La Sud-Africaine Semenya survole le 1.500 m aux jeux du Commonwealth

La Sud-Africaine Caster Semenya, au 800m des JO de Rio, le 20 août 2016.La Sud-Africaine Caster Semenya, au 800m des JO de Rio, le 20 août 2016.

L’athlète sud-africaine Caster Semenya a survolé mardi le 1.500 m des Jeux du Commonwealth, une domination sur la piste qui continue d’être accompagnée de controverses en raison de son hyper-androgénie, sécrétant naturellement trop de testostérone.

Agée de 27 ans, Semenya a déposé sans être inquiétée ses adversaires dans le dernier tour pour l’emporter en 4 min 00 71/100 devant la Kényane Beatrice Chepkoech (à 2 sec 38) et la Galloise Melissa Courtney (à 2 sec 73.

Elle amélioré le record d’Afrique du Sud de sa glorieuse devancière Zola Budd, la coureuse aux pieds nus, établi en 1984 de 1 sec 10, et remporte ainsi sa première médaille aux Jeux du Commonwealth après ses titres mondiaux et olympiques sur le 800 m.

http://ln4.fr/ln45ace4225aa8a6
« Je veux que tout le monde sache que les athlètes sud-africains sont là pour rester, je suis fière d’être Sud-Africaine. Nous sommes une grande nation et nous voulons le montrer au monde« , a-elle déclaré.

Cliquez ici http://ln4.fr/ln45ace4225aa8a6

Semenya sera la grande favorite du 800 m à Gold Coast dont les séries commencent jeudi.

La Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) estime que les athlètes « hyper-androgènes », qui sécrètent naturellement trop de testostérone, une hormone mâle aussi utilisée comme produit dopant, sont favorisées.

L’IAAF, qui a fourni des preuves scientifiques à l’appui de sa demande, souhaite donc que ces femmes suivent des traitements pour avoir le droit de participer aux compétitions

Publicités