La banque Citi se trouve un nouveau patron Afrique

image

Actif depuis plus de trente ans au sein du groupe bancaire américain, Atiq Rehman avait été nommé début 2010 à la tête de la zone Moyen-Orient, à laquelle avait été ajoutée fin 2014 l’Afrique du Nord (Citi est présent au Maroc, en Algérie, en Tunisie et en Égypte). Il conserve ces fonctions et pilotera donc la stratégie du groupe dans les 16 pays africains dans lesquels Citi est présent et au Moyen-Orient.
Banque d’entreprise
Même si les deux régions Moyen-Orient/Afrique du Nord et Afrique subsaharienne restent séparées, la nomination d’un responsable commun traduit la prise en compte par Citi du rôle de plus en plus important joué par certains pays du Moyen-Orient et du Maghreb dans les économies subsahariennes.
En Afrique, Citi est uniquement actif dans la banque d’entreprise, en ligne avec la stratégie du groupe depuis la crise financière de 2008 (qui limite l’activité banque de détail à une poignée de pays à travers le monde). En Égypte, le groupe a d’ailleurs annoncé en juin dernier la cession de ses activités retail à Commercial International Bank.
Outre les pays du Maghreb, Citi est implantée dans plusieurs pays francophones, dont le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Cameroun, le Gabon et la RD Congo.

Publicités