Mali: Comment un jeune Ivoirien a anarqué des milliards à des banques

Ce jeune ivoirien a dicté sa loi au Mali. Les dégâts sont lourds de plusieurs milliards de pertes enregistrées dans plusieurs institutions bancaires. La BIM-SA, la BDM-SA et la Bank of Africa ont été ses plus grandes victimes.
 
Tout simplement rocambolesque. Le visage innocent, la taille moyenne et maîtrisant la langue de Molière comme un professeur de français, le jeune ivoirien se fait appeler tantôt Cissé, tantôt Coulibaly. Il a réussi à pirater le système des banques en modifiant le numéro de chèques des comptes personnels et même des comptes de sociétés. Il émettait des chèques sur les comptes des entreprises et avait la possibilité de faire des retraits avec des cartes d’identité signées par des commissaires fictifs.

 Et, usant de ces faux noms, il est facilement rentré en possession de l’argent des banques comme la BOA, la BIM-SA et même la Banque de développement du Mali (BDM-SA). Des indiscrétions font état d’une complicité interne au niveau de ces institutions, rapporte « Maliactu ». Selon une source proche du dossier, les banques citées ont été les plus grandes victimes dans cette arnaque, à cause de leur système jugé archaïque. 
Il a été arrêté samedi dernier dans l’une de ses opérations. C’était à la BDM-SA. Flairant le coup, le caissier a alerté son chef de poste. Le vigile l’a pourchassé avant de l’alpaguer à 100 mètres de la banque. 
Il est entre les mains des hommes de Tapa Diallo du 6ème Arrondissement

Publicités