Qui est Diaka camara

DIAKA, est une cheffe d’entreprise, journaliste, activiste, animatrice de télé et productrice d’émissions. Elle est la Co-directrice de CBC World Wide Guinée qu’elle a formé avec deux autres Associés. Elle détient un « Bachelor’s degree » en communication.

A travers CBC, elle crée et anime sa première émission Télé, le « Top10 » qui devient un succès instantané.

En 2011, Diaka Camara est élue meilleure animatrice télé de la Guinée à l’occasion du « Djassa d’Or », organisé en collaboration avec le conseil national de la communication.

Son documentaire « 1 sauve 100 » réalisé en 2014 par CBC WorldWide, servira comme outil de sensibilisation dans la lutte contre Ebola par l’Unicef et Médecin Sans Frontières.

En 2018, Diaka Camara réalise et produit la toute première télé réalité Guinéenne « Le mannequin ».

ARTICLE A LIRE AUSSI:

Top 10 des hommes politiques guinéens sur réseaux sociaux

Guinée : Les citoyens qui ont marqué l’année 2018 !

Guinee: Produits cosmétiques naturels et purement guinéens « Gnouma’ya »

Publicités

Q

ui sont les 10 Africains les plus influents ?

Un milliard d’Africains répartis entre 54 pays. Mais seulement cinquante noms retenus dans notre palmarès 2018 des personnalités les plus influentes du continent. L’exercice était périlleux. Il a donné lieu à de vifs débats en interne, qui nous ont permis d’aboutir à une première liste d’environ 120 « candidats » qu’il a ensuite fallu départager.

Avec méthode, mais aussi une dose de subjectivité, inévitable dès lors qu’il s’agissait d’évaluer le pouvoir de personnalités venant d’univers – et donc répondant à des critères d’influence – différents : des arts aux affaires et du sport à la politique, en passant par la société civile ou la mode.

Les chefs d’État et leurs épouses ont été a priori exclus, pour des raisons qui relèvent de l’évidence. Tout comme les Africains qui, tout en ayant conservé un lien fort avec leur pays d’origine, résident hors du continent : qu’il s’agisse du milliardaire philanthrope Mo Ibrahim, de l’écrivaine Leïla Slimani ou encore du directeur Afrique du FMI, Abebe Aemro Selassie, la liste est longue.

Nous avons noté leur poids sur les réseaux sociaux. Le nombre d’abonnés Twitter comme le référencement internet sont des critères objectifs dans un monde ultraconnecté. Le moindre frémissement du compte d’une personnalité est aujourd’hui scruté, partagé, déchiffré, analysé, tout comme le nombre de pages disponibles sur la Toile traduit logiquement l’intérêt du public pour untel ou untel.

Autre critère : ladite personnalité fait-elle – ou fera-t-elle – l’actualité ? La rédaction s’est attachée à déterminer l’influence du candidat hors de son pays, puis hors du continent, ainsi que l’importance de son rôle dans le processus de prise de décision politique – l’ADN de Jeune Afriquedepuis presque soixante ans.

Enfin, l’expertise de nos journalistes a permis de pondérer certains résultats. Le poids d’un Wizkid, fort de ses 4 millions de followers et de ses centaines de millions de vues sur YouTube, ne se discute pas.

Celui d’une Louise Mushikiwabo, la ministre des Affaires étrangères de Paul Kagame, chef d’État rwandais par ailleurs président en exercice de l’Union africaine, est assurément moins spectaculaire, mais est-il moins important pour autant ? En définitive, un palmarès qui alimentera certainement les débats – et agitera probablement les réseaux sociaux.

Classement des 50 Africains les plus influents ?

1 – ALIKO DANGOTE

Aliko Dangote, homme d’affaires et philanthrope (Nigeria).

2- CHIMAMANDA NGOZI ADICHIE
Chimamanda Ngozi Adichie, romancière (Nigeria).

3- MOSTAFA TERRAB
Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP (Maroc).

4- LAURENT MONSENGWO PASINYA
Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa (RDC).

5- LOUISE MUSHIKIWABO
Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères

6- NAGUIB SAWIRIS
Naguib Sawiris, PDG d’Endeavour Mining (Égypte)

7- WIZKID
Wizkid, chanteur ( Nigeria).

8- MOUSSA FAKI MAHAMAT
Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (Tchad).

9- AKINWUMI ADESINA
Akinwumi Adesina, président de la BAD (Nigeria).

10- ACHILLE MBEMBE
Achille Mbembe, historien et politiste (Cameroun).

groupe daliko dangote

Qui sont les 10 Africains les plus influents ?

Un milliard d’Africains répartis entre 54 pays. Mais seulement cinquante noms retenus dans notre palmarès 2018 des personnalités les plus influentes du continent. L’exercice était périlleux. Il a donné lieu à de vifs débats en interne, qui nous ont permis d’aboutir à une première liste d’environ 120 « candidats » qu’il a ensuite fallu départager.

