Le Ghana Et Le Sénégal Champions D’Afrique De L’ouest

Lorsque vous pensez à l’Afrique, vous pensez à la beauté de ses paysages et aux Cinq Grands Parcs Nationaux. Mais beaucoup ne savent pas que la région de L’Ouest de l’Afrique produit un écosystème entrepreneurial puissant qui pourrait égaler l’Ouest de l’Amérique. Le Prix de l’Entreprenariat Africain (African Entrepreneurship Award), lancé par la BMCE Bank of Africa a reçu des propositions d’affaires de technologie venant de plus de 420 entrepreneurs issus de la Communauté Economique des États d’Afrique de l’Ouest (ECOWAS en Anglais : Economic Community of West African States). Ce nombre est sans précédent et stimule les challenges dans la Silicon Valley. Les écosystèmes entrepreneuriaux africains bénéficient des mêmes développements qui soutiennent la Silicon Valley : des climats d’affaires favorables, une classe moyenne émergente, un nombre important de programmes de soutien (incubateurs de démarrage, mentors d’affaires, réseaux d’entrepreneurs…) et des compétitions d’entreprise. Le Ghana et le Sénégal dominent à l’Ouest Dans la zone ECOWAS, il n’est pas étonnant que le Ghana ait produit 30 % des propositions d’affaires du African Entrepreneurship Award, soumises lors de la compétition de 2015. Cette ancienne colonie britannique est connue pour ses universités y compris l’École de technologie Meltwater (Meltwater School of Technology : MEST) – un des incubateurs les plus inspirants et les plus influents en Afrique de l’Ouest. Cela renforce l’idée selon laquelle les universités constituent une composante essentielle d’écosystèmes entrepreneuriaux. Avec cette connexion universitaire, le Ghana se révèle être un modèle pour le reste de la région. Le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont respectivement produit 27 % et 12 % des propositions, complétant ainsi le top trois des pays au sein de la région ECOWAS. C’est ce qu’indique la Banque mondiale dans son rapport de Doing Business 2015 qui note que ces deux nations sont parmi les dix principaux pays du monde à avoir amélioré la facilité de faire des affaires en 2013-2014. La diaspora revigore l’esprit d’entreprise en Afrique La zone économique ECOWAS a attiré des entrepreneurs africains venus du monde entier. Prêts à profiter d’un climat plus favorable à l’investissement et désireux de tirer parti de leur expertise, de nombreux jeunes professionnels africains expatriés désirent investir dans leur pays d’origine. Au cours de la première édition du prix, 28 % des entrepreneurs qui ont soumis des idées technologiques au profit des pays de la région ECOWAS vivaient dans la diaspora, loin de leur domicile. Parmi ces 28 %, beaucoup sont des pays voisins de l’Afrique. Cela montre bien que 50 % de l’émigration africaine est à l’intérieur de l’Afrique même. Les jeunes entrepreneurs apportent des solutions technologiques En tant que plus jeune continent du monde, l’Afrique dispose de jeunes entrepreneurs prêts à prendre les risques nécessaires pour amorcer l’innovation technologique. Dans l’espace ECOWAS, l’âge moyen des entrepreneurs est de 30 ans. En Guinée-Bissau, la moyenne est de 26, par rapport à celui du Nigéria où les entrepreneurs mûrissent leurs concepts commerciaux à 33 ans. A la différence des entrepreneurs européens qui sont beaucoup plus âgés : 38 ans en France, et plus de 40 ans au Royaume-Uni. Il est certes vrai que les jeunes africains souffrent du chômage, mais c’est cette dure réalité économique qui stimule l’entrepreneuriat parce qu’il s’avère être une solution de rechange aux emplois traditionnels. De plus, les possibilités de suivre un enseignement supérieur sont moindres, alors, les jeunes africains entrent dans le monde des affaires plus tôt que leurs homologues européens et américains. Les femmes battent les moyennes Plus de 20 % des entrepreneurs venant de cette région étaient des femmes. Cela bat les moyennes calculées dans la Silicon Valley, des femmes à la tête d’entreprises technologiques. Les femmes africaines sont entrain de dépasser le leader mondial des entreprises technologiques. Les secteurs de la technologie et de l’éducation parmi les domaines les plus acclamés Quatre secteurs ont représenté le gros des candidats du prix africain de l’entrepreneuriat au cours de la première édition dans cette région de l’Ouest. – Education : 19 % d’idées d’affaires – Environnement/énergie : 15 % des idées d’affaires – Agriculture : 9 % des entrepreneurs de la région ECOWAS souhaitent investir dans l’agriculture pour améliorer les rendements des cultures, un secteur qui, pourtant, représente un rapport aussi élevé que 25 % du PIB du continent. – Les télécommunications et les nouvelles technologies de l’information étaient répandues dans la plupart des idées vu que le Prix a cherché à encourager l’utilisation de la technologie pour résoudre les défis de l’Afrique Allez à l’Ouest La région ouest-Africaine, ECOWAS, est en tête du classement de la première édition du Prix pour avoir fourni un plus grand nombre de participant et forgé plusieurs champions. À l’instar de l’Amérique de l’Ouest au cours de ce dernier siècle, l’Afrique de l’Ouest se reproduit ce siècle les futurs entrepreneurs qui écriront l’histoire économique de l’Afrique

Publicités

Auteur de l’article : Savoir Entreprendre

Le savoir entreprendre magazine cherche à inspirer, à informer et à célébrer les entrepreneurs. Nous offrons des solutions réelles aux entrepreneurs