Google lance un smartphone low-cost en Afrique

image

Google étend son programme Android One à l’Afrique. Lancée il y a un an à travers le sous-continent indien, cette gamme spéciale de produits vise à accroître la présence du système d’exploitation du géant américain dans les pays émergents et en développement. Ce programme propose un ensemble de fonctionnalités moins consommatrices de données, adaptées aux zones avec un accès limité à l’internet mobile et surtout équipant des appareils vendus à des prix abordables.
En partenariat avec le constructeur hongkongais Infinix, Google a démarré le 18 août dernier la commercialisation de l’appareil « Infinix Hot 2″ au Nigeria. Le fabricant hongkongais est déjà présent – notamment l’Infinix Hot X507 – au Kenya, au Nigeria et en Côte d’Ivoire.
Après le Nigeria, où l’Infinix Hot 2 est disponible en ligne sur Jumia et dans des magasins depuis le 18 août, Google indique que ce nouveau smartphone sera disponible en Côte d’Ivoire, au Ghana, au Kenya, en Égypte et au Maroc au cours des prochaines semaines.
Mis en vente au prix recommandé de 17 500 nairas (88 dollars – 78 euros), l’Infinix Hot 2 propose une double entrée SIM, un processeur de 1,3 Ghz, 1 Go de mémoire RAM, de 16 Go de stockage, un écran de 5 pouces HD, un appareil photo dorsal de 8 mégapixel et un capteur frontal de 2 mégapixels.
Fonctionnalités
Google est loin d’être le seul géant de l’informatique à miser sur le potentiel du marché des smartphones low-cost en Afrique. Selon une étude de International Data Corporation (IDC) , environ 20 % des smartphones vendus dans la région Afrique & Moyen-Orient en 2014 coûtaient moins de 100 dollars.
Pour se faire une place sur ce créneau, le groupe américain met surtout l’accent sur la qualité et l’adaptabilité du système d’exploitation ainsi que sur les fonctionnalités proposées.
Aussi, l’introduction de l’Infinix Hot 2 en Afrique devrait s’accompagner du lancement d’applications moins consommatrices de data : une version hors-connexion de YouTube devrait par exemple être bientôt disponible au Nigéria, au Ghana, au Kenya et en Égypte. Le groupe américain compte également proposer une version allégée de son moteur de recherche.

Publicités