Le Cameroun perd l’organisation de la CAN 2019, annonce officielle attendue

Coup de tonnerre! LeCameroun, pressenti pour organiser laCAN 2019, a perdu tout espoir d’abriter la compétition phare du football africain.

Deux pays sont en lice pour le remplacer. le Maroc, qui devait organiser la compétition en 2015, et l’Afrique du Sud, qui compte les meilleurs infrastructures.

L’annonce officielle sera faite au terme du meeting de la CAF, qui se déroule actuellement à Accra, au Ghana.

Publicités

Recette : Mélangez du miel et du vinaigre de cidre pour vider votre colon des toxines

Notre mode de vie moderne a des conséquences néfastes sur nos organes de digestion et d’élimination. Des aliments raffinés, transformés et pauvres en fibres, un excès de graisses animales, un manque d’exercice et un niveau de stress de plus en plus important contribuent tous à une mauvaise santé gastro-intestinale. Il est donc important de faire un nettoyage du côlon afin d’éliminer les toxines et les déchets qui se sont accumulés au fil des jours. Voici un remède efficace à base de miel et de vinaigre pour le faire !

Toutes les cellules et tous les tissus de votre corps et de votre principal organe de détoxification qu’est le foie dépendent d’un côlon qui fonctionne bien pour pouvoir nettoyer votre corps des toxines. Oui, les déchets qui restent de la digestion des aliments que vous mangez sont envoyés à votre côlon pour être excrétés en toute sécurité de votre corps, mais d’importants nutriments et hormones y sont toujours absorbés ou fabriqués.

Le rôle du système digestif

Le système digestif chez l’homme est essentiellement un tube continu de la bouche à l’anus. En tant que système, il remplit plusieurs fonctions essentielles, allant de la digestion au support immunitaire, chaque partie du tube remplissant une fonction spécifique, notamment :

  • Digérer la nourriture que nous mangeons.
  • Transférer la valeur nutritive des aliments dans les cellules de votre corps.
  • Traiter les déchets de ces aliments et les éliminer du corps.
  • Servir de foyer à des bactéries bénéfiques qui assurent un certain nombre de fonctions essentielles, notamment faciliter la digestion et soutenir le système immunitaire. On dit que 60 à 70% de la fonction de votre système immunitaire provient de ces bactéries.

Comme vous avez pu le remarquer sur cette liste, le système digestif est essentiel à votre santé et à votre bien-être. Tout programme de nettoyage et de détoxification des intestins doit donc prendre en compte tous ces aspects. Il doit notamment servir à :

  • Enlever toutes les matières fécales anciennes et les déchets du côlon.
  • Aider à éliminer tous les métaux lourds et les résidus des médicaments qui se sont accumulés dans le corps.
  • Renforcer le muscle du côlon pour qu’il fonctionne à nouveau.
  • Reconstruire et reconstituer les différentes cultures des bactéries « amicales » qui devraient idéalement recouvrir pratiquement chaque partie du tractus encore une fois de la bouche à l’anus.

Un remède fait maison pour purifier votre côlon

Le nettoyage du côlon vous permettra de vous débarrasser des toxines nocives et favoriser la santé des bactéries intestinales. Ce remède maison peut nettoyer votre côlon rapidement.

Pour le préparer, vous aurez besoin de vinaigre de cidre et de miel brut. Agitez d’abord la bouteille de vinaigre de cidre pour mélanger la partie non filtrée qui se dépose au fond avant de mesurer la quantité à utiliser.

Prenez un grand verre d’eau tiède, l’équivalent de 250 ml, ajoutez-y 2 cuillères à soupe de miel brut et 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre. Mélangez bien jusqu’à ce que le miel se dissout. Cette boisson peut être consommée le matin ou à tout moment de la journée.

Les bienfaits des ingrédients

Les bienfaits des ingrédients

La «mère» du vinaigre de cidre contient la bactérie Acetobacter, qui se combine avec l’oxygène pour faire fermenter le cidre en vinaigre. C’est une bactérie utile qui décompose les aliments dans notre intestin. Le vinaigre de cidre peut également aider à réduire les irrégularités des intestins, ainsi que la glycémie après un repas et à réduire la pression artérielle.

Mise en garde

  • Evitez le miel si vous êtes allergique au pollen. Le miel, fabriqué à partir de pollen, peut provoquer des réactions allergiques.
  • Le vinaigre de cidre est très acide et ne doit pas être bu non dilué, il peut également interagir avec certains médicaments. Demandez conseil à votre médecin.
  • Si vous avez des problèmes de santé ou des sujets de préoccupation, veuillez d’abord consulter votre médecin de soins primaires avant d’essayer ce produit de nettoyage du côlon.

