Côte d’Ivoire decide que la totalité de la production de cacao sera vendue à l’avance cette saison

La Côte d’ivoire vendra l’enses récoltes en cacao aux exportateurs, avant le début de la saison, a indiqué ce mercredi, l’agence de presse Reuters, de sources officielles.

Selon les informations du média américain citant des sources proches du Conseil café-cacao (CCC) de la Côte d’Ivoire, cette démarche vise à permettre la fixation d’un prix garanti tout au long de la saison, pour les producteurs ivoiriens de cacao.

Ainsi, la vente de près de 1,7 million de tonnes de contrats d’exportations de cacao à la mi-août, devrait permettre à l’institution ivoirienne de fixer en octobre, un prix garanti situé entre 750 et 800 FCFA.

Alors que plusieurs sources proches du dossier tablent sur une production de cacao située entre 1,8 million et 1,9 million de tonnes pendant les deux à trois prochaines années (contre 2 millions l’année dernière), cette mesure est censée permettre aux producteurs ivoiriens de s’adapter aux fluctuations et instabilité du marché.

Notons que cette décision intervient dans un contexte où la décision récemment prise par le gouvernement de lutter contre la culture illégale de cacao, est prévue pour faire baisser sa production dans le pays.

La Côte d’ivoire vendra l’enses récoltes en cacao aux exportateurs, avant le début de la saison, a indiqué ce mercredi, l’agence de presse Reuters, de sources officielles.

Selon les informations du média américain citant des sources proches du Conseil café-cacao (CCC) de la Côte d’Ivoire, cette démarche vise à permettre la fixation d’un prix garanti tout au long de la saison, pour les producteurs ivoiriens de cacao.

Ainsi, la vente de près de 1,7 million de tonnes de contrats d’exportations de cacao à la mi-août, devrait permettre à l’institution ivoirienne de fixer en octobre, un prix garanti situé entre 750 et 800 FCFA.

Alors que plusieurs sources proches du dossier tablent sur une production de cacao située entre 1,8 million et 1,9 million de tonnes pendant les deux à trois prochaines années (contre 2 millions l’année dernière), cette mesure est censée permettre aux producteurs ivoiriens de s’adapter aux fluctuations et instabilité du marché.

Notons que cette décision intervient dans un contexte où la décision récemment prise par le gouvernement de lutter contre la culture illégale de cacao, est prévue pour faire baisser sa production dans le pays.

La Côte d’ivoire vendra l’enses récoltes en cacao aux exportateurs, avant le début de la saison, a indiqué ce mercredi, l’agence de presse Reuters, de sources officielles.

Selon les informations du média américain citant des sources proches du Conseil café-cacao (CCC) de la Côte d’Ivoire, cette démarche vise à permettre la fixation d’un prix garanti tout au long de la saison, pour les producteurs ivoiriens de cacao.

Ainsi, la vente de près de 1,7 million de tonnes de contrats d’exportations de cacao à la mi-août, devrait permettre à l’institution ivoirienne de fixer en octobre, un prix garanti situé entre 750 et 800 FCFA.

Alors que plusieurs sources proches du dossier tablent sur une production de cacao située entre 1,8 million et 1,9 million de tonnes pendant les deux à trois prochaines années (contre 2 millions l’année dernière), cette mesure est censée permettre aux producteurs ivoiriens de s’adapter aux fluctuations et instabilité du marché.

Notons que cette décision intervient dans un contexte où la décision récemment prise par le gouvernement de lutter contre la culture illégale de cacao, est prévue pour faire baisser sa production dans le pays.

Publicités

Peur de perdre ? Vous n’avez rien à y gagner

La kakorrhaphiophobie est le terme scientifique donné à la peur de l’échec. Cette peur qui nous hante dans toutes les sphères de notre vie au quotidien, sur le plan personnel comme sur le plan professionnel.

Présente en nous depuis notre plus tendre enfance, à l’école ou à la maison. Nous avons tous des souvenirs au cours desquels la peur de perdre nous a tétanisés…

Cette peur de perdre conditionne nos attitudes que nous figeons presque involofment, de manière à ne rien changer et à pouvoir tout contrôler, tout planifier, tout savoir à l’avance. Le changement fait peur : il laisse place à l’inconnu… Et lorsque vient le moment de perdre quelque chose (peut-être), notre stress prend le dessus et nous anéantit.

Une peur irrationnelle ou justifiée ?

La question à se poser, ici, est de savoir si nous avons des raisons d’avoir peur de perdreet surtout, de savoir si cette peur nous protègera contre la perte éventuelle. La réponse est non ! Notre peur ne nous empêchera pas de perdre un tournoi, de briser notre couple, de perdre notre emploi. Qu’il s’agisse de tracas quotidiens comme de choses plus personnelles comme les émotions ou la santé par exemple, la peur de perdre ne nous protège pas contre la perte ou l’échec.

Au contraire, la peur de l’échec augmente notre anxiété et nous laisse dans un état de stress semi-permanent : elle gâche donc le présent et ne nous permet pas de le vivre pleinement. Elle va jusqu’à perturber notre sommeil et provoque des comportements indésirables basés sur l’irrationalité et sur des scénarios que nous ne pouvons pas contrôler à 100%.

