Graça Simbine Machel: La seule femme de l’histoire moderne à avoir épousé deux présidents

Graça Simbine Machel, 73 ans, est la seule femme dans l’histoire à avoir été mariée à deux dirigeants africains démocratiquement élus.

Née à Gaza, Mozambique, le 17 octobre 1945, Graça Simbine Machel est la dernière enfant d’une famille de six personnes. Son père, décédé trois semaines avant sa naissance, avait laissé l’instruction que Graça doit être éduquée jusqu’à l’école secondaire ; un vœu qui a été exécuté par ses frères et sœurs aînés.

Après la fin de ses études secondaires, l’Église méthodiste lui a offert une bourse pour étudier à l’Université de Lisbonne, au Portugal, où elle a choisi de se spécialiser en langues.

En raison de la surveillance de la police secrète portugaise, elle a été forcée d’abandonner ses études et s’est réfugiée en Suisse.

En 1973, elle retourne en Tanzanie et a rejoint le FRELIMO où elle a rencontré son premier mari, Samora Machel, le premier président du Mozambique.

Le 25 juin 1975, le Mozambique accède à l’indépendance et Samora Machel devient le premier président du nouveau pays.

Samora Machel était veuf puisque sa femme, Josina, était morte d’une leucémie en 1971. En septembre 1975, Graça épouse Samora Machel et devient la première dame du Mozambique, poste qu’elle combine avec celui de ministre de l’Éducation jusqu’en 1986.

Samora Machel est mort dans un accident d’avion le 19 octobre 1986, ce qui a poussé Graça à démissionner de son poste de ministre de l’Éducation du pays.

Cette dernière qui avait passé les dix premières années de l’indépendance du Mozambique à s’efforcer sans relâche de réduire le taux d’analphabétisme de 93 % de la population, après sa démission, a commencé à se concentrer sur le terrible bilan que 20 ans de troubles et de stagnation économique avaient fait subir à son pays.

Dans le pays, il y avait des écoles en ruines en attente de reconstruction, des cliniques délabrées qui avaient besoin de rénovation et des champs envahies par la végétation qui devaient être défrichés pour l’agriculture de subsistance dont dépendent la plupart des Mozambicains ruraux. Et ce ne sont là que les premiers éléments de la longue liste des malheurs du Mozambique. Au début des années 1990, une paix tendue et précaire s’est enfin installée et plus d’un million de réfugiés des pays voisins ont dû être ramenés chez eux.

Femme pragmatique qui croyait fermement que l’éducation est un premier pas essentiel pour progresser, Graça a consacré toute sa vie à enseigner les écoliers, les Mozambicains ruraux désireux d’améliorer leur communauté.

Pour toutes les femmes mozambicaines et pour beaucoup d’autres dans les pays étrangers, Graça Machel, une femme pleine d’assurance et de compassion, est un vrai modèle, la quintessence de la femme africaine des années 1990.

Publicité

Son mariage avec Nelson Mandela a été dramatique puisqu’il a été annoncé à l’occasion du 80e anniversaire de la défunte icône.

Après son mariage avec l’ancien dirigeant sud-africain, Graça Simbine Machel est devenue la Première Dame de l’Afrique du Sud à l’âge de 52 ans, un poste qui n’était pas nouveau pour elle.

Graça, mariée à Mandela jusqu’à son décès en 2013, a deux enfants, Josina Z. Machel, 42 ans, et Malengani Machel, 40 ans, avec son premier mari, Samora Machel

Publicités

Auteur de l’article : Savoir Entreprendre

Le savoir entreprendre magazine cherche à inspirer, à informer et à célébrer les entrepreneurs. Nous offrons des solutions réelles aux entrepreneurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.