan a dirigé les efforts visant à améliorer la liberté d’information au Ghana en créant la première évaluation complète du 6e Parlement de la 4ème République du Ghana. En 2016, il était le principal plaignant dans l’affaire Lolan Sagoe-Moses et Six Autres contre le Ministère des Transports qui a réaffirmé le droit à l’information au Ghana. Ce cas a récemment été inclus dans le projet « Liberté d’Expression Globale » de l’Université Columbia.

Stévy-Ferry Wallace, 32 ans, Bénin

Stévy-Ferry Wallace est depuis 2016, en charge de la communication digitale de la Présidence de la République du Bénin et de la gestion de l’image de marque du Bénin sur Internet. Cet expert passionné travaille à l’intégration des usages numériques dans les institutions de la République. Il a notamment travaillé à la mise en place de la plateforme « EVISA Bénin » qui permet à tout citoyen du monde d’obtenir son visa d’entrée au Bénin en ligne ainsi qu’il a initié « les sessions en ligne askgouvbenin » qui sont des sessions d’échanges entre les internautes et les autorités béninoises pour mieux comprendre l’action publique.

TECHNOLOGIE

Funkola Odeleye, 34 ans, Nigéria

99% des 37 millions de PME au Nigeria ne sont pas enregistrées et citent l’accès aux services juridiques et leur coût élevé comme une raison principale. Funkola Odeleye a donc fondé DIYLaw, une plate-forme technologique qui offre des ressources juridiques et commerciales gratuites aux entrepreneurs nigérians et un accès à des services juridiques abordables tels que l’incorporation à distance, des documents juridiques automatisés et du conseil. A ce jour, c’est plus de 600 entreprises enregistrées et d’autres services juridiques fournis à plus de 5 400 entrepreneurs.

Dzembouong Gyslain, 35 ans, Cameroun

Formé en Corée du Sud, Erik Tiam voudrait éliminer la faim et la pauvreté en Afrique avec AGROPAD. AGROPAD donne l’opportunité aux agriculteurs d’utiliser leurs téléphones portables pour arroser leurs plantations à distance sans connexion internet : c’est un automate d’irrigation intelligente, autonome avec système d’énergie solaire et pilotable à distance par téléphone portable grâce aux SMS ou une application mobile. Ayant démontré sa technologie sur plusieurs fermes, il a remporté le prix du meilleur projet innovant au Cameroun en 2018 et espère déployer sa solution au plan national.

Mansata Kurang, 32 ans, Gambie/Royaume-Uni

Dans le monde, plus de 50 millions de personnes souffrent de démence. A la tête de VR Revival, la mathématicienne et technophile Mansata Kurang recrée des films de réalité virtuelle à 360 degrés qui représentent des scènes familières et paisibles accompagné de musique qui servent de méthode thérapeutique efficace pour calmer ou soulager les patients souffrant de démence. Incluse dans la liste du « Top 10 People’s Champion » et « Top 100 Innovators » au Royaume-Uni par le Sunday Times et la Maserati Liste 2019, elle voudrait démocratiser sa solution pour tous les patients.

CADRE D’ENTREPRISE

Modou Njie, 29 ans, Gambie

Modou Njie construit l’écosystème entrepreneurial en Gambie. Grind Banjul fait partie d’un réseau appartenant à la plus grande communauté de startups indépendantes. Elle éduque, inspire et connecte activement plus de 1 500 000 entrepreneurs et développe des écosystèmes de startups dans 125 pays par le biais d’événements, de médias et de partenariats avec des organisations telles que Google for Startups. En Gambie, son équipe de 11 personnes a accompagné plus de 1,100 bénéficiaires qui aspirent à l’entrepreneuriat.

MUSIQUE

Kuami Eugene, 22 ans, Ghana

Remisant l’école pour plus tard pour se consacrer à sa passion, Eugene Kwame Marfo mieux connu sous le pseudonyme de Kuami Eugene est un auteur-compositeur-interprète ghanéen de Highlife et d’Afrobeats. A tout juste 22 ans, il s’est imposé comme une figure de proue de la musique Ghanéenne et rêve de conquérir l’Afrique et le monde.

Publicités

Top 5 livres écrits par des milliardaires qui vont vous apprendre, comment devenir un champion du business ?

1. “The Virgin Way“ – Richard Branson

Bien que Richard Branson avoue qu’il n’a jamais lu un livre sur le leadership, sa carrière d’entrepreneur de près de 50 ans lui a appris une chose ou deux au sujet des affaires.