Football : Après sa condamnation en Égypte : les vérités de Issa Hayatou, ex-Pdt Caf

C’est avec effarement que j’ai pris connaissance du « jugement » rendu par la Cour économique égyptienne le 26 novembre 2018, et relatif à une plainte introduite par l’Autorité égyptienne de la concurrence début 2017. Ladite plainte faisait suite à la désignation de Lagardère Sports, par la CAF, comme agence marketing et média pour la commercialisation, au nom de la CAF, des droits des principales compétitions de la CAF jusqu’en 2028, pour une garantie minimale de un milliard de dollars US (1 000 000 000$).

Sélectionné pour vous :
Bracelets électroniques, la nouvelle trouvaille de la justice sénégalaise
« Le jugement » m’impose à titre individuel, ainsi qu’à M. El Amrani, ancien secrétaire général de la CAF, une lourde amende de 500 millions de livres égyptiennes (environ 27,9 millions de Dollars US) chacun, soit un total d’un milliard de livres égyptiennes (environ 55,8 million de Dollars US), tout en dédouanant la CAF de toute responsabilité. Ce verdict est passablement grotesque et ne trouve point de justification en ceci qu’il constitue un mépris flagrant des faits et des dispositions de la loi égyptienne et internationale sur la concurrence.

M. El Amrani et moi avons en tout temps, et plus particulièrement dans le cas précis du contrat avec Lagardère Sports visé, agit es-qualités et avec un mandat dûment délivré par le Comité Exécutif de la CAF comme en attestent les délibérations successives et procès-verbaux. La décision de la Cour économique égyptienne de nous condamner tout en dédouanant la CAF a été prise en violation flagrante de l’article 25 de la loi Egyptienne sur la concurrence, les individus concernés et l’entité représentée étant juridiquement indissociables et solidairement responsables.

La CAF et son Comité exécutif ont renouvelé le partenariat avec Lagardère Sports en Juin 2015, à travers un mémorandum d’entente. Cet accord, approuvé à l’unanimité des membres du Comité, dans le respect total des procédures contractuelles et légales, a été obtenu à la suite de négociations entamées en septembre 2014 et impliquant un grand nombre de représentants, dont un groupe de travail de la CAF, la commission de Marketing Stratégique de la CAF, une agence spécialisée dans le droit du sport, ainsi que l’administration de la CAF, le tout dans le cadre du mandat émis par le Comité exécutif.

En septembre 2016, un jour seulement avant la signature de l’accord long forme avec Lagardère Sports, une société égyptienne dénommée « Présentation » a soumis à la CAF une feuille de papier d’une page – qualifiée «d’offre» – proposant 1,2 milliard de dollars américains pour l’achat des droits commerciaux. Il n’est pas inutile de rappeler que les droits commerciaux n’ont jamais été mis en vente, mais seuls les contrats de licences étaient envisagés.

Le Comité exécutif de la CAF a unanimement rejeté ladite «offre» de « Présentation », soumise plus d’un an après la signature du mémorandum d’entente CAF / Lagardère Sports, provenant d’une entité inconnue, affichant un capital de moins de cent mille dollars US (100.000$) et ne présentant aucune garantie. Au moment de cette décision du Comité, le président en exercice de la CAF en était membre ainsi que sept (7) autres personnes qui siègent encore actuellement au sein dudit Comité.
Malgré le fait indéniable que l’accord conclu entre la CAF et Lagardère Sports est un contrat d’agence, la Cour économique égyptienne a qualifié cet accord comme contrat de vente. Cette qualification incorrecte est en totale contradiction avec les dispositions de l’accord et des documents soumis.
Durant toute ma présidence à la CAF, tous les actes posés l’ont été dans le strict respect des Statuts et règlements et toujours dans l’intérêt du football Africain. La preuve, s’il en était encore besoin, en est que le contrat signé avec Lagardère Sports est toujours maintenu en vigueur par l’Exécutif actuel de la CAF et continue à produire ses effets.

Il ne fait donc pas de doute que, depuis le début, cette affaire est orchestrée avec un agenda politique et pour le bénéfice de certains individus, et ce, en ternissant ma réputation et celle de l’ancien Secrétaire Général.