La peur de perdre est indéniablement liée à la peur de mourir. Elle est une preuve que nous ne faisons pas assez confiance à nos fonctions vitales, à nos ressources et à la Vie en général. En acceptant nos peurs, en les accueillant, nous pouvons modifier leur impact sur nous en utilisant la bienveillance. Faisons confiance à la vie et à toutes les choses qui nous apprennent à mieux nous aimer.

Comment apprendre à avoir confiance en soi

La confiance en soi ne se gagne pas d’un simple coup de baguette magique. Elle requiert la pratique des exercices au quotidien. Ces exercices se fondent sur le renforcement des acquis et compétences. Tout être humain est doté de compétences dissimulées quelque part. A force de les explorer, on finit par avoir une haute opinion de soi-même. Identifier celles-ci exigent un travail d’introspection rigoureux mais qui reste à la portée de tous. Voici quelques détails pour vous aider à obtenir cette confiance.

Ne jamais douter ni hésiter

La vie nous offre de nombreuses opportunités pour réussir. Elles ne sont jamais hors de portée mais c’est à chacun de nous faire le geste pour s’en saisir. Au lieu de s’en emparer, beaucoup de monde laisse la place au doute et à l’hésitation. Les causes de ces comportements sont souvent liées à une peur d’échouer face à l’opportunité et au changement.

L’hésitation débouche parfois par l’indécision. Plus on est indécis moins on n’arrive à avancer. Il est donc essentiel d’identifier les origines du problème pour trouver les issues possibles. Ce n’est autre que le manque de confiance en soi et la peur de l’échec qu’il faut surpasser.

Ce sont des concepts chers au développement personnel. Cette discipline offre les alternatives pour mieux contourner ces freins ou les manipuler à son profit. Des sites et des applications tels que developpementpersonnel peuvent venir en aide aux personnes confrontées à des problèmes d’estime d’elles-mêmes entraînant une peur qui les empêche de passer à l’action. Ces blogs accompagnent les personnes en proie à ce type de difficultés pour leur permettre de mieux saisir les opportunités qui se présentent à eux.

Ces plateformes de développement personnel visent également à aider les lecteurs à aller plus loin que de simplement surmonter un blocage en les accompagnant pour découvrir le meilleur de leur personnalité et l’utiliser à leur profit dans toutes les situations de la vie.

Identifier les causes de ces difficultés

Avant de s’attaquer aux symptômes d’un manque de confiance en soi et aux opportunités manquées, le développement personnel commence toujours par chercher à identifier les causes de ce trait de personnalité. Ces problématiques font généralement partie du champ des psychologies sociales. En effet, les personnes soufrant d’un manque de confiance expliquent souvent que ce frein est lié à une peur du regard et de la critique de l’autre. On observe souvent une forme de complexe d’infériorité. Il est important de travailler sur les causes de ces impressions pour tenter de les corriger.

De l’acceptation de soi à la confiance en soi

Développer la confiance personnelle nécessite donc de travailler également sur l’acceptation de soi. Cela permet de ne reconnaître non seulement ses qualités mais aussi ses défauts et ses imperfections. Le genre humain est ainsi fait et il est important de regarder cette réalité en face sans essayer de la dissimuler. Parfois, on peut même travailler sur ces défauts pour les transformer en atouts.

Une fois ce premier pas relevé, l’individu peut gagner en termes de confiance et d’estime de soi. L’admiration de soi-même permet également de développer cette haute image de soi.

Confiance en soi rime avec action

Il faut se sentir fier de ses accomplissements et réalisations et sortir de positions passives où l’on a tendance à attendre que d’autres se chargent des exploits et des réussites. Les lamentations et la confiance en soi ne peuvent jouer dans la même cour. Les plaintes sont à écarter, au risque de délimiter ses propres frontières. Elles finiront par chasser la confiance en soi.

Quelques astuces pratiques pour booster la confiance en soi

Enfin, au-delà d’un changement d’attitude et du suivi de programmes de développement personnel, certaines astuces permettent de donner un coup de fouet à l’estime de soi pour se sentir plus apte à affronter des situations difficiles :

  • Faire du sport par exemple est un excellent moyen d’arrêter de douter de soi, au moins pendant un temps cours. Tout d’abord parce que se dépenser physiquement libère de l’endorphine. Ensuite, car cela permet de se vider la tête, ce qui évite de se retrouver confronté à des pensées négatives.
  • De la même manière, prendre soin de son apparence physique permet de renforcer l’image qu’on a de soi. Un simple changement de tenue et une coiffure plus travailler peuvent radicalement améliorer la confiance en soi. Alors n’hésitez pas à planifier une sortie shopping et à prendre un rendez-vous chez votre coiffeur !

Les résultats de la confiance ne soi

N’oubliez pas que la confiance en soi occupe une grande place dans la source de nombreuses réussites : professionnelle, sociale, etc… ainsi que dans les relations amoureuses. Enfin, elle implique également la foi. Prenons l’exemple d’un entretien d’embauche. On donne facilement le meilleur de soi-même lorsqu’on parvient à se projeter dans l’emploi visé et avoir la foi à l’obtention du poste. La confiance en soi et la foi sont les deux moteurs qui poussent une personne à la réussite.