Dans son livre « The Virgin Way », le milliardaire et fondateur de Virgin Group propose des leçons sur la gestion et l’entrepreneuriat, y compris l’importance d’écouter les autres et embaucher les bonnes personnes. Richard Branson est honnête au sujet de ses réussites comme ses échecs.

Dans l’ensemble, le livre est un aperçu convaincant de la vie de quelqu’un qui n’a jamais avait peur de défi.

2. “How to Win at the Sport of Business“ – Mark Cuban

Dans son livre « How to Win at the Sport of Business, » Mark Cuban, propriétaire de l’équipe de basket-ball Mavericks de Dallas et investisseur milliardaire concrétise ses meilleures idées sur l’esprit d’entreprise à partir de son blog personnel.

Il écrit candidement sur la façon dont il a progressé dans sa vie et finalement posséder sa propre entreprise et devenir un multimilliardaire. C’est une histoire d’engagement et de persévérance – Mark Cuban écrit que même s’il ne savait pas beaucoup sur les ordinateurs, il a battu ses concurrents parce qu’il a passé tellement de temps à apprendre sur les logiciels vendus par son entreprise.

3. “Zero to One“ – Peter Thiel

Le livre de l’entrepreneur milliardaire Peter Thiel « Zero to One » aborde un principe controversé sur “la concurrence est pour les perdants“ et que les entrepreneurs devraient plutôt viser à créer des monopoles.

Peter Thiel, fondateur de Paypal et la firme d’analyse de données Palantir, souligne l’importance de créer quelque chose de nouveau et de conquérir le marché. Peu importe si vous êtes d’accord avec la philosophie de ce milliardaire, le livre est plein d’idées qui méritent la discussion.

4. “Built from Scratch“ – Bernie Marcus et Arthur Blank

Dans leur livre “Built from Scratch“ les milliardaires partis de rien Bernie Marcus et Arthur Blank racontent comment ils ont changé leur destin et rendre leurs rêves une réalité. Après que les deux ont été licenciés par une chaîne de magasins spécialisée dans les ventes des outils et matériels de rénovation domiciliaire appelée Handy Dan en 1978, ils ont décidé de poursuivre leur idée pour créer un magasin discount. Il a été appelé Home Depot.

Le livre détaille la fondation et la croissance de l’entreprise, et les auteurs racontent leur propre expérience pour fournir des enseignements utiles pour tout chef d’entreprise, y compris l’importance de connaître votre client et de redonner à la communauté.

5. “What I Know For Sure“ – Oprah Winfrey

Peu de gens ont une meilleure compréhension de la passion et de dévouement que la milliardaire afro-américaine Oprah Winfrey. Née dans la pauvreté, elle a lancé une carrière d’animatrice de talk-show, d’actrice, et enfin devenir magnat des médias.

Son livre « What I Know For Sure » est une collection de ses articles de son magazine O, The Oprah Magazine. Offrant une leçon de vie différente sur des sujets tels que la joie, la gratitude, et le pouvoir, souvent basée sur son expérience personnelle

Linda ikeji , la blogueuse nigériane multimillionnaire grâce web

L’ex-mannequin de 38 ans s’est construit un empire médiatique en commençant par écrire un blog people. Son histoire, son argent et son influence, dans un pays conservateur et patriarcal, lui attirent de nombreuses critiques.

Enfant, Linda Ikeji ignorait ce qu’elle voulait faire plus tard de sa vie, mais elle était certaine d’une chose : elle ne ferait pas « comme les autres ». Ces autres, ce sont ces dizaines de millions de jeunes Nigérians destinés à une vie dans la pauvreté.

Dans un pays africain souvent tourné vers l’Amérique, cette ambition, transmise à travers des romans d’aventure lus dans sa jeunesse, caractérise tout ce rêve américain à la sauce nigériane. Celui d’une jeune adolescente issue d’un quartier modeste de Lagos prête à enfoncer n’importe quelle porte, jusqu’à devenir la plus riche blogueuse du Nigeria.

