Voici 3 des plus jeunes femmes ministres en Afrique (photos)

Dans un continent où l’âge semble être le facteur déterminant du leadership politique, il y a quelques exceptions que les jeunes et les défenseurs du féminisme en Afrique et dans la diaspora pourraient considérer comme un exemple pour les autres dirigeants africains, de manière à créer une représentation équilibrée et digne dans le gouvernement.

Voici 3 des plus jeunes femmes ministres en Afrique :

1. Bogolo Joy Kenewendo, 31 ans

Bogolo Kenewendo a été nommé Ministre de l’investissement, du commerce et de l’industrie du Botswana le 4 avril 2018.

Née à Motopi, dans la région de Boteti, au Botswana, elle a obtenu un baccalauréat ès arts en économie de l’Université du Botswana et une maîtrise ès sciences en économie internationale de l’Université du Sussex, au Royaume-Uni.

Article a lire: Classement 2018 des démocraties africaines selon l’EIU

En 2016, elle avait rejoint le Parlement en tant que députée, élue par l’ancien président Ian Khama.

2. Kirsty Leigh Coventry, 36 ans

Kirsty Leigh Coventry, née le 16 septembre 1983, est la Ministre de la Jeunesse, des sports, des Arts et des Loisirs du Zimbabwe.

Elle est détentrice d’un record du monde en natation et l’athlète olympique la plus décorée d’Afrique. Elle est membre du Comité international olympique (CIO) et présidente de la commission des athlètes du CIO.

Article a lire: Classement des puissances militaires africaines en 2018

Aux Jeux olympiques d’été 2004, à Athènes, en Grèce, Coventry a remporté trois médailles olympiques : 1 en or, 1 en argent et 1 en bronze, tandis qu’aux Jeux olympiques d’été de 2008 à Beijing, elle a remporté quatre médailles : 1 en or et 3 en argent.

3. Kamissa Camara, 36 ans

Née en 1983 en France, Kamisssa Camara est la Ministre malienne des Affaires étrangères et de la coopération internationale.

Kamissa Camara est titulaire d’un baccalauréat en langues étrangères appliquées de l’Université Denis Diderot (France) et d’une maîtrise en économie internationale et développement de l’Université Pierre Mendès (France).

Elle est spécialisée dans les politiques africaines, en particulier en Afrique de l’Ouest et au Sahel. Elle a gagné en popularité grâce à sa compréhension et à son analyse de diverses questions touchant la région du Sahel, telles que la gouvernance, les conflits, la démocratie, la sécurité, etc. et la façon dont elles peuvent être résolues.

Avant sa nomination au poste de ministre, elle a été conseillère diplomatique du président Ibrahim Boubacar Kéïta.

Elle est la fondatrice et co-présidente du Forum de la Stratégie du Sahel, un sommet qui crée une plateforme à l’échelle des parties prenantes pour interagir et promouvoir la paix, la sécurité et le développement dans le Sahel

Publicités

Publié par

Savoir Entreprendre

Le savoir entreprendre magazine cherche à inspirer, à informer et à célébrer les entrepreneurs. Nous offrons des solutions réelles aux entrepreneurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.