Je ferai naturellement appel de cette décision, tout en me réservant le droit de porter l’affaire devant tout autre tribunal international compétent, et ce afin de mettre un terme définitif à cette diffamation intolérable et aux atteintes répétées à mon honneur.C’est avec effarement que j’ai pris connaissance du « jugement » rendu par la Cour économique égyptienne le 26 novembre 2018, et relatif à une plainte introduite par l’Autorité égyptienne de la concurrence début 2017. Ladite plainte faisait suite à la désignation de Lagardère Sports, par la CAF, comme agence marketing et média pour la commercialisation, au nom de la CAF, des droits des principales compétitions de la CAF jusqu’en 2028, pour une garantie minimale de un milliard de dollars US (1 000 000 000$).

Sélectionné pour vous :
Bracelets électroniques, la nouvelle trouvaille de la justice sénégalaise
« Le jugement » m’impose à titre individuel, ainsi qu’à M. El Amrani, ancien secrétaire général de la CAF, une lourde amende de 500 millions de livres égyptiennes (environ 27,9 millions de Dollars US) chacun, soit un total d’un milliard de livres égyptiennes (environ 55,8 million de Dollars US), tout en dédouanant la CAF de toute responsabilité. Ce verdict est passablement grotesque et ne trouve point de justification en ceci qu’il constitue un mépris flagrant des faits et des dispositions de la loi égyptienne et internationale sur la concurrence.

M. El Amrani et moi avons en tout temps, et plus particulièrement dans le cas précis du contrat avec Lagardère Sports visé, agit es-qualités et avec un mandat dûment délivré par le Comité Exécutif de la CAF comme en attestent les délibérations successives et procès-verbaux. La décision de la Cour économique égyptienne de nous condamner tout en dédouanant la CAF a été prise en violation flagrante de l’article 25 de la loi Egyptienne sur la concurrence, les individus concernés et l’entité représentée étant juridiquement indissociables et solidairement responsables.

La CAF et son Comité exécutif ont renouvelé le partenariat avec Lagardère Sports en Juin 2015, à travers un mémorandum d’entente. Cet accord, approuvé à l’unanimité des membres du Comité, dans le respect total des procédures contractuelles et légales, a été obtenu à la suite de négociations entamées en septembre 2014 et impliquant un grand nombre de représentants, dont un groupe de travail de la CAF, la commission de Marketing Stratégique de la CAF, une agence spécialisée dans le droit du sport, ainsi que l’administration de la CAF, le tout dans le cadre du mandat émis par le Comité exécutif.

En septembre 2016, un jour seulement avant la signature de l’accord long forme avec Lagardère Sports, une société égyptienne dénommée « Présentation » a soumis à la CAF une feuille de papier d’une page – qualifiée «d’offre» – proposant 1,2 milliard de dollars américains pour l’achat des droits commerciaux. Il n’est pas inutile de rappeler que les droits commerciaux n’ont jamais été mis en vente, mais seuls les contrats de licences étaient envisagés.

Le Comité exécutif de la CAF a unanimement rejeté ladite «offre» de « Présentation », soumise plus d’un an après la signature du mémorandum d’entente CAF / Lagardère Sports, provenant d’une entité inconnue, affichant un capital de moins de cent mille dollars US (100.000$) et ne présentant aucune garantie. Au moment de cette décision du Comité, le président en exercice de la CAF en était membre ainsi que sept (7) autres personnes qui siègent encore actuellement au sein dudit Comité.
Malgré le fait indéniable que l’accord conclu entre la CAF et Lagardère Sports est un contrat d’agence, la Cour économique égyptienne a qualifié cet accord comme contrat de vente. Cette qualification incorrecte est en totale contradiction avec les dispositions de l’accord et des documents soumis.

Durant toute ma présidence à la CAF, tous les actes posés l’ont été dans le strict respect des Statuts et règlements et toujours dans l’intérêt du football Africain. La preuve, s’il en était encore besoin, en est que le contrat signé avec Lagardère Sports est toujours maintenu en vigueur par l’Exécutif actuel de la CAF et continue à produire ses effets.
Il ne fait donc pas de doute que, depuis le début, cette affaire est orchestrée avec un agenda politique et pour le bénéfice de certains individus, et ce, en ternissant ma réputation et celle de l’ancien Secrétaire Général.

Je ferai naturellement appel de cette décision, tout en me réservant le droit de porter l’affaire devant tout autre tribunal international compétent, et ce afin de mettre un terme définitif à cette diffamation intolérable et aux atteintes répétées à mon honneur.