« Au travers de mes lectures, j’ai compris qu’il existait une vie dans laquelle il était possible de manger quand on le veut, comme on le veut ; voyager à travers le monde, conduire de belles voitures, une vie où on n’avait pas à partager les toilettes avec dix personnes, où il y avait constamment de l’électricité. Je savais qu’il y avait une vie meilleure pour moi que celle que j’avais », confie-t-elle en recevant Le Monde dans sa chic résidence de Banana Island [une île artificielle au large de Lagos], considéré comme l’un des plus riches quartiers du Nigeria, où elle habite avec ses parents et certains de ses frères et sœurs.

L’occasion pour elle de révéler un secret de famille pas si bien gardé. A 17 ans, elle a menti sur son âge afin de participer à un concours de mode réservé aux adultes. Un moment « décisif » dans sa carrière, parce qu’il lui ouvre les portes de l’industrie de la mode, là où le « plus beau côtoie le plus laid », dit-elle. A une époque de sa vie où son visage est plus connu que son nom, la jeune femme connaît la gloire, mais aussi la rançon de celle-ci. « Les modèles étaient beaux et jeunes. Les hommes autour d’eux essayaient de les avoir à tout prix. J’ai vu toutes sortes de choses. Mais aussi ce que de jeunes filles étaient prêtes à faire pour de l’argent. »

Nouvelle vie

En 2006, après huit années passées comme modèle au Nigeria, un vieil ami de Londres l’appelle et lui parle d’un article qu’il a lu sur elle, sur le Web. « Je lui ai répondu : c’est quoi ça, Internet ? » Linda Ikeji lit l’article en question, mais surtout les 33 commentaires au-dessous. « Les gens écrivaient sur moi sans me connaître. C’est à ce moment-là que je me suis rendu compte de la puissance du Web. » La force des mots, la lecture, une nouvelle fois, poussent Linda Ikeji vers sa nouvelle vie. Celle de blogueuse

Regardez « France: Les nouveaux millionnaires français en 2019 » sur YouTube

Depuis l’année dernière, 12 nouveaux français sont entré dans le clan très select des milliardaires. En tout, il y en a 67 dans l’hexagone. Contrairement aux idées reçues, on peut devenir riche en France. Notre pays compte même plus de 2 millions de millionnaires. Certains experts prédisent qu’ils seront près du double dans 4 ans.

Top 10 des compagnies aériennes en 2019

Skytrax vient de dévoiler le classement des 10 des meilleures compagnies aériennes mondiales en 2019. Un classement survolé par les compagnies asiatiques mais qui réserve une surprise pour la poleposition.

Pour établir son palmarès, Skytrax a interrogé 21,65 millions de passagers de plus de 100 nationalités différentes entre septembre 2018 et mai 2019. Ils devaient répondre à diverses questions relatives à leur voyage : qualité du service en cabine, qualité du vol (confort du siège, qualité des repas, choix des programmes audiovisuels, etc.), expérience avant et après le vol (facilité de réservation en ligne, temps d’attente, livraison des bagages, etc).

1- Qatar Airways

Classée en 2ème position l’an dernier, la compagnie aérienne qatarie ravit cette année la première place à Singapore Airlines ! Skytrax explique cette première place par l’important agrandissement du réseau ces dernières années. Qatar Airways dessert en effet désormais plus de 140 destination sur les 5 continents.

2- Singapore Airlines

Si Singapore Airlines perd sa couronne, la compagnie n’en demeure pas moins « l’une des marques du tourisme les plus respectées à travers le monde », selon Skytrax.

Connexion: LE TOP 10 DES MUSICIENS LES PLUS RICHES EN AFRIQUE DE 2019 !

Connexion:Singapore Airlines peut d’ailleurs s’enorgueillir de disposer de l’une des flottes les plus jeunes au monde.

3- ANA (All Nippon Airways)

Membre de Star Alliance depuis 1999, la plus grande compagnie aérienne japonaise conserve sa troisième place. ANA reste effectivement solide : son programme de fidélité compte plus de 29 millions de membres. Et elle s’impose comme la compagnie qui dispose du plus grand nombre de Boeing 787 dans sa flotte.

4- Cathay Pacific

La compagnie hongkongaise gagne deux places par rapport à l’an dernier et se hisse aux portes du podium. Skytrax met en avant son important réseau, tant en termes de transport de passagers que de cargo.

5- Emirates

Déception pour Emirates. Après avoir été classée en quatrième position en 2018 et en 2017, la compagnie émiratie perd une place. Elle n’en demeure pas moins largement plébiscitée par les voyageurs.