Avec méthode, mais aussi une dose de subjectivité, inévitable dès lors qu’il s’agissait d’évaluer le pouvoir de personnalités venant d’univers – et donc répondant à des critères d’influence – différents : des arts aux affaires et du sport à la politique, en passant par la société civile ou la mode.

Les chefs d’État et leurs épouses ont été a priori exclus, pour des raisons qui relèvent de l’évidence. Tout comme les Africains qui, tout en ayant conservé un lien fort avec leur pays d’origine, résident hors du continent : qu’il s’agisse du milliardaire philanthrope Mo Ibrahim, de l’écrivaine Leïla Slimani ou encore du directeur Afrique du FMI, Abebe Aemro Selassie, la liste est longue.

Nous avons noté leur poids sur les réseaux sociaux. Le nombre d’abonnés Twitter comme le référencement internet sont des critères objectifs dans un monde ultraconnecté. Le moindre frémissement du compte d’une personnalité est aujourd’hui scruté, partagé, déchiffré, analysé, tout comme le nombre de pages disponibles sur la Toile traduit logiquement l’intérêt du public pour untel ou untel.

PUBLICITÉ

Acheter sur Amazon

Autre critère : ladite personnalité fait-elle – ou fera-t-elle – l’actualité ? La rédaction s’est attachée à déterminer l’influence du candidat hors de son pays, puis hors du continent, ainsi que l’importance de son rôle dans le processus de prise de décision politique – l’ADN de Jeune Afriquedepuis presque soixante ans.

Enfin, l’expertise de nos journalistes a permis de pondérer certains résultats. Le poids d’un Wizkid, fort de ses 4 millions de followers et de ses centaines de millions de vues sur YouTube, ne se discute pas.

Celui d’une Louise Mushikiwabo, la ministre des Affaires étrangères de Paul Kagame, chef d’État rwandais par ailleurs président en exercice de l’Union africaine, est assurément moins spectaculaire, mais est-il moins important pour autant ? En définitive, un palmarès qui alimentera certainement les débats – et agitera probablement les réseaux sociaux.

Classement des 50 Africains les plus influents ?

1 – ALIKO DANGOTE

Aliko Dangote, homme d’affaires et philanthrope (Nigeria).

2- CHIMAMANDA NGOZI ADICHIE

Chimamanda Ngozi Adichie, romancière (Nigeria).

3- MOSTAFA TERRAB

Mostafa Terrab, PDG du groupe OCP (Maroc).

4- LAURENT MONSENGWO PASINYA

Mgr Laurent Monsengwo Pasinya, archevêque de Kinshasa (RDC).

5- LOUISE MUSHIKIWABO

Louise Mushikiwabo, ministre rwandaise des Affaires étrangères

6- NAGUIB SAWIRIS

Naguib Sawiris, PDG d’Endeavour Mining (Égypte)

7- WIZKID

Wizkid, chanteur ( Nigeria).

8- MOUSSA FAKI MAHAMAT

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine (Tchad).

9- AKINWUMI ADESINA

Akinwumi Adesina, président de la BAD (Nigeria).

10- ACHILLE MBEMBE

Achille Mbembe, historien et politiste (Cameroun).

À LIRE AUSSI

classements des jeunes moin de 30ans les plus fortunés dans le monde

Afrique: Classement des 10 pays les plus riches selon (BAD)

Les chanteuses les mieux payées au monde en 2018

Le mercredi 21 novembre 2018, le magazine Forbes a publié la liste des chanteuses les mieux payées au monde. Qui est la chanteuse ayant touché le plus d’argent durant l’année 2018 ?

Sur le podium, nous retrouvons Katy Perry, Taylor Swift et Beyoncé ! Katy Perry se hisse à la première marche du podium. C’est un retour en force puisque la chanteuse passe de la neuvième place, l’an dernier, à la première avec pas moins de 83 millions de dollars engendrés durant 2018. Une fortune notamment due à sa tournée mondiale Witness Tour (1 million de recette par soir) qui fut un véritable succès à défaut de son album, plutôt mitigé et à son rôle de coach dans l’émission American Idol (20 millions).

Publicité

Acheter sur Amazon

Une première place également dû au fait que le magazine n’a pas compté l’intégralité des dates de la tournée Reputation Stadium Tour de Taylor Swift. Ce qui expliquerait, notamment, la seconde place de cette dernière.

