Interview: Doudou NDIAYE partage son expérience avec nous

2014-05-21 13.49.07

Je me nomme Doudou NDIAYE. Je suis Gestionnaire comptable de formation avec un Bac G2. Ensuite, j’ai décroché un diplôme Universitaire de Gestion et un Bachelor en Techniques comptables et Financières. Je capitalise des expériences de plus de 15 ans en passant de Comptable a Directeur Financier au Sénégal et en Afrique de l’ouest ( Mali,Ghana,Togo, Burkina….). Je suis parallèlement entrepreneur depuis 10 ans.

Présentation de 2GBTI

logo 2GBT inter

2GBTI ( Group Global Business Trading Internal) est une structure qui favorise l’échange de produits entre les pays africains. Nous sommes spécialisés dans le trading, import export, transfert d’argent, la confection d habit africain.

Comment vous est venue cette idée ?

Compte tenu de ma formation en gestion avec les cas pratique en création d’entreprise et de mes nombreux voyages, j’ai toujours voulu échanger les meilleurs produits entre nos pays. C’est ainsi qu’à chaque séjour dans un pays j’y amène les produits du Sénégal et vice versa.

Quels ont été vos premiers pas dans cette aventure?

J’ai travaillé plusieurs années de manière informelle; le temps de me faire une clientèle et un capital. La création ma page facebook ( Ndiaye ndiaye business actuel NDIAYE BUSINESS GROUP ) a été le déclic. Par la suite je me suis formalisé en GIE puis en entreprise individuelle l’année dernière.

Qu’est-ce qui vous a motivé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

Ma principale motivation était d’apprendre à travailler à mon compte afin d être autonome. Mon plan était de disposer de mon groupe après un certain nombre d’année de travail pour les autres. La finalité est de travailler comme consultant et de gérer parallèlement mes business.

Qu’est ce qui vous à marqué depuis le début de votre vie d’entrepreneur?

Les nombreux obstacles, les sacrifices, les coups bas et les trahisons.

Quelles ont été les difficultés rencontrées ?

Les difficultés rencontrées sont les coups élevés des loyers, la pression fiscale, l’absence d’accompagnement bancaire.

Quels sont vos projets pour l’avenir ?

Mes projets sont d’ouvrir des boutiques Made in Africa dans les pays de l’Afrique de l’ouest.

Quels conseils donneriez vous aux jeunes qui hésitent à se lancer ?

Je dirai aux jeunes c’est de croire en leurs rêves, de se battre pour les réaliser, de commencer petit en essayant de faire étape par étape, d’être humble et surtout d’avoir la tête sur les épaules. Dieu est avec les endurants.

Publicités

Auteur de l’article : Savoir Entreprendre

Le savoir entreprendre magazine cherche à inspirer, à informer et à célébrer les entrepreneurs. Nous offrons des solutions réelles aux entrepreneurs