Connexion: QUELLES SONT LES MEILLEURES UNIVERSITÉS DU MONDE ?
La compagnie opère plus de 1 500 vols chaque semaine au départ de Dubaï et dessert 140 destinations. De quoi espérer une remontée prochaine ?

6- EVA Air

Comme Emirates, la taiwanaise EVA Air recule d’une place par rapport à l’an dernier. EVA Air reste toutefois à l’honneur pour son réseau qui relie l’Asie, l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Océanie. Autre argument : la compagnie n’a jamais connu d’accident grave.

7- Hainan Airlines

Fondée en 1993, Hainan Airlines s’impose comme la jeune compagnie aérienne qui monte. Elle gagne une place par rapport à 2018 et elle ne devrait pas s’en tenir là. La compagnie s’appuie aujourd’hui sur une flotte jeune de 400 appareils et continue de se développer, sans un seul accident grave depuis ses débuts.

8- Qantas Airways

Qantas fait une entrée remarquée dans le top 10 ! Alors que la sécurité est un sujet majeur depuis plusieurs mois, avec les accidents de deux B737 MAX, la compagnie australienne est souvent citée en exemple. Elle n’a en effet jamais connu de crash depuis l’arrivée de ses premiers avions à réaction en 1951.

9- Lufthansa

La compagnie allemande apparaît comme la seule et unique compagnie aérienne européenne dans le classement 2019 de Skytrax ! Le résultat est d’autant moins brillant que Lufthansa perd deux places par rapport à l’an dernier. Y aura-t-il encore une compagnie européenne dans le classement en 2020 ?

10- Thai Airways

Comme l’an dernier, Thai Airways ferme le top 10, marquant la présence de 6 compagnies asiatiques dans le classement 2019 ! Thai Airways fait la différence pour son image de marque axée sur le service et l’accueil à bord. Skytrax relève aussi un réseau bien organisé avec 84 destinations desservies dans 37 pays par une flotte de 90 appareils.

Qu’en pense tu de ce classement? Aime et partage avec tes amis.

Quelles sont les meilleures universités du monde ?

L’ÉCO – Le cabinet indépendant Shanghai Ranking Consultancy a publié jeudi dernier le palmarès des meilleures universités du monde. Cette année 2019, Harvard reste en tête du classement.
Le classement de Shanghai 2019 n’a pas créé la surprise. Pour la 17ème année consécutive, Harvard reste en tête du palmarès des meilleures universités du monde. Stanford remporte la deuxième place et Cambridge se retrouve au troisième rang. Sur les 20 premières universités classées meilleures du monde, seize sont américaines.

Quid des universités françaises ?Ce vendredi 16 août 2019, Fabrice Lundy, dans sa chronique « L’éco », nous présente le palmarès des meilleures universités du monde. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 16/08/2019 présentée par Julie Hammett sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Julie Hammett vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Top 10 des meilleurs universités du monde

1 – University of Oxford
2 – University of Cambridge
3 – Stanford University
4 – Massachusetts Institute of Technology
5 – California Institute of Technology
6 – Harvard University
7 – Princeton Uniersity
8 – Yale University
9 – Imperial College London
10 – University of Chicago

6 façons de devenir millionnaire tout en travaillant pour quelqu’un d’autre

Vous ne deviendrez jamais riche en travaillant pour quelqu’un d’autre, dit-on. Beaucoup pensent que la vie aventureuse et risquée d’un entrepreneur est le moyen infaillible de devenir millionnaire, mais que se passe-t-il si vous êtes plus heureux et plus à l’aise de travailler pour un patron qui paie pour votre assurance maladie ?

Selon certaines estimations, si vous envisagez de devenir entrepreneur, vous devrez gagner 35% de plus que votre salaire actuel pour remplacer complètement le revenu qu’un travail journalier rapporte chaque mois. Pour une personne ayant une famille à soutenir, quitter la sécurité d’un poste salarié est risqué , même si cela pourrait être plus lucratif par la suite.

1. Gagner le statut de partenaire.

Les partenariats ne concernent pas uniquement les cabinets d’avocats. Cherchez une petite entreprise ou une startup dans laquelle vous avez la possibilité de devenir un partenaire commercial à un moment donné. Tandis que de nombreux propriétaires d’entreprise choisissent de former un partenariat ou d’en être l’unique propriétaire dès le début, un fondateur de petite entreprise peut définitivement changer cela à mesure que l’entreprise grandit.