Top 10 des artistes les mieux payées au monde :

  1. Katy Perry (83 millions)

2. Taylor Swift (80 millions)

3. Beyoncé (60 millions)

4. Pink (52 millions)

5. Lady Gaga (50 millions)

6. Jennifer Lopez (47 millions)

7. Rihanna (37.5 millions)

8. Helene Fisher (32 millions)

9. Celine Dion (31 millions)

10. Britney Spears (30 millions)

À LIRE AUSSI

classements des jeunes moin de 30ans les plus fortunés dans le monde

Afrique: Classement des 10 pays les plus riches selon (BAD)

Football : Le message fort de Samuel Eto’o à Didier Drogba

Comme tous les autres stars du monde, l’ancien jouer de Barca, Samuel Eto’o a réagit suite aux propos de l’ancien footballeur international ivoirien Didier Drogba (40 ans) concernant sa retraite .
L’ancien capitaine et meilleur buteur de l’histoire des Lions indomptables du Cameroun (56 buts en 116 matchs) a rendu un vibrant hommage à son ami ivoirien.
« Merci mon frère, merci pour toutes ces années de bonheur. Mais tu me laisse avec qui ? », a ironisé l’attaquant du Qatar SC sur Instagram. « Que Dieu t’accompagne dans ta nouvelle vie », a-t-il ajouté.
Drogba s’est retiré après la finale perdue avec Phoenix le 21 novembre dernier.

Guinée : SMB annonce la construction d’une voie ferrée et d’une raffinerie pour trois milliards de dollars

Le consortium SMB-Winning et les autorité guinéennes ont signé le 26 novembre trois conventions de trois milliards de dollars. Elles portent sur la construction d’une raffinerie, d’une voie ferrée de 135 km et sur l’acquisition de nouveaux permis d’exploitation de bauxite dans le nord-ouest du pays.

Le consortium guinéo-chinois Société minière de Boké (SMB-Winning), qui exploite la bauxite dans le nord-ouest de la Guinée, accélère la cadence. Après avoir inauguré la semaine dernière une route pavée dite « de l’entente » qui relie la ville de Boké au port de Katougouma sur 16,5 km et un centre opérationnel dans la sous-préfecture de Kamsar pour contrôler le trafic maritime, le consortium a signé, lundi 26 novembre, trois conventions avec le gouvernement guinéen, qui concrétisent notamment son projet de ligne de chemin de fer pour désenclaver le corridor de Bossa, annoncé en décembre 2017.

PUBLICITÉ

Acheter sur Amazon

D’un montant total de trois milliards de dollars – l’un des plus importants dans le secteur en Guinée -, elles portent sur la construction d’une ligne de chemin de fer de 135 km reliant les préfectures de Boffa à Boké ; la production et l’exploitation de bauxite dans de nouvelles zones minières situées dans la préfecture voisine de Télimélé et enfin la construction et l’exploitation d’une raffinerie d’alumine dans la zone économique spéciale de Boké.

Conakry : Capitale de la Republique de Guinee est la ville de la semaine

Des conventions qui « répondent à la volonté du président de la République qui tient à la transformation locale des matières premières et veut faire du secteur minier un levier de développement et un facteur d’intégration économique », a indiqué Abdoulaye Magassouba, le ministre guinéen des Mines et de la Géologie.

Objectif 30 millions de tonnes de bauxite supplémentaires

La SMB, qui a démarré ses activités en 2015, a vu sa production de bauxite passer de 12 millions en 2016 à 31 millions de tonnes en 2017 . Et le consortium projette de doubler ces chiffres grâce à ses nouveaux gisements de Santou et de Houda, dans la préfecture de Télimélé, d’où devraient être extraites dix millions de tonnes de minerai en 2022, année d’entrée en production des sites, vingt millions l’année suivante et trente millions en 2024, selon un communiqué de la SMB parvenu à Jeune Afrique juste avant la signature des conventions.

L’acheminement du minerai de bauxite des nouvelles zones de production de Santou et de Houda au port fluvial de Dapilon, dans la sous-préfecture de Kolaboui (Boké), « nécessitera la construction de six ponts et de deux longs tunnels pour un investissement total de 1,2 milliard de dollars. Les études techniques seront achevées fin 2018 pour un démarrage de la construction en 2019 et un début des opérations en 2022 », précise le communiqué.

La future raffinerie quant à elle devra atteindre une capacité de production d’un million de tonne d’alumine par an. D’un coût total d’investissement oscillant entre 700 et 900 millions de dollars, la raffinerie sera alimentée par une centrale électrique et devrait générer des milliers d’emplois, selon la SMB. « Cette usine permettra de créer de la valeur ajoutée et propulsera la Guinée dans l’ère industrielle », a déclaré Fadi Wazni, président du conseil d’administration de SMB, lors de la cérémonie de signature. Aucun calendrier n’a cependant été donné – « il faut attendre les études d’impact environnemental pour cela », a précisé Fadi Wazni.

Une route pavée pour aplanir les tensions

Quelques jours avant cette série d’annonces, le 22 novembre, la SMB avait inauguré, en présence du président Alpha Condé, la « route de l’entente », longue de 16,5 km reliant Boké au port de Katougouma. Une réponse aux « nombreuses interpellations sur la poussière soulevée par le passage de camions » transportant la bauxite et d’autres usagers multiples, explique à Jeune Afrique le directeur général de la SMB, Frédéric Bouzigues.

L’infrastructure permet de réduire le temps de parcours de moitié, passant d’une heure à trente minutes, limite le risque de pannes ou d’accidents et désenclave les localités riveraines.