Ford lance une usine d’assemblage au Nigeria et lorgne toute l’Afrique de l’Ouest

image

Le constructeur automobile américain Ford Motor Company a annoncé, dans un communiqué publié le 11 août, qu’il allait ouvrir une usine d’assemblage de son modèle de pick-up Ford Ranger au Nigeria.
A partir du 4ème trimestre 2015, le groupe assemblera le Ranger sur un site basé à Ikeja, à 750 km au sud-ouest d’Abuja, dans le cadre d’un partenariat avec son distributeur local Coscharis Motors. L’usine devrait avoir une capacité de 5000 unités par an.
Au Nigeria, le groupe américain écoule environ 4000 véhicules neufs par an, dont environ 60% de pick-up Ford Ranger. « Le Nigeria est un marché prioritaire pour nous en Afrique subsaharienne », a déclaré Jeff Nemeth, directeur Afrique subsaharienne de Ford. « En fonction de l’évolution de nos activités au Nigeria, nous examinerons de servir l’ensemble de l’Afrique de l’Ouest à partir de notre usine nigériane» a-t-il ajouté.
Ford dispose déjà d’usines en Afrique du Sud, où il produit environ 85 000 véhicules par an, qui sont commercialisés dans 24 pays africains. L’imposition par le gouvernement nigérian d’une nouvelle taxe de 35 % sur les véhicules neufs importés a poussé les constructeurs automobiles à se bousculer au portillon du ministère de l’Industrie en vue d’ouvrir des usines d’assemblage.
Ainsi, plusieurs constructeurs, dont le français Peugeot, l’allemand Volkswagen, le sud-coréen Kia Motors, le japonais Honda également annoncé ces derniers mois leur intention d’assembler des véhicules au Nigeria.

Publicités