Si vous travaillez fort, apportez une certaine expertise à la table et montrez vos capacités de leadership, saisissez l’occasion de lancer l’idée de rejoindre votre patron dans la gestion de votre entreprise. Cela pourrait conduire à une part beaucoup plus importante des revenus au cours des années suivantes, voire du statut de millionnaire. Ce genre de chose ne viendra certainement pas aussi vite si vous avez peur d’oser devenir un dirigeant de votre entreprise.

Connexes:  Comment les fleurs booster notre moral

2. Prendre des options d’achat d’actions.

Les options d’achat d’actions sont généralement négociées au cours du processus d’entretien d’embauche. Trouvez une entreprise qui offre des options d’achat d’actions, même si le salaire est un peu inférieur. Cette considération est devenue très populaire dans le monde des startups de la Silicon Valley. Les candidats talentueux veulent savoir combien de temps il leur faudra pour acquérir les options avant de signer une entreprise.

Cela mis à part, il est important de comprendre la dure réalité que les options d’achat d’actions font rarement des employés millionnaires par eux-mêmes. Rien ne garantit que la société sera jamais acquise ou rendue publique, et il est fort probable que vous ne recevrez pas des millions, même si cela se produit. Considérez ceci comme un investissement, parmi d’autres que vous pourriez faire sur le marché boursier ou le marché immobilier.

Connexe:  Comment atteindre ses objectifs ? 

3. Vivez au-dessous de vos moyens.

Moins vous dépensez, plus vous avez à la banque. Vous ne pouvez pas économiser de l’argent si vous en dépensez trop. Toute la théorie derrière le «millionnaire d’à côté» est que beaucoup des personnes les plus riches vivent bien en dessous de leurs moyens.

Cela peut prendre des années, voire des décennies, de vivre dans une petite maison ou de conduire une voiture d’occasion, mais si cela porte ses fruits plus tard, cela en vaut la peine. Dans certains cas , économiser de l’argent est en fait mieux que de gagner plus d’argent, surtout quand on se souvient qu’il faut payer des impôts en avril et qu’il est utile d’avoir de l’argent à la banque pour cela.

Connexes:  Comment mieux gérer les situation de stress ?

4. Investissez judicieusement

Naviguer sur le marché boursier peut être délicat . C’est aussi un moyen d’augmenter rapidement vos revenus, à condition que vous sachiez ce que vous faites et que vous disposiez du temps et de l’énergie supplémentaires à consacrer à l’amélioration de votre productivité.

De nombreuses personnes à l’esprit d’entreprise sont habiles à identifier un concept d’entreprise solide et à y investir leur argent. Ils surveillent de près les performances d’un large éventail de valeurs et d’industries, de la même manière qu’un fan de football pourrait analyser les statistiques et le classement de son équipe fantastique.

Si vous n’êtes absolument pas au courant du marché boursier, prenez le temps nécessaire pour trouver un expert financier qui saura vous orienter vers les meilleurs investissements pour atteindre vos objectifs. Une fois que vous avez un revenu supplémentaire, vous pouvez également envisager d’ investir dans l’immobilier ou dans des immeubles locatifs pour augmenter vos revenus mensuels.

Connexe:

5. Reprendre l’entreprise.

Finalement, le propriétaire de l’entreprise prendra sa retraite ou passera à d’autres entreprises. Cela pourrait être votre chance de briller.

Si le propriétaire de votre entreprise n’a même pas atteint l’âge de la retraite, recherchez la possibilité qu’il veuille un jour mettre de côté l’entreprise pour travailler sur d’autres projets. Tout au long de votre mandat au sein de l’entreprise, vous devez montrer la passion et l’éthique de travail nécessaires pour diriger l’entreprise en l’absence du propriétaire actuel. Si vous êtes un employé de confiance, vous aurez probablement de plus en plus de responsabilités pour diriger l’entreprise au fil des années. Si vous ne pouvez pas imaginer vouloir reprendre les activités pour lesquelles vous travaillez actuellement, envisagez d’ explorer un autre domaine .

Connexes:

6. Démarrer une entreprise parallèle.

Une fois que votre travail de jour se termine, votre hâte devrait commencer. Avec la technologie actuelle, vous n’avez pas besoin d’investir dans un bureau physique ni dans une équipe d’employés pour démarrer une nouvelle entreprise.

