ECAir conteste la saisie d’un Boeing 757 à Paris

Un Boeing 757 de la compagnie aérienne ECAir été saisi à Paris, dans le cadre d’un litige commercial opposant un homme d’affaires à l’État congolais. L’opérateur aérien, qui juge cette décision illégale, entend obtenir une mainlevée et la réparation du préjudice subi.

image

Un Boeing 757-200 de la compagnie aérienne nationale du Congo-Brazzaville Equatorial Congo Airlines (ECAir) a été saisi le 11 avril à Paris. Selon les informations rapportées par La Lettre du Continent, cette saisie est intervenue dans le cadre d’un litige commercial opposant François Odzali, patron des Brasseries africaines de Brazzaville, à l’État congolais et fait suite à une décision de la Cour de cassation française condamnant ce dernier à verser plus de 70 millions d’euros à l’homme d’affaires congolais.

Préjudice

Dans un communiqué daté du 14 avril transmis à Jeune Afrique, la compagnie aérienne dirigée par Fatima Beyina Moussa, conteste cette décision. « Cette saisie est considérée par ECAir comme manifestement illégale car elle est basée sur un jugement opposant des tiers autres qu’ECAir, et le montant accordé dans ce jugement n’est en toute hypothèse pas dû par ECAir », explique l’opérateur aérien.

La compagnie nationale, qui indique que ses avocats « sont à pied d’œuvre afin de récupérer le Boeing 757-200 », espère non seulement obtenir une mainlevée de la saisie, mais également une « réparation du préjudice subi ».

ECAir, qui opère une flotte composée de 7 appareils, dessert une dizaine de destinations à partir de Brazzaville, son hub, parmi lesquelles Cotonou, Douala, Bamako, Dakar, Libreville, Kinshasa, Paris, Dubaï et Bruxelles.

Publicités