Garder votre emploi et devenir millionnaire peut signifier travailler nuit après nuit pour constituer votre clientèle et générer un flux de revenus stable vous permettant de quitter votre emploi salarié un jour. Assurez-vous que votre activité secondaire ne pose pas de conflit d’intérêts à votre travail quotidien, mais que vous en dépendez toujours pour payer vos factures.

Peu de millionnaires sont faits du jour au lendemain. Il faut des années de travail acharné et de prévoyance pour atteindre ce type de revenu. Comme la plupart des gens, si vous voulez générer plus d’argent, vous devez le faire pendant que vous travaillez pour quelqu’un d’autre, au moins au début. Gardez à l’esprit le travail nécessaire pour créer une nouvelle entreprise, apprenez ce que veulent vos clients et créez un produit ou un service correspondant.

Le sacrifice est le nom du jeu et il ne convient pas à tout le monde. Il est toujours réalisable, aussi longtemps que vous restez discipliné, réfléchissez vite et persévérez sur le long terme.

Mountaga Keïta, CET ANCIEN BANQUIER QUI DIGITALISE L’AFRIQUE.

L’entrepreneur guinéen de 42 ans est le CEO de Tulip Industries, une startup active dans le secteur de l’innovation technologique.
Détenteur d’un double Master en « Business administration » et en « achat, approvisionnement, acquisition et gestion des contrats » de l’université du Maryland, Mountaga Keïta est également titulaire d’un diplôme en négociation et résolution des conflits de la Harvard Law School. Après ses études, de 2004 à 2007, il a été Senior personal Banker au sein de Bank of America, la plus grande banque des USA, en termes de dépôt et de capitalisation boursière. Il a ensuite travaillé pour d’autres banques avant de rentrer en Guinée en 2013.

Depuis 2014, Tulip Industries est spécialisée dans la production de kiosques internet utilisable par les universités, les écoles, les mairies, les commerces, la régie publicitaire, etc. Ces ordinateurs debout , fabriqués à Conakry, sont les premières du genre en Afrique subsaharienne. Mountaga Keïta a investi 1,5 million de dollars pour créer son entreprise. Il a commencé l’entreprise seul et emploi aujourd’hui 35 personnes à temps plein.

FACILITER LES DÉMARCHES ADMINISTRATIVES
Selon le fondateur de Tulip Industries, l’explosion démographique en Guinée nécessite que le pays puisse disposer d’outils adaptés aux réalités locales lui permettant d’automatiser des services. Ainsi, l’ordinateur debout , qui intègre les langues nationales de la Guinée et qui pèse 60 Kg, est, selon son concepteur, doté de toutes les fonctionnalités :wifi, haut-parleur de grande performance, une caméra de 10 méga pixels et des micros multidirectionnels, une imprimante A4 de grande capacité et une dalle tactile incassable. Le tout logé dans un coffre-fort en acier.

Un ordinateur dispose de capacités supérieures aux lap-tops habituels avec 8 Go de ram et un disque dur de 32 Go qui peut porter jusqu’à 3 terras, selon l’utilisateur. L’ordinateur est alimenté avec une simple batterie de 220 v et adapté aux conditions et aux possibilités de l’utilisateur et un onduleur qui peut tenir deux à trois jours sans charge. Selon Mountaga Keïta, le kiosque peut rester sous la pluie, sans aucun souci, parce qu’il est conçu comme un véhicule et tout est hermétique, mais la dalle est tactile.

Ces ordinateurs debout peuvent être utilisés partout pour le retrait des extraits d’actes de naissance, actes de mariage, avec un code l’on peut imprimer sur place, avoir des informations gratuitement, se connecter; voter;localiser toutes les écoles et répertorier tous les professeurs se trouvant dans ce périmètre pour les cours à domicile, bibliothèques numériques et plusieurs autres fonctionnalités.
Selon Mountaga Keïta, la modélisation en 3D, lui a pris deux ans et, de 2014 à 2015, il a travaillé sur la maquette avec des programmeurs guinéens pour aboutir à un prototype, présenté en 2017.

BORNE MÉDICALE RÉVOLUTIONNAIRE
Mountaga Keïta a adapté ses bornes à la médecine, après les décès de 3 de ses proches pour erreur de diagnostic. La borne médicale produite par Tulip Industries est censée révolutionner le secteur médical dans son pays. Cette borne lui a permis de remporter plusieurs prix notamment au 47e Salon international des inventions à Genève. Il a également obtenu un grand prix décerné par l’association européenne des inventeurs, la médaille d’or du salon de Genève ainsi que la médaille d’or de l’association des inventeurs de France. Mountaga Keita a également remporté une médaille de l’Organisation internationale de la propreté intellectuelle, à Cotonou.

Ainsi, la borne médicale dispose de plusieurs fonctionnalités et peut fonctionner peut importe la durée des coupures d’électricité. « C’est une borne totalement autonome en énergie avec des capteurs branchés sur le doigt pour obtenir tous les battements cardiaques et même le taux d’oxygène dans le sang. Il y a également des caméras thermiques qui peuvent déceler le cancer du sein et même permettre aux femmes qui ont des problèmes de fécondité de trouver le jour parfait pour procréer », avait fait savoir l’inventeur lors d’une conférence de presse à Conakry. Cette borne, a-t-il ajouté, peut déceler des signes vitaux et les retranscrire en direct à un médecin ou un collège de médecins qui se trouvent ailleurs dans le monde pour apporter des conseils à un autre médecin lors de n’importe quelle opération en Guinée.

La borne, par téléconférence, peut ainsi aider à soigner un patient en Guinée. L’inventeur intègre également le tensiomètre à la borne ainsi qu’un stéthoscope en Bluetooth et une ordonnance qui sera délivrée sous forme de Code QR, à déchiffrer uniquement par le pharmacien. Un moyen, selon Mountaga Keïta de pousser les individus à se rendre dans les pharmacies et non à s’approvisionner en faux médicaments dans les rues. Grâce à l’intelligence artificielle, les données collectées chez les patients peuvent être analysées via des algorithmes et détecter des maladies avant même que les symptômes ne se manifestent. Cela permet ainsi de faire de la prévention.

FABRICATION LOCALE
Les modèles commerciaux sont fabriqués au quartier de Sonfonia à Conakry, dans une usine qui appartient à 100% à sa famille et les personnes qui y travaillent sont tous des guinéens. C’est également là que se trouve le siège de Tulip Industries. « Au départ, mes parents voulaient construire un immeuble d’habitation, mais à mon arrivée, je leur ai conseillé d’accepter de transformer l’intérieur en usine. Ce qui fut fait sans trop de problème », a-t-il fait savoir lors d’une interview avec Guinée Matin. L’usine dispose d’une capacité de production de 20 machines par jour.

Mountaga Keïta compte acquérir du matériel lui permettant de passer de 80 à 120 machines par jour, permettant de réduire d’au moins de 60% les coûts de production. Mountaga Keïta, qui est obligé d’importer d’Asie, les différents composants des bornes, pratique actuellement le « Reverse engineering » (qui consiste à étudier un objet pour en déterminer le fonctionnement interne ou la méthode de fabrication), afin de pouvoir fabriquer tous ces composants en Guinée.
L’inventeur guinéen déclare compter au moins six autres inventions, dont une invention pour les écoliers.

Partager: Africa TIMES Magazine
Source: Patrick Ndungidi

#DiasporaBusinessCouncil #entrepreneurmindset #Investment #Portrait

Les 10 villes qui seront les plus riches au monde en 2035

Selon cette étude qui se penche sur le cas de 780 villes à travers le monde, un seul pays abritera les 10 villes dont la croissance du PIB annuel sera la plus forte en 2035 : il s’agit de l’Inde.

Malgré cette fulgurante croissance, aucune de ces villes indiennes ne fera partie des 10 premières villes les plus riches au monde en 2035 en fonction du PIB annuel.

Parmi ce classement, on retrouvera cinq villes asiatiques, trois américaines et deux européennes.

Découvrez les 10 villes qui seront les plus riches au monde en 2035 en fonction du PIB annuel exprimé en dollars.

9 ex aequo. Shenzhen, Chine — 900 Mds$

9 ex aequo. Guangzhou, Chine — 900 Mds$

8. Chicago, Etats-Unis — 1000 Mds$

6 ex aequo. Paris, France — 1100 Mds$

6 ex aequo. Pékin, Chine — 1100 Mds$

5 ex aequo. Shanghai, Chine — 1300 Mds$

4 ex aequo. Londres, Royaume-Uni — 1300 Mds$

3. Los Angeles, Etats-Unis — 1500 Mds$

2. Tokyo, Japon — 1900 Mds$

1. New York, Etats-Unis — 2500 Mds$